La Chanson de Renart - Par Joann Sfar - Gallimard

22 octobre 2020 1 commentaire
  • Qui arrêtera ce diable de Sfar et ses personnages délurés ? Certainement pas Lucifer en personne, car c'est bien contre lui que se bat Renart, et à travers lui, tous les conteurs de belles histoires...

An 1266,666. Dans un Moyen Âge mâtiné de fantasy, Renart, voyou malicieux et célèbre menteur, est embarqué dans de nouvelles aventures. La famine règne, et le bon peuple a décidé que c’était sa faute ! Ce qui est certainement vrai, mais faut-il pour autant le jeter dans le puit qui mène aux enfers ?!

Accompagné de son fidèle compère, le loup Ysengrin, cet éternel bouc émissaire rencontre Merlin l’Enchanteur... et endosse un costume qui n’est pas le sien : il doit sauver le monde d’un désastre imminent ! Mais qui pourrait donc faire confiance au plus fieffé des menteurs ? À force de crier « Au loup », même celui-ci ne le croit plus !

La Chanson de Renart - Par Joann Sfar - Gallimard

Non content de sortir hier en salle le film de Petit Vampire qu’il a réalisé et dont il vient de publier le troisième volet en bande dessinée chez Rue de Sèvres accompagné d’un roman à L’École des loisirs, non content de reprendre d’arrache-pied sa saga Donjon avec Trondheim (un nouveau tome du Zénith sort dans quelques jours) et de publier il y a quelques jours le tome 10 de sa série best-seller du Chat du Rabbin, voilà que Joann Sfar se lance dans une nouvelle série, qu’il scénarise et dessine seul, accompagné aux couleurs par Brigitte Findakly.

« Le seigneur de la fiction chez nous, c’est Renart. L’ancêtre de tous les Scapin, tous les Sganarelle, tous les Figaro, tous les valets littéraires qui fonctionnent au bras d’honneur et considèrent chaque coup de pied au cul comme une bonne nouvelle. Bien entendu, il n’y aurait jamais eu de "Chat du Rabbin" s’il n’y avait pas eu Renart. Je l’ai dans la tête depuis toujours. Et j’ignore où il va. C’est ce qui me plaît le plus. Je ne sais pas si nous irons dans un Moyen Âge de plus en plus réel ou si Renart se perdra dans les lais, les fabliaux et les contes. Il mettra le pastis, c’est tout ce qui m’importe. »

Si le personnage de Renart est bien connu, on pouvait craindre qu’il soit un peu malmené dans les mains de l’overbooké Joann Sfar en ce début d’album. Dans un gaufrier de guingois, les personnages trouvent une place bien classique, le tout dans un lettrage tracé parfois si hâtivement qu’il casse la lisibilité de l’ensemble...

Heureusement, ce sentiment mitigé s’évanouit progressivement après une dizaine de pages. Sfar ne faisait effectivement que rappeler les rôles respectifs de Renart et d’Ysengrin pour ceux qui ne les connaîtraient pas, avant de les emporter dans un récit bien plus mouvementé, en leur faisant rencontrer rien que Merlin, le Diable, la Mort et une belle écrivaine.

Comme il l’a déjà fait par le passé avec d’autres personnages en marge de la société, Sfar met en scène l’apprenti-sorcier Takka, qui brille plus par son anticonformisme et son talent à la bagarre que ses connaissances plus que lacunaires en magie !

Sfar ne serait d’ailleurs plus Sfar s’il ne glissait pas des références multiples, tout en mettant en avant de curieux personnages à la langue bien pendue, et l’on parle ici de Renart bien entendu, habillé tout de rouge et qui prend le rôle d’un fameux diablotin qu’on s’étonne de trouver attachant en cours de récit. Au-delà de cette référence aux récits moyenâgeux, Sfar fait ici la part belle aux conteurs de tous poils, de ceux qui divertissent pour le plaisir, en racontant des histoires plus ou moins morales, pour autant que l’on s’amuse et que l’on frissonne.

Difficile de savoir si (ou plutôt quand) ce premier tome aura une suite... Mais cette première histoire se suffit largement à elle-même, tout en nous poussant à nous demander où ce diable d’homme de Sfar s’arrêtera un jour !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

De Joann Sfar, acheter :
- La Chanson de Renart (Gallimard) sur BD Fugue, FNAC, Amazon
- Le Chat du rabbin tome 10 sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

 
Participez à la discussion
1 Message :