L’actu en un coup d’œil
  • La seule fois où Alan Moore est allé à Angoulême, il a été reçu avec les honneurs dûs à son rang. Il assista notamment à une conférence qui lui était consacrée par Thierry Groensteen sur "la circularité" dans "Watchmen". La conférence finie, on demanda au scénariste anglais ce qu'il en avait pensé. Il (...)

  • Entre 1969 et 2004, il n'a pas cessé d'écrire. Ce qui frappe, c'est sa diversité : Moore s'adapte aux dessinateurs qui travaillent avec lui. Voici, pour s'y retrouver dans sa production multiforme, une première approche bibliographique concotée par François (...)

  • Comment Alan Moore, né dans un bled perdu au milieu de l'Angleterre, pratiquement aveugle de l'œil gauche et sourd de l'oreille droite a-t-il réussi à devenir l'un des principaux scénaristes de BD de son temps. Sa biographie en quelques dates par François (...)

  • Moore est un paradoxe dans la bande dessinée : créateur exigeant, il est connu et admiré du grand public grâce aux adaptations cinématographiques tirées de ses scénarios, alors même que son œuvre n'est pas d'un abord facile et qu'il se désintéresse de ses adaptations édulcorées. On peut même dire qu'il (...)

  • Dans la foulée de la très remarquée exposition « Muñoz/Breccia : l'Argentine en noir et blanc », le Palais des Beaux-Arts de Charleroi continue dans un cycle d'expositions ambitieuses, en se consacrant à l'un des scénaristes majeurs de notre époque. « Alan Moore, les dessins du magicien » a valeur de (...)

  • ActualitéActualité 31 janvier 2004 0 commentaire

    Avec le plus gros budget du cinéma français (37 millions d'euros), le film de Jan Kounen est à la fois attendu et redouté des bédéphiles. Faisant toutes les couvertures de la presse cinéma, le film s'annonce exceptionnel. Mais de la BD de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud, nous dit VSD, « Kounen a (...)

  • ActualitéActualité 30 janvier 2004 0 commentaire

    Né en 1927, Ribera ("Le Vagabond des Limbes") était encore enfant lorsque débuta la guerre civile en Espagne, puis que s'installa, pour plusieurs décennies, le franquisme. Dans ce livre, il nous sort de son album de souvenirs les clichés de cette enfance espagnole qui débuta dans le bonheur et se (...)

  • ActualitéActualité 29 janvier 2004 0 commentaire

    En mars 1977, un duo enthousiaste lançait une feuille ronéotypée destinée à servir d'organe de liaison entre collectionneurs. 26 ans et 99 numéros plus tard, Le Collectionneur de BD est toujours là, avec une équipe renforcée. Entre-temps, ce fanzine de passionnés est devenu une revue respectée. Mieux : (...)

  • AlbumsAlbums 28 janvier 2004 0 commentaire

    Roger est l'espoir de l'humanité ! Le « Président » l'a mandaté en personne pour dénicher une nouvelle planète. La terre est tellement surpeuplée que le « Président » en est réduit à accueillir des familles entières dans son bureau ovale… C'est dire (...)

  • ActualitéActualité 28 janvier 2004 0 commentaire

    Moment étonnant samedi dernier à Angoulême : le chanteur Eddy Mitchell a dédicacé son album sur le stand Soleil. Encadré par un impressionnant service d'ordre, le chanteur a signé pendant près de deux heures entre Christophe Arleston et Michel (...)

  • ActualitéActualité 27 janvier 2004 1 commentaire

    Le film sort le 11 Février, et pourtant il est déjà piraté sur le net ! On a droit aux 4 premières minutes du film. Soudain, l'image devient floue, d'un coup une mire sifflante. Et ce sont le réalisateur Jan Kounen et l'acteur Vincent Cassel (dans le rôle-titre) qui la remplacent en (...)

  • Comment aborder une œuvre aussi monumentale que celle d'Alan Moore ? A un parcours chronologique classique, les organisateurs de l'exposition « Alan Moore, les dessins du magicien » ont préféré une approche thématique. Le visiteur sera " initié " aux arcanes des créations du démiurge de Northampton en (...)

  • Nous voici au bout du parcours initiatique. Une fois changés le regard et la perception, une fois la connaissance acquise et comprise, reste à savoir ce que l'on va en faire. On aborde ici la notion de responsabilité de la puissance, mais aussi la problématique de la (...)

  • Pour Moore, il n'y a pas de genre interdit. Avec « Lost Girls », il aborde le territoire de la pornographie, jusque-là bien peu exploré par les auteurs dits grands.

  • Le premier coup d'éclat d'Alan Moore, lors de son arrivée sur le marché américain, est de reprendre les rênes d'une série d'horreur dont personne n'attendait plus rien, « Saga of the Swamp Thing », et de faire remonter simultanément les ventes du titre et sa cote (...)

  • Nous sommes ici au cœur du politique, qui est étymologiquement « ce qui a trait au gouvernement de la cité ». Très tôt dans sa carrière, Moore exprime dans « V pour Vendetta » une réflexion politique basée sur une analyse des forces mais aussi des personnalités qui tiennent en place une société (...)

  • Avec les superhéros, la science-fiction est l'autre premier « grand amour » d'Alan Moore. A ses débuts, la demande pour ce type de récits était d'autant plus grande qu'un hebdomadaire entier, 2000 A.D., était consacré au genre (c'est là qu'est apparu le célèbre personnage de Judge (...)

  • Britannique, Alan Moore a conscience de vivre dans un pays chargé d'Histoire. Au fil de l'élaboration de « From Hell », qui a duré plus de dix ans, Moore a pris conscience de l'Histoire et de son impact sur notre vie quotidienne.

  • " La nostalgie consiste à se raccrocher au passé, comme en une sorte de refus de l'avenir. Ce n'est pas sain du tout. Par contre, prendre les énergies du passé afin de créer un avenir, cela me paraît noble et estimable. "

  • Moore a été un pionnier de l'approche britannique des superhéros, un point de vue critique, parfois irrespectueux, remettant en question l'éthique du " droit du plus fort ". Comme beaucoup de petits Anglais de sa génération, Alan Moore a vu son imagination enflammée par les comic books américains (...)

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.