Under – T1 : White Ladies – Par Christophe Bec & Stefano Raffaele – Le Lombard

4 septembre 2010 3 commentaires
  • Quelques mois après la parution du deuxième tome de {[Sarah->10619]},{{ Christophe Bec}} et {{Stefano Raffaele}} publient le premier album de {Under}, un thriller fantastique et horrifique se déroulant dans le vaste réseau d’égouts d’une ville futuriste et imaginaire.

Le lieutenant Wilson Jericho est affecté à une entité particulière de la police. La Sewer Police est chargée de la surveillance des égouts de Megalopol. Cette unité, où sont mutés les « rebuts » de la Police, veille à ce que les marginaux, les truands, et les « parias », qui ont leurs habitudes dans les égouts, ne compromettent pas le bon fonctionnement des entrailles de la cité.

Une jeune scientifique, Sandra Yeatman, rejoint l’équipe du lieutenant Jericho. Elle est cryptozoologue à l’université de Magalopol et souhaite étudier la faune des égouts. Elle entend prouver notamment que les rats et caïmans dont on se débarrasse par les cuvettes des WC survivent et mutent.

La jeune scientifique a du flair : ils ne tarderont pas à faire une étrange découverte dans le réseau de galeries souterraines : Des cadavres humains maintenus suspendus par des toiles d’araignées. Chacun d’eux a été littéralement vidé de son sang. Ont-ils été les victimes d’une « White Lady », l’araignée du désert géante qu’ils viennent de capturer ? Pour le savoir, la scientifique et lieutenant Jericho vont devoir s’aventurer dans des zones que même la Sewer Police n’ose pas couvrir.


Under - T1 : White Ladies
envoyé par LeLombard. - Regardez plus de courts métrages.

Christophe Bec a bâti un thriller oppressant et haletant. Il utilise parfois quelques grosses ficelles et d’abruptes raccourcis, mais l’effet est garanti. Avec un trait réaliste minutieux, Stefano Raffaele parvient à retranscrire la noirceur de cet univers glauque à souhait. Cette histoire sera développée en deux tomes, on encourage les auteurs et l’éditeur à poursuivre la série au-delà de ceux-ci.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • tout ca ressemble furieusement a "kraken"de bernet et segura

    Répondre à ce message

    • Répondu par Christophe Bec le 5 septembre 2010 à  08:32 :

      Oui, cette mini-série est clairement un hommage au "KRAKEN" de Bernet et Segura que j’avais lu ado et adoré.
      Il y a une dizaine d’années, j’avais demandé à Bernet s’il acceptait que je fasse une suite à Kraken, il m’avait répondu qu’il voulait garder le contrôle total de la série, mais que je pouvais faire quelque chose dans le même genre, dans les égouts... J’avais alors complètement abandonné le projet avant d’y repenser, avec la caution "morale" du champ libre que m’avait laissé ce très grand dessinateur.
      Pour ceux qui ont lu ou liront l’album, la scène de la cabine d’essayage est clairement un clin d’oeil à "Kraken".

      Répondre à ce message

  • Je suis absolument fasciné par cette bizarre nouvelle habitude des éditeurs de désormais a tout prix vouloir vendre leurs productions par le biais de bandes annonces maladroitement bricolées et dignes de séries Z cinématographiques dont on n’ose même pas rêver l’existence. Celle-ci est gratinée ! Sans préjuger de l’album (que je n’ai pas lu), franchement, peut-on accumuler plus de clichés en si peu de temps ? Anyway...

    Répondre à ce message