Kennes Editions se lance dans les intégrales - Première salve : "Olivier Rameau"

1er janvier 2020 0 commentaire
  • Cinq ans après avoir lancé son programme bande dessinée au sein de sa propre maison d'édition, Dimitri Kennes a aligné en 2019 une belle sélection d'intégrales et de coffrets pour les fêtes, avec un focus sur les séries jeunesse et un invité de marque : Dany.

Fondée en 2013, Kennes Editions est monté progressivement en régime avec un catalogue de bande dessinée en constante évolution. C’est donc tout logiquement que la jeune maison d’édition commence à détenir le fonds nécessaire pour des compilations.

Kennes Editions se lance dans les intégrales - Première salve : "Olivier Rameau"Ainsi y retrouve-t-une série de coffrets qui rassemblent plusieurs albums, à commencer par les cinq tomes de Putain de Chat, la vision d’un homme et son sadique félin par Lapuss’, ainsi que l’un des best-seller de la maison, Ninn, primée à Angoulême, qui se délivre sous la forme de deux coffrets rassemblant respectivement les tomes 1 et 2, ainsi que les tomes 3 et 4.

Des intégrales "jeunesse"

Kennes ayant eu le nez creux pour plusieurs belles séries destinées à la jeunesse, c’est sans surprise que la maison d’édition les ait valorisé fin 2019 avec de beaux recueils en petits formats.

Le premier réunit l’intégralité des Chroniques de Braven Oc, par Alcante au scénario et Picksel aux dessins et couleurs, d’après les roman d’Alain Ruiz parus également chez Kennes Editions. Ces quatre aventures d’Heroic Fantasy sont proposées au prix abordable de 19,95 €.

Même formule et même prix pour les deux autres intégrales jeunesse proposées par l’éditeur. Toujours d’après des romans publiés par Kennes, la compilation des trois albums de L’Envers des Contes revisite les mythes de Cendrillon, de Blanche-Neige et de la Belle au bois dormant. Un univers coloré plutôt réussi qui dépoussière avec audace et humour des récits que l’on croyait connaître.

Enfin, les trois premiers tomes de la série Sorcières Sorcières (qui en compte déjà cinq) parachèvent cette entrée dans le monde des petites intégrales. Toujours dans un format pratique pour les plus jeunes, le monde enchanté de Joris Chamblain et de Lucile Thibaudier] véhicule des messages avec de l’aventure et de l’humour. Une potion aux éléments bien équilibrés, à placer entre tous les mains.

Merveilleux Dany

En ayant racheté en octobre 2019 une partie du catalogue de Joker (P & T Productions), Dimitri Kennes a dopé son offre de bande dessinée d’une grande série de titres. Il est normal qu’il décide d’en profiter pour conforter son catalogue avec les autres œuvres de cet auteur avec d’un côté un gros recueil de ses albums de blagues coquines (Ça vous intéresse), et de l’autre, la série qui l’a rendu célèbre : Olivier Rameau.

Hormis les couvertures (une bonne chose car la précédente version n’était pas des plus réussies) et la mise en page des deux dernières pages, le contenu de cette intégrale demeure exactement le même que l’édition proposée par Joker il y a près de dix ans mais bénéficie cette fois d’une édition de meilleure qualité. Rappelons-en les grandes lignes…

Alors assistant au studio de Greg, Dany y avait fait ses classes dans les années 1960, réalisant de menus travaux avant que son patron ne vienne le trouver avec une idée totalement décalée ! Tout cela y est fort bien rapporté et documenté dans l’introduction à cette intégrale signée les spécialistes Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault. "En fait, je voulais prendre le contre-pied de ce qui se faisait en bande dessinée", expliquait Greg dans un entretien accordé à Thierry Groesteen, repris dans ce dossier de dix pages pour cette première intégrale. "Je venais de diriger Hermann vers Bernard Prince, et le tour était venu pour Dany. Tous les croquis qu’il m’apportait représentaient des gangsters. [...] En fait, je n’étais pas convaincu par son style réaliste..."

Dany tombe des nues devant le scénario poétique que lui propose Greg devenu le rédacteur en chef de Tintin : "Tout l’univers était déjà en place : l’oiseau Razibus, les Ziroboudons, la tarte mal cuite, Olivier et Colombe ... Je m’attendais tellement pas à ce type d’histoire que je me suis pris tout cela en pleine figure. Puis très rapidement, j’ai entrevu ce que je pouvais faire avec un scénario comme celui-là..."

Greg avait eu cette idée lors d’un déplacement en tramway vicinal à travers la campagne belge. Désirant une série « gentille » pour son hebdomadaire, il crée alors ce riche monde de Rêverose dans lequel débarquent deux clercs de notaire, dont un certain Olivier Rameau portrait craché de son dessinateur.

C’est le choc !

La première apparition de cette bande détonne nettement au sein de numéro de Tintin, en octobre 1968 : propulsé entre Dan Cooper, Tounga et Luc Orient, Olivier Rameau est une bulle de rêverie poétique, un monde à part se distinguant même des autres séries moins réalistes mais tout aussi humoristiques qu’étaient Chlorophylle et Chick Bill. Les deux minutes d’arrêt à Hallucinaville ont lancé le signal d’un voyage qui perdure depuis plus de cinquante ans !

Une vision profonde et intérieure

Outre le mot d’introduction de Dany himself, le dossier des Pissavy-Yvernault mêle avec bonheur les interventions diverses de Greg racontant le début de cette épopée, mais aussi les commentaires de Dany recueillis spécialement pour le besoin de cette intégrale.

Voici un extrait de la Ballade de l’épouvantail issu du Tintin Sélection ...

Dans ce premier volume, on retrouve divers documents d’époque qui viennent appuyer le texte : des photographies présentant les auteurs, les premières couvertures, le tout nous propulsant dans les coulisses de Tintin au temps de son âge d’or.

Ce premier volume reprend les trois premières aventures de nos héros. Graphiquement, c’est toute la progression de Dany qui apparaît dans ces pages : l’Olivier Rameau gracile et à grosse tête se transforme bientôt en éternel Roméo, tandis que Colombe quitte progressivement la coiffure de Sheila pour se transformer en l’une des plus jolies héroïnes de la bande dessinée.

Pour les besoins de cette intégrale parue initialement en 2010, Dany avait complètement redessiné un court récit inédit en album, La Ballade de l’épouvantail, conçu en 1972 pour une revue au format de poche : Tintin Sélection 15. Le passage au nouveau format offre un champ de vision plus large, nourri par plus de détails, mais c’est surtout Colombe qui se modifie en profondeur, quittant son air strict et pincé pour prendre les atours d’une nymphette par trop naïve.

... Et la transcription en grand format que Dany redessina spécialement pour cette intégrale.

Avec son offre pour tous publics et à prix raisonnables (également 19,95 € pour ce premier recueil d’Olivier Rameau), Kennes Editions réussit son incursion dans le monde des intégrales. Nous ne manquerons d’ailleurs pas de vous décrire les prochains recueils de la série de Greg et Dany. Car dans les résolutions pour 2020, une part de rêve sera sans doiute bienvenue !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?