Actualité

Jérôme K. Jérôme Bloche se marie, enfin !

Par Pascal AGGABI le 21 janvier 2022                      Lien  
ROMANCE À COUTEAUX TIRÉS. C'est la plus grosse nouvelle de toute la bande dessinée franco-belge, un véritable séisme, une révolution, un crunch, une annonce encore plus gigantesque que si Achille Talon faisait une crise de modestie ou Gaston un burn-out ! Encore plus gigantesque, même, que si Lewis Trondheim faisait élire Milo Manara Grand Prix du FIBD, c'est dire ! Oui, on vole à ces hauteurs là, rien de moins, les anges et leurs petits nuages, Cupidon en tête, ne sont pas loin. Alors hein, quoi ? Comment ? Où ça ? On vous l'a dit : JÉRÔME K. JÉRÔME BLOCHE SE MARIE !!!

Il se marie et, en plus, il passe son permis de conduire. Oui, on sait, encore, pour le permis de conduire, mais bon ; il va bien finir par y arriver, y’a pas de raison. Gardez pour vous vos sourires désobligeants.

Jérôme K. Jérôme Bloche se marie, enfin !
Jérôme change de braquet, il devient adulte et responsable, enfin.
© Dodier, Dupuis.
© Dodier, Dupuis.

Ce qu’on ne vous a pas dit, par contre, c’est qu’il ne va pas le faire avec sa chère Babette, sa copine toute officielle : fiancée hôtesse de l’air de ce héros du quotidien ! Pas passer le permis de conduire, non, mais se marier !
L’affaire est sérieuse et promet quelques remous, à couteaux tirés. C’est qu’elle rigole pas la Babette, on l’a déjà vu. Mais là...

Un exemple, au hasard, de la percutante Babette.
© Dodier, Makyo, Dupuis.
© Dodier, Makyo, Dupuis.
Un autre exemple de "percussion", toujours au "hasard"...
© Dodier, Dupuis.
© Dodier, Dupuis.
Sachez tout de même qu’entre deux éruptions, Babette est plutôt placide, voire câline. Mais si... Mais, là, ce mariage, qui touche à son Jérôme, surtout d’aussi près ?!
© Dodier, Dupuis.
© Dodier, Dupuis.

C’est sans doute pourquoi cette histoire de mariage a pour titre, très évocateur :"Et pour le pire".

Houla, il fait gris : mariage pluvieux, mariage heureux, dit-on !
© Dodier, Dupuis.
© Dodier, Dupuis.

Comment en est-on arrivé là ? Le plus simplement du monde, considérez : "Alors que Jérôme passe (encore) son permis, il découvre une jeune mariée prête à se jeter sur le périphérique parisien du haut d’un pont ! Après l’avoir sauvée, il décide de la prendre sous son aile. Babette va-t-elle apprécier l’irruption de cette femme aussi jolie que fragile dans la vie de Jérôme ? Pas sûr. D’autant que la prénommée Rebecca semble vraiment apprécier le détective privé, auquel elle souhaite rendre sa gentillesse par mille signes attentionnés... Mais cette attitude est-elle si désintéressée ? Une nouvelle aventure de Jérôme K. Jérôme Bloche, avec un savoureux triangle amoureux doublé d’une intrigue policière rondement menée, sur fond de polar psychologique et de faux-semblants..." nous prévient-on en exergue de cette drôle de mésaventure de Jérôme Bloche, qui n’aura jamais été aussi près de la corde au cou et... du carambolage sur le périphérique parisien.

C’est ballot, Jérôme le distrait chronique avait oublié d’inviter Babette, alors forcément...
© Dodier, Dupuis.
© Dodier, Dupuis.
En fait, non, ouf. MAIS QUI C’EST CETTE FILLE ? BABETTE, JE JURE QUE... !
© Dodier, Dupuis.
© Dodier, Dupuis.

Une mésaventure, à suivre avec (dommage et) intérêt dans le 28e album du détective à lunettes, concoctée comme de coutume par l’excellent, mieux : l’excellentissime Alain Dodier, à paraître le 18 mars 2022 chez Dupuis.

Un mariage de Jérôme sans elle ? Babette compte trancher dans le vif !
© Dodier, Dupuis.
© Dodier, Dupuis.

Si, toutefois, l’impatience vous noue les tripes malgré le fait que vous soyez déjà marié, avec le permis de conduire ou pas d’ailleurs, vous pouvez soulager votre impatience toute légitime en lisant le Journal de Spirou à partir du numéro 4370.

Mag qui a vu naître le détective Jérôme Bloche et sa galerie de personnages sur scénario de Makyo et Serge Le Tendre (avec l’histoire "L’ Ombre qui tue") dans un numéro spécial Spirou "album +" (le n°4) en décembre 1982, et qui forcément prépublie les tenants et aboutissants de cette tonitruante nouvelle qui va laisser des traces, assurément.

Le mariage est toujours un grand saut dans le vide, quelque-part.
© Dupuis.
© Dupuis.
Une belle interview de Dodier dans le beau Journal de Spirou pour claironner cette réjouissante nouvelle en fanfare, comme il se doit. Elle le mérite.
© Dupuis.
© Dodier, Dupuis.

Sacré Jérôme, il se marie et passe son permis de conduire en même temps. Décidément un héros de BD, un vrai, sait se montrer sacrément intrépide. Même, et surtout, avec une Babette et son petit caractère, dans les environs...

(par Pascal AGGABI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Jérôme K. Jérôme Bloche Dupuis tout public Aventure France
 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Jérôme K. Jérôme Bloche se marie, enfin !
    21 janvier 2022 12:11, par IENTILE

    Excellent article qui donne envie de lire l’histoire ! Merci !
    Je suis cette série depuis le début des années 80 et son auteur est toujours aussi inventif ! Merci M. DODIER !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Philippe Wurm le 21 janvier 2022 à  14:42 :

      On est d’accord !
      Ce Dodier est un formidable auteur de notre bonne vieille BD franco-belge comme on n’en fait plus et il est déjà un grand classique, dans le meilleur sens du terme, qui nous captive et nous surprend à chaque album.
      Jérôme et Babette quel couple !!

      Répondre à ce message

      • Répondu par Milles Sabords le 22 janvier 2022 à  06:32 :

        Fin observateur de notre société du quotidien, témoin tranquille de nos petites turpitudes humaines, Dodier à su bâtir sa "comédie humaine" qui nous enchante d’albums en albums. Dessins justes, vrais, qui nous baladent dans le tout Paris avec une exactitude de métronome Suisse, cet auteur démontre que le style franco-belge se prête parfaitement aux genres du roman-graphique ou de la BD du réel, à la manière d’un Tito et de son Soledad.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 22 janvier 2022 à  10:08 :

          C’est de l’excellente BD populaire. On se fiche que ce soit français, belge, suisse, japonais ou quoi que ce soit, du moment que c’est réussi. Mais ca n’a rien à voir avec le roman graphique et la BD du réel.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Milles Sabords le 22 janvier 2022 à  10:56 :

            Lorsque vous décrivez les petits rien du quotidien, vous êtes déjà dans une forme de roman-graphique ou de BD du réel. Les appellations de genre ne sont que des plans marketing pour segmenter la demande et les publics. Depuis tout temps, la BD s’est toujours attachée à décrire son époque en partant du réel. Ceux qui pensent que le franco-belge est mort ou que ce style est incapable de s’adapter, en sont pour leur frais avec Dodier.

            Répondre à ce message

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Pascal AGGABI  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD