Valkyrie Apocalypse T. 9 - Par Shinya Umemura & Azychika & Takumi Fukui - Ki-oon

  • Dieux et Hommes sont à égalité : deux victoires, deux défaites dans chaque camp ! Le dernier combat ayant vu la lie de l’humanité, Jack l’éventreur, l’emporter sur le bienveillant Héraclès. Place maintenant à Shiva, dieu Hindou qui n’en pouvait décidément plus d’attendre !

Le doute n’est plus permis : c’est bel et bien Shiva, recalé dans les précédents tomes (notamment pour se faire remplacer par Zeus), qui entre en scène face à un colosse tatoué. Un géant au sourire carnassier et aux muscles saillants répondant au nom de Tameemon Raiden.

Dans ce 9e opus, Shinya Umemura reprend un héros japonais, après Sasaki Kojiro "le plus grand perdant de tous les temps", pour affronter les dieux. Contrairement à son prédécesseur, il n’a que très rarement perdu lors de ses combats de sumo, contraint même à éviter certaines techniques pour ne pas expédier les tournois en un tour de main… Toutefois, bien que lutteur incontestable, il n’a jamais été titré Yokozuna (titre suprême chez les sumotoris) contrairement aux spectateurs dans l’arène céleste à savoir Kajinosuke Tanikake (quatrième Yokozuna) et Kisaburo Onogawa (cinquième Yokozuna) qui n’en perdent pas une miette, commentant les techniques ancestrales de leur art.

Et comme d’habitude, le scénariste nous renvoie dans le passé des deux adversaires, expliquant la tare physique de l’un et le chemin parcouru par l’autre afin de devenir le dieu le plus puissant de l’Inde. Shiva qu’on découvre moins belliqueux que supposé dans les précédents tomes, dieu aux quatre bras, tranquille et amoureux de la danse.

Des flashbacks dans le passé de ces deux protagonistes savourant leur affrontement qui en mettent, d’ailleurs, plein les yeux aux spectateurs, ainsi qu’aux lecteurs toujours entraînés dans le dynamisme du graphisme d’Azychika.

Toutefois, Takumi Fukui, chargé du story-board, insère une nouvelle intrigue parallèle au scénario : dans les coulisses, des dieux ne voient pas d’un bon œil l’évolution des héros humains dans l’arène et sont bien décidés à trouver qui, autre que les valkyries, les aide… comme éventuellement Bouddha, dont le style en surprendra plus d’un : loin d’un gros bonhomme aux lobes d’oreilles allongés, c’est un jeune homme en sarouel, T-shirt new-âge et Chupachups dans la bouche qui nargue ses assaillants.

Un surplus de protagonistes qui permet aux lecteurs de ne pas juste se contenter des combats et des rétrospectives de leurs affrontements, mais de s’intéresser également aux enjeux des Valkyries, le positionnement des dieux et les rivalités en dehors du Ragnarök !

Valkyrie Apocalypse T. 9 - Par Shinya Umemura & Azychika & Takumi Fukui - Ki-oon
©Azychika / Ki-oon

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Valkyrie Apocalypse T.9. Scénario : Shinya Umemura. Dessin : Azychika. Story-Board : Takumi Fukui. Editeur : Ki-oon. Traduction : Alex Ponthaut. Sortie : le 21 octobre 2021. Prix : 7,90 euros.

- Lire la chronique Que le grand tournoi du Ragnarök commence !
- Lire la chronique Valkyrie Apocalypse T.2 - Par Shinya Umemura & Ajichika - Ki-oon
- Lire la chronique Valkyrie Apocalypse T. 3 - Par Shinya Umemura & Ajichika - Ki-oon
- Lire la chronique Valkyrie Apocalypse T. 6 - Par Shinya Umemura & Azychika - Ki-oon
- Lire la chronique Valkyrie Apocalypse T.7 - Par Shinya Umemura & Azychika & Takumi Fukui- Ki-oon

 
Newsletter ActuaBD