Clifton T. 22 : Clifton et les gauchers contrariés - Par Turk et Zidrou - Le Lombard

26 janvier 2016 12 commentaires
  • Goodness Gracious ! Le colonel Harold Wilberforce Clifton connaît de nouvelles aventures sur un scénario de Wonderboy-Zidrou. Il favorise, ce faisant, un incredible come-back de Turk, l'un des meilleurs successeurs graphiques de la saga.

Rappelez-vous : le colonel de sa très gracieuse majesté, retraité du MI5, pensait passer des jours heureux à parfaire sa pelouse sous l’œil attendri de sa gouvernante Miss Partridge, mais son créateur, le génial Raymond Macherot avait décidé, de son pinceau habile, de lui faire vivre des aventures trépidantes et très éprouvantes pour son flegme légendaire, à New York ou à la poursuite au service d’un réseau de malfaisants espions, entre 1959 et 1963. Puis il l’abandonna deux ans plus tard pour animer rats et souris entre Tintin et Spirou, by Jove !

Le vaillant militaire, scout toujours prêt, reprit le service au service de la Couronne en 1969, sous le crayon de Jo-ël Azara sur un scénario de Greg. Et là encore, cela se conclut par un breakdown.

Clifton T. 22 : Clifton et les gauchers contrariés - Par Turk et Zidrou - Le Lombard
Clifton T. 22 : Clifton et les gauchers contrariés - Par Turk et Zidrou - Le Lombard

Heureusement, dès l’année suivante, Turk & Degroot sortent de Dubois, encore un peu frais, pour en assurer la suite des aventures du fougueux Britannique. Entre 1970 et 1984, le duo au Génie Léonard (créé pour sa part en 1972) en assure huit nouvelles aventures, juste entrecoupées d’un épisode dessiné avec l’aide de Walli. Ils renouvellent complètement l’univers créé par Macherot.

Le dessin burlesque, mais tout en understatement, de Turk, l’ancien assistant de Greg, s’accorde parfaitement à l’humour frenchy, jamais avare de calembours, de Bob De Groot, mais les aventures de Léonard absorbent le dessinateur qui ne peut plus tenir le rythme. Bédu reprend avec brio le dessin pour sept tomes, toujours sur scénario de De Groot (mais il réalise seul les trois derniers tomes auxquels il contribue). Puis c’est au tour de Michel Rodrigue de prendre le relais graphique pour quatre nouveaux tomes, le dessinateur de la dernière mouture de Cubitus scénarisant là encore le dernier tome lui-même.

Huit ans passent, Héron mélomane est-il oublié ? Hé, non : l’un des scénaristes les plus bankables de sa génération décide, après avoir sauvé de l’oubli un autre détective, Ric Hochet, de réhabiliter ce joyau de la Couronne britannique. Le fin limier apprécié par le Yard est cette fois confronté à une intrigante épidémie : d’honnêtes citoyens de Sa Majesté se mettent subitement à rouler à droite, Shocking isn’t ?

Comme pour le détective en tweed, Zidrou arrive parfaitement à se glisser dans la peau du personnage. Multipliant les allusions à la situation du Royaume Uni en Europe ("Dieu, dans son infinie sagesse, n’a pas créé l’anglais sur une île pour qu’il termine comme un vulgaire continental"...), il en fait une comédie fraîche comme une Xmas tale. Quant à Turk, il est au top de sa forme, better than ever. Bref, ce 22e album est un des meilleurs Clifton que l’on ait lu depuis longtemps.

Clifton T. 22 : Clifton et les gauchers contrariés - Par Turk et Zidrou - Le Lombard

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
12 Messages :
  • Je ne sais pas si votre source est wikipedia (ou il y a des erreurs) mais dire que Walli a dessine un episode de Clifton est abusif : il a ete assistant de Turk sur Une panhthere pour le colonel (comme Breton le fut sur les derniers albums de Turk) mais de la a lui crediter le dessin de l’album... D’ailleurs, son nom n’apparait meme pas sur la couverture.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 26 janvier 2016 à  16:51 :

      Bonjour, vous avez raison,mais il est cependant crédité.Je modifie le texte pour plus de précision.

      Répondre à ce message

  • Bédu reprend avec brio le dessin pour sept tomes, toujours sur scénario de De Groot. Puis c’est au tour de Michel Rodrigue de prendre le relais graphique pour quatre nouveaux tomes, mais le dessinateur de la dernière mouture de Cubitus le scénarise lui-même.
    Je me permets la-aussi de corriger : d’une part Bedu a ecrit seul ses 3 derniers Clifton, d’autre part Rodrigue n’a ecrit que son dernier album, les autres etant bien signes De Groot.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 26 janvier 2016 à  16:53 :

      Vous avez raison, nous corrigeons ces imprécisions.

      Répondre à ce message

  • Ça arrive, même aux meilleurs. Comme quoi, il n’y a pas que Menu et Groensteen qui font des erreurs... :-)

    Répondre à ce message

  • Clifton est mort en 1964 quand Macherot quitte le journal Tintin. Que 50 ans après Turk en soit encore à cette reprise (après un arrêt de 30 ans ok) est un peu triste quand même. comme disait Trondheim :"il faut que ce soit clairement dit : les auteurs de B.D. vieillissent mal. Cela est dû à un phénomène de répétition. Normal, la B.D. est beaucoup axée sur le principe de la série. Répétition de personnages, de codes, de ficelles narratives, tics graphiques, le terrain idéal pour toutes formes de sclérose."

    Et il s’y connait Trondheim, son dessin est sclérosé depuis 20 ans maintenant.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sergio Salma le 27 janvier 2016 à  09:34 :

      Tout vieillissement porte en lui le danger de la sclérose et du manque d’enthousiasme. Votre cerveau en est un parfait exemple, Romain . Vos neurones épuisés veulent vite arriver à destination et prennent des raccourcis faciles. Ça vous permet de vous fatiguer moins en n’essayant surtout pas de comprendre que toutes les activités humaines , artistiques ou pas, englobent des dizaines de paramètres. Il y en a un qui vous échappe totalement par exemple, c’est l’humour d’une telle entreprise où c’est évident tout le monde se fait plaisir. Gardez votre mauvaise humeur et votre mépris pour d’autres sujets.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Pirlouit le 27 janvier 2016 à  15:44 :

      Lapinot est mort et enterré, il a repris Spirou et sort maintenant un Mickey-Donald (dessin de Kéramidas) en mars chez Glénat. On le voit donc, il suffit de changer de personnage ou de série !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Romain le 27 janvier 2016 à  18:23 :

        On le voit donc, il suffit de changer de personnage ou de série !

        non, parce que ses spirou et Fantasio parlent comme Lapinot et richard, c’est interchangeable mais ça reste la même chose, et quand c’est pas lui qui dessine comment parler de sclérose de son dessin ?

        Répondre à ce message

    • Répondu par Nicolas le 27 janvier 2016 à  16:18 :

      Romain,

      Spirou est-il mort quand Jijé à repris le personnage inventé par Rob-Vel ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Eleve Chaprot le 27 janvier 2016 à  18:14 :

        Absolument.

        D’ailleurs j’ai arrêté de l’acheter à ce moment là.

        Tiens au fait d’ailleurs je suis mort aussi. Mais au moins je n’ai jamais été repris.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Romain le 27 janvier 2016 à  18:24 :

        Spirou n’est pas clifton et surtout Rob-Vel n’est pas,mais pas du tout Macherot (et spirou était un travail de commande de l’éditeur).

        Répondre à ce message