Wilfrid Lupano : "Avec le Loup en slip, nous voulions expliquer aux enfants que le business de la peur profite à des gens..."

20 décembre 2016 0 commentaire
  • En cette période de fêtes de fin d'année, nous vous proposons cet interview de Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz, les auteurs du "Loup en slip", le premier spin-off de la série "Les Vieux Fourneaux" mais cette fois destiné à un public jeunesse. Un beau cadeau à mettre dans la hotte du barbu aux rennes.
Wilfrid Lupano : "Avec le Loup en slip, nous voulions expliquer aux enfants que le business de la peur profite à des gens..."
Le Loup en slip
Wilfrid Lupano, Mayana Itoïz & Paul Cauuet (c) Dargaud

Pourquoi ce spin-off des Vieux Fourneaux ?

Lupano : Parce qu’à l’origine, le personnage du Loup en slip avait été inventé par Mayana Itoïz, bien avant la création des Vieux Fourneaux. Elle en faisait des toiles pour les enfants car elle est illustratrice dans le milieu de l’édition jeunesse depuis des années. J’ai donc repris ce personnage dans Les Vieux Fourneaux car je voulais lui faire un clin d’œil. Je m’en étais servi pour faire le personnage principal de la pièce de théâtre du Loup en slip. Cela nous a ensuite donné l’idée de faire un album centré sur le Loup en slip afin de s’adresser aux plus jeunes mais en conservant le même ton et les mêmes thématiques que j’avais proposé dans Les Vieux Fournaux. Nous avons essayé de proposer un livre avec plusieurs niveaux de lectures afin de le rendre aussi intéressant pour les enfants et pour les parents. C’est un livre pour toute la famille.

Vu qu’il s’agit de votre personnage Mayana Itoïz, avez-vous participé à l’écriture du scénario ?

Mayana Itoïz : Non, j’ai bien inventé le personnage il y a quelques années mais c’est Wil (Wilfrid Lupano, NDLR) qui a réfléchi à une histoire et qui me l’a ensuite proposée.

Lupano : Enfin, on en a discuté parce que l’on habite un peu ensemble… (Rires) On en a beaucoup parlé quand même et nos échanges furent utiles avant que je me mette concrètement à l’écriture du scénario. Nous avions réfléchi aux thématiques et surtout, à la manière la plus adéquate de les aborder dans un livre pour enfants. Il fallait aussi une thématique qui fasse le lien avec la peur du loup car lorsque Mayana a eu l’idée de ce personnage, elle voulait justement rendre le loup moins effrayant. On n’a pas peur d’un loup qui se balade toute la journée en slip. Nous avons donc repris le thème de la peur pour parler aux enfants, mais aussi parce que cette thématique est tristement d’actualité aujourd’hui.

Justement, vous montrer dans votre histoire que la peur fait vendre. Les animaux de la forêt ont développé toute une économie autour de la peur du loup.

Lupano : Nous voulions expliquer aux enfants que le business de la peur profite à des gens. Que la peur génère une économie que certaines personnes ont tout intérêt à entretenir. Il s’agit d’un sujet complexe pour des enfants mais traité comme nous l’avons fait dans cet album, nous espérons que ceux-ci comprendront mieux notre propos.

S’agit-il d’un one shot ou pouvons-nous nous attendre à d’autres histoires avec ce personnage à l’avenir ?

Lupano : Nous aimerions en réaliser d’autres, mais tout dépendra de l’accueil du public.

Mayana : Il faut dire qu’il s’agit d’un objet un peu spécial pour Dargaud car ils ne proposent pas souvent ce genre de livre aussi décalé dans la forme et dans le ton. Il s’agit vraiment d’un livre hybride entre le livre d’illustration pour enfant et la BD. C’est un peu particulier et nous sommes curieux de découvrir l’accueil du public pour ce genre d’objet.

Mayana Itoïz, comment vous est venu l’inspiration pour Le Loup en slip ?

L’inspiration est venue tout simplement : mon fils a peur du loup et je me suis dit - je ne sais plus comment d’ailleurs - qu’avec un slip ridicule, il n’aurait sans doute plus peur du loup. Je lui ai donc peint un tableau avec le Loup en slip qui se balade dans la forêt avec cette dégaine un peu ridicule et ça a pas mal marché car le loup est devenu un personnage rigolo qui a trouvé sa place au-dessus lit, plutôt que la bête féroce qui effraie petits et grands.

Vous nous avez dit réaliser beaucoup de tableaux et d’illustrations avec ce personnage. Où pouvons-nous admirer vos œuvres ? Y a-t-il des expos en ce moment ?

Mayana : J’ai fait quelques expos mais c’était vraiment des petits tableaux destinés aux enfants mais actuellement je n’en fait plus trop car je me consacre entièrement à la création de livres jeunesse. Début de l’année prochaine, j’ai justement un livre qui sortira chez Seuil jeunesse, je travaille aussi avec les édition Glénat dans leur collection « P’tit Glénat ». J’ai fait aussi plusieurs documentaires pour les éditions Milan, etc. Je bosse avec beaucoup d’éditeurs car j’ai déjà plus de 30 albums.

Wilfrid Lupano, vous avez aussi une belle actualité en cette fin d’année…

Lupano : Oui, c’est exact. Il y a le quatrième et dernier tome de L’Assassin qu’elle mérite qui vient de paraître chez Vent d’Ouest. C’est la conclusion d’une série que l’on mène depuis huit ans.

Je réfléchis aussi au prochain album de Communardes. J’ai déjà des idées en tête mais il faut que je trouve le temps d’écrire le scénario.

Propos recueillis par Christian Missia Dio.

Voir en ligne : Découvrez Le Loup en slip sur le site des éditions Dargaud

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Logo : Mayana Itoïz et Wilfrid Lupano.
Photo : Christian Missia Dio

Visitez le blog de Mayana Itoïz.

- Commander cet album sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?