La Fin de Juillet - Par Maria Rostocka - Editions Flblb

5 mai 2021 par Pierre GARRIGUES
  • “Il n’y a rien à faire. C’est la fin de juillet.” Par ces deux phrases laconiques, la quatrième de couverture donne le ton : dans les 120 pages de la Fin de Juillet, le temps s’écoule lentement.
    Parfois, Maria Rostocka décide de consacrer une page entière à un morne terrain vague bordé de maisons grisâtres, écrasées par un ciel pâle - les paysages estivaux de sa Pologne natale. La torpeur, l’apathie envahit tout, même cette case, uniquement remplie du triste gazon du terrain vague.
    C’est un cri du cœur, (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD