Albums

L’art inoubliable de Victor Hubinon

Par David SPORCQ le 2 mars 2022                      Lien  
Le 8 janvier 1979, le monde de la bande dessinée était en deuil. Victor Hubinon nous quittait laissant une multitude de lecteurs inconsolables. Ils ne l’oublieront jamais. 43 ans après sa disparition, les Éditions Dupuis sous le label Champaka publient un superbe ouvrage en hommage à l'illustre dessinateur de "Barbe Rouge", de "Buck Danny", de "Surcouf", de "Tiger Joe", de "Mermoz", grande figure de l'âge d'or du "Journal de Spirou" et de "Pilote".

D’emblée, les pages de garde donnent le ton : un agrandissement sur deux pages d’une case extraite de l’album Tarawa Atoll Sanglant représentant une scène de débarquement dans le Pacifique. Avant même la page de titre, on nous offre des crayonnés inédits. Pas de doute, on ouvre en grand l’armoire aux archives.

L'art inoubliable de Victor Hubinon
Une des figures icontournables du Journal de Spirou, mais aussi de Pilote !

Daniel Couvreur, journaliste du quotidien belge Le Soir, bien connu des tintinophiles, signe un solide dossier agrémenté de photos, d’illustrations, d’extraits d’interviews, de reproductions de peinture,… Dans ce qui constitue la première partie du livre, il nous raconte, outre quelques péripéties rencontrées par le dessinateur, l’esprit de sacrifice de ce dernier pour son art et ses lecteurs. Il travaillait en effet à une époque sept jours par semaine et jusqu’à seize heures par jour, y laissant sa santé. Il commençait ses journées par une ou deux heures de crayonnés afin de s’échauffer la main. Tout cela avant même d’entamer sa planche. On connaît l’adage, tous les dessinateurs vous le confirmeront : le talent, c’est 50% de travail et 50% de sueur.

Et qui mieux qu’un dessinateur pour le comprendre et nous l’expliquer ?

François Schuiten, le dessinateur-architecte de la bande dessinée aux multiples récompenses, nous présente les planches originales de Victor Hubinon dans l’ordre chronologique de leur parution dans la presse toutes séries confondues (Buck Danny, Barbe Rouge, Tiger Joe, Surcouf,…). Ceci dans le but précis de percevoir au mieux l’évolution graphique de l’artiste.

L’auteur de la série des Cités obscures donne au lecteur les clés qui lui permettent de comprendre au mieux les secrets de fabrication, les techniques de dessin employées ainsi que les innovations narratives du dessinateur et de son scénariste Jean-Michel Charlier. Le célèbre tandem allait ouvrir des portes dans la manière unique de raconter par la bande dessinée. Certaines cases décrivent à elles seules ce que le cinéma mettrait plusieurs minutes à réaliser, nous explique notre commentateur.

La précision n’est pas seulement dans la mécanique : elle est aussi, à l’exemple de cette planche de "Buck Danny", dans la narration parfaitement maîtrisée qui traduit le scénario palpitant de Jean-Michel Charlier.

François Schuiten éclaire le lecteur de sa science du dessin uniquement au début de chaque série de planches constituant un chapitre. Il le laisse ensuite admirer les reproductions des originaux sans plus intervenir. Les planches, d’une époustouflante qualité, parlent d’elles-mêmes. Mais c’est désormais instruit des commentaires éclairés que l’initié poursuit sa visite de cette véritable galerie d’art.

Pour ne citer qu’un exemple concret, François Schuiten nous démontre combien Victor Hubinon était passé maître dans la représentation de la mer, qu’elle soit dégoulinante d’un sous-marin faisant surface, qu’elle soit d’huile, houleuse ou déchaînée.

Cette planche de marine a été produite pour la série "La Mouette" publiée dans Spirou. Elle est inédite : c’est la première du second tome inachevé suite au décès de l’auteur. Elle montre bien l’impressionnant savoir-faire de Victor Hubinon.
© Dargaud

L’expérience que procure l’observation accompagnée des planches ne se veut pas purement pédagogique. Bien que nécessaire, enrichissant et très instructif, cet enseignement n’est pas l’objet premier de cette édition. Ce qui domine à travers les textes de François Schuiten, ce n’est pas une érudition rébarbative mais bien l’émotion et l’admiration d’un confrère. Il faut être dessinateur pour percevoir les difficultés et la souffrance que s’imposait Victor Hubinon. Il recherchait les plans les plus audacieux, ne s’épargnant aucune difficulté pour le bonheur de ses lecteurs.

Et aussi, comment un simple bédéphile pourrait-il ne pas s’émouvoir face à la maestria du disciple de Jijé devenu maître du réalisme à force d’abnégation ? Les cases fourmillent de détails pratiquement invisibles au format normal et dans leur version colorisée. Ici, ces agrandissements exceptionnels prennent tout leur sens.

La sensibilité des anciens qui ont été les premiers à découvrir ces expériences graphiques innovantes lors de leur publication dans Spirou et Pilote sera soumise à rude épreuve. Telle couverture ou telle séquence leur rappelleront des souvenirs marquants de lecture. Ces délicieux moments où ils s’émerveillaient et vivaient pleinement l’action, sautant à pieds joints dans la fiction. Ces scènes à couper le souffle où, tirant sur le manche d’un zinc en perdition, ils évitaient un crash de justesse ou ces autres instants périlleux où ils montaient au sommet d’un mât dans le vacarme d’un abordage, raviveront en eux des souvenirs enfouis.

Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon manquent toujours énormément à leur public. Ce qu’ils ont réalisé est inscrit dans l’histoire de la bande dessinée et gravé dans le cœur des bédéphiles. Il reste leurs albums que vous ne manquerez pas de relire et d’observer, cette fois à la loupe, après avoir refermé ce superbe ouvrage.

Les planches (ici avec le calque comportant les indications de couleurs pour le coloriste) sont parfaitement reproduites. Un régal !
© Dupuis

(par David SPORCQ)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 978239041004

Victor Hubinon : Une Vie en Dessins – textes de Daniel Couvreur et commentaires de planches de François Schuiten – Dupuis/ Champaka

Barbe-Rouge Buck Danny Dupuis Champaka Brussels ✏️ Victor Hubinon tout public Etude sur la BD Belgique 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • L’art inoubliable de Victor Hubinon
    2 mars 2022 08:17, par Milles Sabords

    Immense, immense, immense ! L’art à l’état pur et une véritable école de la narration.

    Répondre à ce message

  • L’art inoubliable de Victor Hubinon
    2 mars 2022 09:07, par jpa

    la planche marine n’est pas tirée de la série Barbe Rouge, mais de la série La Mouette publiée dans Spirou. Cette planche inédite est la première du second tome inachevé suite au décès de l’auteur

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 2 mars 2022 à  09:41 :

      Merci, Jean-Pierre. Nous avons immédiatement corrigé.

      Répondre à ce message

      • Répondu par jean-Pierre le 5 mars 2022 à  21:04 :

        Ca fait plaisir.....! Bel article et beau livre pour un des plus grands....pourtant moins célébré que ses glorieux contemporains des "Tintin et Spirou" .... (trop américain ?)

        Répondre à ce message

PAR David SPORCQ  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD