Angoulême 2021 : les nommés pour le 40e Prix de la Bande Dessinée Alternative

23 janvier 2021 5
  • Depuis 1982, le Festival d'Angoulême décerne un Prix de la Bande Dessinée Alternative réservé à des publications collectives non professionnelles. Cette année, vingt-quatre candidats ont pu être retenus, venus de onze pays différents. Preuve que le dynamisme de la bande dessinée ne s'essouffle pas, malgré un contexte des plus difficiles.

La bande dessinée dite « alternative » peut recouvrir plusieurs significations. Il s’agit en général de se positionner comme un choix possiblement différent voire à contre-courant des productions issues des maisons d’édition possédées par de grands groupes financiers. Pour le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui lui dédie un prix depuis bientôt quarante ans, la bande dessinée alternative regroupe des publications collectives non professionnelles.

Angoulême 2021 : les nommés pour le 40e Prix de la Bande Dessinée Alternative
"Samandal Experimentation", récompensé du Prix en 2019.

Sont donc retenues les parutions réalisées par au moins deux auteurs, éventuellement au sein d’une structure associative : revues, fanzines, ouvrages à plusieurs mains, recueils. Les candidats avaient jusqu’au 15 décembre 2020 pour envoyer leur réalisation et avoir ainsi la possibilité d’être dans la liste des nommés, révélées il y a quelques jours, à condition de satisfaire aux critères définis dans le règlement [1] et de faire parvenir au jury huit exemplaires papier [2].

Nombre d’auteurs et d’éditeurs aujourd’hui reconnus dans le paysage éditorial ont par le passé concouru à ce Prix de la Bande Dessinée Alternative, et pour certains l’ont remporté. Ainsi des maisons d’édition 6 Pieds sous terre, Arbitraire, Biscoto, Hécatombe, Misma ou The Hoochie Coochie notamment. Mais le Prix n’est pas seulement un tremplin. C’est avant tout un espace d’expérimentation, parfois éphémère, parfois durable, qui permet d’oser des formes graphiques et narratives que les contraintes de l’édition professionnelle ne permettraient sans doute pas.

C’est aussi l’occasion de découvrir des réalisations venues du monde entier. Des revues au rayonnement international ont déjà été récompensées, comme Stripburger (Slovénie) en 2001, Kus ! (Lettonie) en 2012, Samandal (Liban) en 2019 ou Komikaz (Croatie) l’an passé. En 2021, pas moins de onze pays de trois continents différents sont représentés.

Le numéro 19, dernier en date de la revue croate "Komikaze" qui a reçu le Prix en 2020.

Le nombre de nommés est certes en baisse, d’environ un tiers par rapport à 2020, ce qui peut s’expliquer par les difficultés économiques découlant de la crise sanitaire. Les publications françaises sont à peine majoritaires : treize sur une liste de vingt-quatre nommées. L’Europe reste largement dominante, avec la Finlande (Kuti), l’Italie (Lok Zine) le Portugal (Pentagulo), la Suède (Bild & Bubbla) et la Suisse (La Bûche). Viennent ensuite l’Asie avec trois parutions de Chine (Murmure), du Japon (New Cinema Coffee) et de Taïwan (Zigma), et l’Amérique avec deux publications brésiliennes (Cafe Espacial et CWB) et une canadienne (Planches). Une diversité qui reflète l’internationalisation de la bande dessinée, mais aussi le fait qu’elle attire toujours autant les créateurs amateurs, en particulier les jeunes dessinatrices et dessinateurs.

Le 40e Prix sera remis cette année dans des circonstances exceptionnelles : pas de festival en janvier, une remise des Fauves diffusée en vidéo, des journées de juin menacées à la fois par la pandémie de coronavirus et par un appel au boycott d’une partie des autrices et auteurs. Mais il restera le seul doté de mille euros [3] et d’une invitation, frais et stand payés, pour le festival de l’année suivante [4]. Un regret cependant, déjà émis lors des précédentes éditions du festival : la révélation tardive des nommés - une dizaine de jours à peine avant la remise des Fauves - ne permet pas de les inclure aux présentations dont bénéficient toutes les autres œuvres en sélection. Si le Prix est bien mentionné lors de la conférence de presse du mois de novembre et dans les supports annonçant la sélection, la clôture des candidatures à la mi-décembre empêche une promotion et une visibilité qui n’auraient pas d’équivalent pour les micro-structures concernées.

