Fraîche - Par Marguerite Boutrolle - La Boîte à Bulles

  • Pia fait son entrée en terminale dans un nouveau lycée. Elle ne connaît que Pauline, mais rêve de fréquenter la remarquable Diane et sa bande... Une année rythmée par les premières fois pour la jeune fille, qui tente de se faire accepter dans ce nouveau monde. Voici un album qui est un témoignage captivant sur l'adolescence et qui met en lumière avec lucidité les problématiques de cet âge et interroge la notion de consentement.

Retour en 2010, dans un lycée privé de Normandie. C’est l’époque des slims, des babyrockeurs, des téléphones à clapets, des premiers cafés... On appelle le groupe des élèves populaires les "fraîcheurs". La définition du terme est la seule information délivrée en quatrième de couverture...

Les fraîcheurs sont beaux, riches, jeunes... Tout pour faire rêver. La jeune Pia n’y échappe pas, débarquant pour sa dernière année de lycée dans cet établissement privé. Celle qui a toujours été scolarisé dans le public découvre ce monde où les autres sont "BG" et "trop bien sapés". Lorsque Diane lui propose de boire un café avec sa bande, Pia n’hésite pas. Elle aussi voudrait être une fraîcheur, avoir un mec, faire des soirées... Quitte à laisser tomber Pauline, sa seule copine, rencontrée pendant son job d’été.

Fraîche - Par Marguerite Boutrolle - La Boîte à Bulles

Diane prend Pia sous son aile. Il lui faut alors s’acheter des vêtements, fumer, aller à un concert. L’héroïne suit, sans trop se poser de questions. Elle rencontre David, un étudiant de trois ans son aîné, un pianiste moustachu au charisme évident. Là non plus, la jeune ado ne réfléchit pas trop. Avec lui, elle décide de faire sa première fois qui se déroule rapidement, sans trop de tendresse. C’est fait. Mais jusqu’où cette quête de reconnaissance mènera la lycéenne ?

Dans ce roman graphique qui nous immerge dans l’intimité profonde d’une ado de 16 ans, Marguerite Boutrolle raconte une histoire que beaucoup de femmes bientôt trentenaires ont vécue. En portant un regard sans jugement à travers l’histoire de Pia, elle met en lumière la difficulté des adolescents à être acceptés. Le regard des autres est un poids massif et assujettissant à cet âge où les rapports sociaux se complexifient. Le microcosme du lycée implique le début des injonctions que subissent aussi les adultes : être à la mode, être mince...

C’est l’âge des premiers émois. Et des premiers ébats. Pas toujours joyeux et tendres. Comment appréhender la sexualité quand on n’ose pas parler de ses interrogations ? La relation amoureuse qui lie Pia à David soulève des questions et met mal à l’aise. Une violence douce et dissimulée s’insinue, mais qui apparaît clairement pour le lecteur averti d’aujourd’hui. La notion de consentement a été médiatisée dernièrement, notamment pendant le mouvement #MeToo. La jeune fille ne dit pas non, mais elle ne dit pas oui non plus. Elle semble être sous l’emprise de ce garçon plus âgé, musicien... Une mise en lumière de la "zone grise" de cette notion nécessaire, mais ambiguë.

Sans trop de texte, les illustrations parlent d’elles-mêmes. Grâce à des gros plans sur le visage de l’héroïne, l’autrice traduit avec clarté les émotions et sentiments qui traversent la jeune fille. Le dessin monochrome de Marguerite Boutrolle inscrit l’album dans une simplicité graphique qui permet de se concentrer sur l’essentiel. Des chapitres sont délimités par des doubles pages noires, comme des coupures cinématographiques. Ces interruptions donnent un effet discontinu et haché à l’ensemble. Elles permettent aussi des respirations, offrant des instants de réflexions après des épisodes parfois désagréables.

Un témoignage intelligent et frappant sur l’adolescence et ses accidents auxquels on ne nous prépare pas. Une lecture certainement intéressante pour aborder ces sujets avec les ados.

(par Thelma SUSBIELLE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782849534212

Fraîche - Par Marguerite Boutrolle - La Boîte à Bulles - 19 x 26 cm - 272 pages - 28 euros



