Newsletter ActuaBD

Mon île adorée, N° 2 de La Brigade des souvenirs – Par Carbone, Cee Cee Mia et Marko – Dupuis

  • Seconde enquête pour La Brigade des souvenirs. Cette fois, le trio s'intéresse à des photos trouvées sur une vieille pellicule. Ils y découvrent un jeune garçon, pris dans un drame douloureux lié au déracinement.

Alors qu’ils se promènent dans une brocante avec leur ami Camille, le trio Alban, Tania et Théo, alias La Brigade des souvenirs, trouvent et achètent un vieil appareil photo datant des années 1960. Il contient encore des clichés d’époque, pris par l’un des anciens propriétaires. Camille, qui est photographe amateur, possède le matériel nécessaire pour développer la pellicule. Celle-ci dévoile les photos d’un tout jeune homme. Intriguée, la Brigade commence à remonter les fils pour le retrouver. Ils découvrent qu’il est lié à l’affaire des enfants de la Creuse. Une sombre histoire de déracinement et de changement d’identité.

Mon île adorée, N° 2 de La Brigade des souvenirs – Par Carbone, Cee Cee Mia et Marko – Dupuis
Carbone, Cee Cee Mia et Marko – Mon île adorée – © Dupuis

Avec ce deuxième album, La Brigade des souvenirs utilise la même recette que dans le premier tome. La découverte d’un souvenir (une lettre dans le précédent, ici des photos), permet au trio de mener une enquête sur un fait historique, à travers la vie et les souvenirs d’une personne inconnue. Si dans le premier album, c’est le rôle des femmes pendant la Première Guerre mondiale qui était abordé, avec ce nouvel opus, c’est l’affaire des enfants de la Creuse qui est racontée. Le côté didactique que les auteurs donnent à l’histoire permet d’en apprendre plus sur cet événement, avec en plus un côté divertissant à suivre ces enquêteurs plus tellement en herbe dans leur progression. L’album est accompagné d’un dossier pédagogique pour expliquer en profondeur le contexte de l’histoire.

Carbone, Cee Cee Mia et Marko – Mon île adorée – © Dupuis

L’histoire est une enquête assez classique, mais le cadre historique la rend crédible et encore plus intéressante. On se met à penser que cette histoire a réellement pu avoir lieu et que la vie de milliers d’enfants fut bouleversée à jamais. Combien ont mené une enquête comme La Brigade des souvenirs pour recoller les éléments de leur propre vie ? Beaucoup probablement.

Carbone, Cee Cee Mia et Marko – Mon île adorée – © Dupuis

Les personnages sont toujours pleins de bons sentiments, serviables, de bonne humeur. Les scénaristes Carbone et Cee Cee Mia ont clairement pris le parti narratif de ne pas gêner l’enquête et la découverte des faits historiques avec des personnages non coopératifs. C’est risqué, car ça pourrait rendre le récit insipide, mais l’ancrage dans le passé maintient l’intérêt.

Carbone, Cee Cee Mia et Marko – Mon île adorée – © Dupuis

Les dessins de Marko et les couleurs de Maëla Cosson sont dans la continuité de l’album précédent. Ils collent parfaitement avec le ton de l’album, "jeunesse" et didactique. Mais le récit intéressera aussi les plus âgés qui aimeraient découvrir l’affaire des enfants de la Creuse, où qui veulent simplement passer un moment agréable en suivant une bonne enquête.

Carbone, Cee Cee Mia et Marko – Mon île adorée – © Dupuis

(par Adrien LAURENT)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

La Brigade des souvenirs T. 2 : Mon île adorée. Par Carbone, Cee Cee Mia (scénario) et Marko (dessin). Dupuis. Sortie le 3 septembre 2021. 21 x 30 cm. 64 pages couleur. 12,50 €.

 
Newsletter ActuaBD