Les nommés au Prix de la Bande Dessinée Alternative du 48e FIBD :
Cliquez sur les liens ci-dessous pour accéder aux sites des nommés quand ils ont été trouvés.

JPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEGJPEG

Les lauréats depuis la création du Prix :

  • 1982 PLG (France)
  • 1983 Dommage (France)
  • 1984 Lard-Frit (France)
  • 1985 Pizza (France)
  • 1986 Sapristi ! (France)
  • 1987 Champagne ! (Suisse)
  • 1988 Sortez la Chienne (France)
  • 1989 Café Noir (France)
  • 1990 Lézard (France)
  • 1991 Réciproquement (France)
  • 1992 Hop ! (France)
  • 1993 Jade (France)
  • 1994 Le Goinfre (France)
  • 1995 Rêve-En-Bulles (Belgique)
  • 1996 La Monstrueuse (France)
  • 1997 Tao (France)
  • 1998 Drozophile (Suisse)
  • 1999 Panel (Allemagne)
  • 2000 Faille Temporelle (France)
  • 2001 Stripburger (Slovénie)
  • 2002 Le Phacochère (France)
  • 2003 Rhinocéros contre Eléphant (France)
  • 2004 Sturgeon white moss (Grande Bretagne)
  • 2005 Glömp et Laikku (Finlande)
  • 2006 Mycose (Belgique)
  • 2007 Canicola (Italie)
  • 2008 Turkey Comics (France)
  • 2009 DMPP (France)
  • 2010 Special Comics (Chine)
  • 2011 Arbitraire (France)
  • 2012 Kus ! (Lettonie)
  • 2013 Dopututto Max (France)
  • 2014 Un Fanzine Carré (Suisse)
  • 2015 Dérive Urbaine (France)
  • 2016 Laurence 666 (France)
  • 2017 Biscoto (France)
  • 2018 Bien, Monsieur (France)
  • 2019 Samandal (Liban)
  • 2020 Komikaze (Croatie)

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Le Fauve © Lewis Trondheim / 9e Art+

Lire également sur ActuaBD :
- La bande dessinée "alternative" a aussi son prix à Angoulême
- Petite sélection estivale de fanzines et autres auto-éditions
- FIBD 2018 : la liste des candidats au Prix de la bande dessinée alternative
- "Bien, Monsieur.", fanzine lauréat du Prix de la bande dessinée alternative au FIBD 2018
- "Un Fanzine par Mois" : une initiative pour faire découvrir des fanzines sur abonnement
- FIBD 2019 : les candidats au Prix de la bande dessinée alternative
- Angoulême 2020 : la liste des candidats au Prix de la bande dessinée alternative

[1Sont exclues les œuvres d’un seul auteur, les ouvrages auto-édités ou édités par des sociétés professionnelles.

[2Ce qui en soi est une contrainte qui peut exclure les plus petites structures, davantage d’ailleurs du fait des frais postaux que du coût des productions elles-mêmes.

[3Une bourse attribuée par le SEA, syndicat des éditeurs alternatifs, qui regroupe notamment d’anciens lauréats du Prix.

[4Un représentant du collectif lauréat est également appelé à participer au jury du Prix l’année suivante.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Quant je pense que l’on critique abondamment sur les festivals la production des éditions YIL... mais lorsque l’on visionne tous ces magazines alternatifs, ça n’est pas mieux, voir même, pire !

    Répondre à ce message

    • Répondu par CQFD le 25 janvier à  11:42 :

      Bah la Bande Dessinée Alternative c’est amateur et moche, c’est ainsi puisqu’il ne faut surtout pas que ce soit professionnel pour rester alternatif.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 25 janvier à  20:38 :

        Pas du tout, y a des pépites à découvrir.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 25 janvier à  21:31 :

          C’est comme pour l’or, il faut charrier des torrent de boue pour trouver une pépite.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Henri Khanan le 31 janvier à  14:57 :

            Il faut aussi parler letton, croate ou slovène pour apprécier ces titres récompensés, jamais vus en librairie de bon niveau sur Paris (Canal BD, par exemple). A moins évidemment qu’il ne s’agisse que d’histoires sans paroles !

            Répondre à ce message