Meilleures ventes BD
🔍 Avis Actuabd 📖 Feuilleter 🛒 Acheter

1 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.07 - Hi NOUVEAU
2 🔍 📖 🛒 Le Monde Sans Fin
3 🔍 📖 🛒 Guacamole Vaudou
4 🔍 📖 🛒 Kaiju N8 T.05 NOUVEAU
5 🔍 📖 🛒 La Quete De L'oiseau Du Temps NOUVEAU
6 🔍 📖 🛒 Les Nouvelles Aventures De Lap NOUVEAU
7 🔍 📖 🛒 Mashle T.09 NOUVEAU
8 🔍 📖 🛒 Elles T.02 - Universelles
9 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.01
10 🔍 📖 🛒 Elles T.01 - La Nouvelle(s)
11 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.02
12 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.01 - Hi
13 🔍 📖 🛒 One Piece T.01
14 🔍 📖 🛒 One Piece - Edition Originale
15 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.03
16 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.22
17 🔍 📖 🛒 Jujutsu Kaisen T.15 NOUVEAU
18 🔍 📖 🛒 Les Soeurs Gremillet T.03 - Le NOUVEAU
19 🔍 📖 🛒 Celeste T.01 - Bien Sur, Monsi NOUVEAU
20 🔍 📖 🛒 Zai Zai Zai Zai
21 🔍 📖 🛒 Carnets De Campagne
22 🔍 📖 🛒 Les Reflets Du Mondeen Lutte NOUVEAU
23 🔍 📖 🛒 Naruto T.01
24 🔍 📖 🛒 Le Spirou D'emile Bravo T.05 -
25 🔍 📖 🛒 One Piece T.02
26 🔍 📖 🛒 Idefix Et Les Irreductibles T. NOUVEAU
27 🔍 📖 🛒 Bug T.3
28 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.05
29 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.04
30 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.07
31 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.03 - Hi
32 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.01
33 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.02 - Hi
34 🔍 📖 🛒 Naruto T.02
35 🔍 📖 🛒 One Piece T.03
36 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.01 - Tout Ca
37 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.06
38 🔍 📖 🛒 Les Royaumes De Feu T.05 - La
39 🔍 📖 🛒 One Piece T.04
40 🔍 📖 🛒 Missionyozakura Family T.08 NOUVEAU
41 🔍 📖 🛒 Heartstopper T.02 - Un Secret
42 🔍 📖 🛒 La Revue Dessinee N36 NOUVEAU
43 🔍 📖 🛒 Naruto T.03
44 🔍 📖 🛒 Moriarty T.13 NOUVEAU
45 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.04 - Hi
46 🔍 📖 🛒 My Hero Academia T.01
47 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele - Au Pays Des C
48 🔍 📖 🛒 Les Legendaires - Les Chroniqu
49 🔍 📖 🛒 Assassination Classroom T.01
50 🔍 📖 🛒 Le Droit Du Sol - Journal D'un

Source : Datalib
A lire aussi sur ActuaBD :

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • On en parle du dessin ou c’est un sujet touchy ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 12 mars à  17:04 :

      C’est mieux que Bagieu.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Xav le 12 mars à  23:50 :

        Même pas, Bagieu est professionnelle elle, c’est construit.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Milles Sabords le 13 mars à  08:38 :

          Là aussi le dessin est construit, on voit bien que l’autrice sait dessiner. On reste dans la lignée de tous ces styles graphiques "en continu", sans cassures, issus de la presse magazine féminine et de l’illustration. Boutrolle n’a rien à envier à Bagieu.

          Répondre à ce message

        • Répondu le 13 mars à  08:47 :

          Bagieu est plus expérimentée, c’est la seule différence. Comme toujours avec les gens qui ont du succès, elle suscite des copies.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 13 mars à  18:46 :

            C’est Soledad qui a commencé à dessiner comme ça en France, dans un style venu d’Espagne. Ensuite toutes les autres s’y sont mises.

            Répondre à ce message

    • Répondu par Lol le 12 mars à  21:14 :

      Tout de suite, la critique ! Toujours les mêmes !

      Répondre à ce message

  • Les commentaires donnent l’impression qu’on n’accorde plus le droit de débuter dans ce métier, il faudrait directement être un pro avec 30 ans de carrière dès le premier album. Il faut se rappeler du niveau des premiers travaux publiés des grands dessinateurs d’hier et d’aujourd’hui, le niveau était parfois plus faiblard que celui de Marguerite Boutrolle. Et je note qu’on a plus souvent ce genre de remarques déplacées envers les jeunes autrices qu’envers les jeunes auteurs... la misogynie est toujours là.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 14 mars à  16:24 :

      Je suis assez d’accord. Cette jeune dessinatrice est plutôt meilleure que bien des grands auteurs à leurs débuts. Ce qu’on peut regretter c’est la propension des éditeurs à recruter des clones de dessinateurs et dessinatrices à succès. Mais ça aussi ce n’est pas nouveau.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 14 mars à  16:26 :

      On a le droit de débuter mais comme les éditeurs ne vous laissent plus beaucoup de temps pour faire vos preuves et vous éjectent après une ou deux tentatives, il faut être bon tout de suite.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 15 mars à  08:19 :

        Non. Il faut vendre des livres tout de suite, ce n’est pas la même chose.

        Répondre à ce message

Dans la même rubrique


En bref