Romans Graphiques

Mangakassoulet : to be or not to be manga

Par Jorge Sanchez le 5 juillet 2023                      Lien  
Nous les connaissons bien ceux de La Valtynière, un gang armé de fouets avec grelots, ayant trouvé sa place dans le cœur des lecteurs aux esprits éveillés. Avec leurs dernier album semi-autobiographique et rocambolesque, Emmanuelle Uzan et Pascal Valty nous invitent à partir avec eux à la quête du Saint-Graal de tous les éditeurs : un truc qui se vend bien et que personne d'autre n'a fait ! Et quoi de mieux que le manga en ce moment ? En tout cas, c’est ce qu’ils croient avoir compris…

Les lecteurs se souviendront sûrement du verbe persifleurant d’Emmanuelle Uzan dans Happiness dans ta gueule et du sarcasme voltairien de Pascal Valty lors de L’Extension du domaine de la Loose. À présent, ils refont duo après leurs passage aux Cours Florence et reviennent à la charge avec un album spécialement dédié aux connaisseurs du monde de la BD et de ses rouages du succès. Une histoire encore plus percutante, plus cash, une véritable bombe anti-connerie humaine quoi.

Mangakassoulet : to be or not to be manga
Mangakassoulet Ed. La Valtynière
©La Valtynière

Nous retrouvons nos héros en pleine tournée des salons et des festivals de BD à la rencontre des lecteurs. Durant les longues journées passées derrière le stand de La Valtynière, ils font connaissance d’une créature bien singulière : les chasseurs de dédicaces. Armés de sacs à dos et de sièges de pêcheurs, ces créatures d’une masculinité celibataire s’organisent en colonies créant des files de plusieurs mètres et peuvent cohabiter durant de longues heures (parfois ponctuées de petits rixes inoffensifs autour de la question de la place), afin d’obtenir ce trophée tant convoité : la dédicace d’un grand auteur de western ou de Fantasy…

Impressionnés par cet univers de lecteurs qui boudent royalement la tribu indé de La Valtynière, les neurones de nos héros commencent à crépiter. Puisqu’à la fin de chaque longue journée à l’attente de leurs fans supposés, ils n’ont toujours rien vendu. Dépités, ils commencent à réévaluer leurs choix de vie quand ils découvrent un autre univers, bien plus bling-bling et épatant : celui des mangakas. Les nouvelles stars de la scène du 9e art, adulées par la presse et une marée tsunamique de lecteurs.

Mangakassoulet Ed. La Valtynière
©La Valtynière

Dans leur esprit perspicace, un grand plan commence à se dessiner. Armés des conseils de leurs amis insiders et d’un directeur de publication aux allures de Charlie des Anges de Charlie, ils formulent leur petite piñata du succès, capable d’épater tout le monde et de faire rentrer (enfin !) des sous.

Prêts à tout essayer, nous les verrons ainsi partir à l’assaut de tous les genres possibles : la BD historique marche ? Incluons donc Louis XIV ! Mais elle doit aussi être capable de porter une casquette de féminisme twittérien ? Quoi de plus facile : Marie Curie sera son binôme ! Et pour faire le tout, il s’agira d’un Roi Soleil aux allures de Shogun...

Mangakassoulet Ed. La Valtynière
©La Valtynière

Hentai, shonen, seinen… tous les genres possibles vont défiler au fil de cette quête digne de Calvino et de sa Nuit d’hiver, en même temps que nos héros tentent de trouver la formule du succès (et ses magiciens) à travers des Training Camps pour écrivains, des Speed Datings avec des journalistes, et bien d’autres stratégies les unes plus farfelues que les autres.

Satire des rouages extravagants du milieu de l’édition et de ses petites intrigues à la Game of thrones, nos héros traversent ces épreuves absurdes avec la candeur de Marty Mcfly et l’œil aigu du Houellebecq des années 1990. Et tout cela sans oublier d’encourager les aspirations d’une autrice féministo-végano-gauchiste, avec son projet de BD sur une guerrière nommée Vulvina. Tout pour la cause féministe, enfin…

Mangakassoulet Ed. La Valtynière
©La Valtynière

Lors de L’Extension du domaine de la Loose, Pascal Valty nous avait fait découvrir l’univers des bobos des écoles d’art et leurs projets alambiqués, qu’il connaît comme la paume de sa main. Dans Happiness dans ta gueule, Uzan, fine observatrice des tendances sur les réseaux, nous avait délecté avec une parodie sur la littérature de développement personnel et ses dérives. Ici, ils ont fait cause commune pour partager (entre réalité et fiction) un mille-feuilles d’anecdotes et de clins d’œil sur les univers des salons et des maisons d’édition de bande dessinée.

Fort d’un style propre qui se distingue par l’oscillation entre des gags à répétition et des questionnements profonds sur la condition humaine, le duo caliente de La Valtynière semble vouloir nous proposer avec ce dernier volet, une réflexion sur ce que vaut réellement la célébrité et les modes artistiques.

Dans un univers chaotique, régi par les hashtags et les trends, les dialogues semblent de plus en plus conventionnels, quand ils ne sont pas grossièrement recopiés des slogans twittériens. L’originalité de ce prétendu grand Graal que les artistes veulent toujours atteindre, nous apparaît plus, sous les traits cartoonesques de Valty, comme le résultat d’une bonne opération de marketing, que d’un véritable effort créatif.

Mangakassoulet, le titre-même de l’album renferme quelques indices quant à “sa thèse” : s’agit-il d’un récit sur l’opportunisme éditorial ou un mixage savant ? Stratégie d’offuscation ou simple gag pour les connaisseurs ? Quoique les lecteurs tirent de cette lecture, il est certain que le rire sera et restera, leur compagnon de route, avec l’arrière-goût final d’une analyse incisive sur le monde des gribouilleurs de BD.

(par Jorge Sanchez)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782491652067

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Jorge Sanchez  
A LIRE AUSSI  
Romans Graphiques  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD