Actualité

Le 9e art inscrit au patrimoine culturel immatériel de la Région Bruxelles-Capitale

Par Hippolyte ARZILLIER le 24 mai 2024                      Lien  
C'est remarquable : une conférence s’est tenue le 23 mai 2024 au Centre Belge de la Bande Dessinée de Bruxelles pour discuter de l’inscription de « l’Art de la Bande Dessinée » au registre de patrimoine culturel immatériel de la Région Bruxelles-Capitale. Une première.

Qu’entend-on au juste par « patrimoine culturel immatériel » ? D’après le site de l’Unesco, cette dénomination vise à inclure au sein des inventaires patrimoniaux de chaque région/communauté des pratiques, des connaissances et des traditions transmises de génération en génération.

Autrement dit, cette catégorie élargit le concept de « patrimoine » en montrant qu’une culture ne renvoie pas seulement à un ensemble de monuments, mais qu’elle vit et existe par des initiatives individuelles et collectives ; elle se vit au quotidien via à un ensemble d’institutions qui garantissent la transmission de gestes et de pratiques que l’on retrouve dans des arts et des célébrations.

Le 9e art inscrit au patrimoine culturel immatériel de la Région Bruxelles-Capitale
Photo : Christian Missia Dio

Si l’inscription de la bande dessinée à l’Inventaire du Patrimoine de Bruxelles est un événement, c’est parce que la Région bruxelloise est la toute première à ranger le neuvième art sous cette catégorie.

La bande dessinée rejoint d’autres pratiques et arts qui définissent l’identité bruxelloise : « les frites », « la culture du carillon », « la procession de Saint-Guidon », « la culture vivante de la fête foraine » « le spéculoos », ou encore, « la culture de la bière » [1]. A considérer le voisinage, est-elle quelque chose de... folklorique ?

Ironie mise à part, il n’est pas si étonnant que ce soit le berceau du grand Hergé, de Franquin, de Vandersteen ou de Jacobs qui, le premier, inscrive le 9e art au Patrimoine immatériel de l’humanité, même s’il a perdu la préséance (et son identité) dans l’usage du vocable « franco-belge ». Le Japon, les USA et la France pourraient faire de même.

(par Hippolyte ARZILLIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

En médaillon : photo de Christian Missia Dio.

[1Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site du patrimoine bruxellois : https://patrimoine.brussels/

✏️ Hergé ✏️ André Franquin ✏️ Edgar P. Jacobs ✏️ Willy Vandersteen Belgique
 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Sympathique et intéressante initiative. Même si au quotidien pour les auteurs et autrices ,c’est pas facile tous les jours, c’est marrant de constater que les instances se mobilisent pour le symbole . La dimension folklorique n’est effectivement pas loin de la culture dite populaire , décidément c’est l’éternel tiraillement entre art et artisanat, y a de quoi sourire . L’ UNESCO a déjà inscrit partout dans le monde de nombreuses activités au patrimoine immatériel, ce concept pourrait c’est vrai inspirer d’autres nations mais pourquoi limiter au Japon , USA ou France ? En Italie, en Suisse ,en Angleterre le phénomène pourrait lui aussi être épinglé. Sinon pour cette inscription régionale, Willy Vandersteen serait inclus malgré son appartenance à l’autre bande dessinée belge, la flamande ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par jp le 25 mai à  07:21 :

      D’autant plus que Vandersteen est Anversois !

      Répondre à ce message

    • Répondu le 26 mai à  08:45 :

      L’actuel passeport belge est orné de Célèbres personnages de bandes dessinées, encore une utilisation de façade. Détail amusant il est impossible d’avoir un exemplaire spécimen, il faut acheter le passeport à son nom.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 26 mai à  19:19 :

        C’est le principe d’un passeport. Si vous pouviez acheter un spécimen, vous pourriez l’utiliser frauduleusement. Réfléchissez deux secondes !

        Répondre à ce message

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Hippolyte ARZILLIER  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD