Seuls - T2 : Le Maître des Couteaux - Par Vehlmann & Gazzotti - Dupuis

5 avril 2007 1 commentaire
  • Souvenez-vous, en janvier 2006, {{Fabien Vehlmann}} et {{Bruno Gazzotti}} publiaient [La Disparition->3183], le premier album de {Seuls}. Une série pour la jeunesse, parfaitement efficace, mettant en scène une poignée de gamins se réveillant dans leur ville, désertée de tous leurs habitants !

Dans ce deuxième album, les cinq enfants, épargnés par cette terrible disparition, doivent apprendre à vivre seuls. Ils choisissent de prendre des chambres dans un palace, et certains en profitent pour assouvir leurs rêves … d’enfants : Que ce soit plonger dans une pièce remplie de pluches et de nounours, monter à cheval dans les couloirs de l’hôtel ou même s’entraîner à tirer avec une arme, une vraie. La belle vie, en somme … Si l’inquiétude ne les minait pas : Que sont devenus leurs parents, leurs proches ? Pourquoi sont-ils seuls dans cette ville ? L’apparition d’une étrange silhouette, portant un masque de fer, et de nombreux couteaux, vient interrompre leurs interrogations et keur apporte une source supplémentaire d’angoisse.

Avec Le Maître des Couteaux, les auteurs maintiennent le cap. Les adultes seront peut-être déçus car le récit n’évolue guère. L’intrigue générale ne progresse pas vraiment. Mais les enfants, quant à eux, seront émerveillés par les frasques énormes de ces héros juvéniles qui choisissent de réaliser leurs rêves et qui témoignent parfois, pour certains d’entre eux, d’un comportement d’adulte. Cette série est servie par le graphisme méticuleux de Bruno Gazzotti (Soda) qui, sans révolutionner le genre, est particulièrement dynamique et audacieux tant dans le cadrage que dans ses choix narratifs…

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Seuls - T2 : Le Maître des Couteaux - Par Vehlmann & Gazzotti - Dupuis
    1er novembre 2007 17:08, par Christian Larcheron

    Quelle belle surprise que cette excellente série découverte pour ma part dans le magazine Spirou. Le dessin et le scénario sont parfaits de bout en bout et les couleurs claires et agréables réhaussent bien le graphisme précis de Gazzotti. S’adressant à un public très large elle ravira autant les enfants que les adultes passionnés de bonnes BD. On a hâte de suivre les nouvelles aventures de ces gamins en espérant que le mystère de la disparition des habitants reste entier car son explication impliquerait probablement la fin de la série alors que l’on ne désire qu’une chose : qu’elle continue encore de nombreuses années ! Une des plus belles réussites BD de ces 30 dernières années !

    Répondre à ce message