Aurélia Aurita revient sur le "buzz" de "Fraise et Chocolat"

23 juin 2009
  • En l’occurrence, dire qu’Aurélia Aurita est la muse de Frédéric Boilet est parfaitement adapté. Elle l’inspire et lui donne des impulsions à créer, ce n’est pas sale, ni réducteur, ni avilissant (pour l’un ou l’autre), je ne vois pas en quoi ils pourraient être vexé.
    Beaucoup de réalisateurs de films ont une actrice fétiche, souvent leur compagne, est-ce avilissant pour l’un ou l’autre ? Woody Allen aurait-ol réalisé les mêmes films sans Mia Farrow ? Aujourd’hui Scarlet Johanssen ?
    La femme de Dany est le modèle de Colombe Tiredaile et de la plupart de ses personnages féminins, n’est-ce pas sa muse ?
    Les (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD