Angoulême 2020 : Les zombies se relèvent en plein festival

1er février 2020 0 commentaire
  • C'est une des expositions-phares du FIBD 2020 : une rétrospective immersive impressionnante aux accents pop dédiée à l’un des scénaristes indépendants les plus en vue de sa génération : le grand Robert Kirkman ! De l’incontournable "Walking Dead", au génial "Mr Invincible" en passant par le démoniaque "Outcast" ou le plus récent "Oblivion Song", les commissaires d’exposition Romain Brethes et Philippe Guedj vous invitent à une plongée au cœur des univers de l’auteur.

Alors que le 33e et dernier tome de la série paraissait en librairie en début de mois, clôturant une aventure de 15 ans, il y a bien longtemps que plus personne n’est en mesure de nier l’influence capitale de Walking Dead sur le genre « mort-vivants » et l’industrie du comics en général.

Angoulême 2020 : Les zombies se relèvent en plein festival
Robert Kirkman
© Cédric Munsch, ActuaBD.

La saga d’ores et déjà culte narrant la survie de Rick Grimes, Michonne et consorts a insufflé un vent de fraîcheur à un genre en perdition, un mouvement décliné en tornade sous la forme de série TV, jeux vidéo, romans et autres produits dérivés. Une visite immersive débute, revivez le terrifiant réveil de l’ex-flic sur son lit d’hôpital... Gare aux zombies !

© Thomas Figuères, ActuaBD
© Manon Dias Santos, ActuaBD
Robert Kirkman et son heureux éditeur français, Guy Delcourt. Leur collaboration n’est pas prête de mourir.
Photo : D. Pasamonik - L’Agence BD

Le parcours se poursuit alors que vous pénétrez brusquement la chambre d’un adolescent… Le super Mr Invincible ! Publiée depuis 2005 aux éditions Delcourt et finie en 25 tomes depuis octobre dernier, cette série n’est autre que la seconde grande saga de Kirkman. Ses accents super-héroïques sont une bouffée d’air pur pour le scénariste qui, chaque mois, profite de ses super-pouvoirs pour s’échapper du monde putréfiant dessiné par Charlie Adlard. Baladez-vous au cœur du soap opera à l’américaine mis en images par Cory Walker sur des airs de Nirvana ou The Doors.

© Thomas Figuères, ActuaBD
© Manon Dias Santos, ActuaBD

Deux salles deux ambiances… Après la chambre du teenager avec lequel vous avez grandi, osez avancer dans le sombre couloir menant à l’occulte Outcast. Des reproductions savamment sélectionnées, disposées au sein de tableaux figurant une chapelle et représentant les personnages et passages emblématiques de la série vous guettent. Le trait saisissant de Paul Azaceta saura capter votre attention.

© Robert Kirkman et Paul Azaceta, Delcourt comics
© Thomas Figuères, ActuaBD

La rétrospective des succès du fondateur de Skybound s’achève avec celui naissant de Oblivion Song, co-signé par Lorenzo de Felici. Déjà promise à un brillant avenir (nous vous apprenions en juin dernier l’existence d’un projet d’adaptation sur grand écran), la série de science-fiction qui n’a pas tardé à rencontrer son public prouve la fertilité et la capacité de renouvellement d’un auteur décidément incontournable.

© Thomas Figuères, ActuaBD

Enfin, Le Petit musée des horreurs vient ponctuer, juste avant l’accrochage de 23 originaux issus du 193e et dernier chapitre de Walking Dead, une exposition-manège tout public. Avec une dernière salle consacrée au gore, genre traversant chacune des œuvres de Robert Kirkman, les scénographes interrogent indirectement une problématique contemporaine de nos sociétés libérales occidentales : l’esthétisation de la violence.

Ne manquez donc pas cette exposition exceptionnelle consacrée à l’un des invités d’honneur du FIBD 2020, honoré d’un Fauve lors de la soirée d’ouverture !

© Thomas Figuères, ActuaBD
© Robert Kirkman & Charlie Adlard, Delcourt comics
© Robert Kirkman et Paul Azaceta, Delcourt comics
© Charlie Adlard

(par Thomas FIGUERES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

© Photo médaillon Cédric Munsch
Illustrations © Éditions Delcourt

  Un commentaire ?