Newsletter ActuaBD

Von Braun - Par Robin Walter - Éditions Des ronds dans l’O

  • Voici déjà 52 ans que l'homme a posé le pied sur la Lune pour la première fois. C'était le 21 juillet 1969. Une folle aventure technique et humaine, dont nous comprenons mal le défi relevé aujourd'hui : envoyer et faire revenir des hommes sur la Lune avec des ordinateurs moins puissants que le moindre smartphone actuel. Un des artisans majeurs de cet exploit fut Wernher von Braun, un scientifique brillant mais dont l'éclat cachait une grande part d'ombre.

« Opération Paperclip » : c’est le nom donné par les Américains à l’opération d’exfiltration des scientifiques allemands à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en leur promettant une immunité pour eux et leur famille. Ils cherchent deux objectifs : adjoindre les compétences scientifiques et techniques de ces hommes (pour la grande majorité), et éviter qu’ils ne tombent aux mains des Russes. Parmi ceux-ci, le responsable scientifique de la dernière grande avancée technique allemande, qui terrorisera l’Angleterre des mois durant : le V2, premier missile balistique de l’Histoire et qui permet des frappes relativement précises. De l’avis des spécialistes, si le Reich avait développé cette arme ne serait-ce qu’un an plus tôt, la face du conflit mondial en eut été bouleversée.

Von Braun - Par Robin Walter - Éditions Des ronds dans l'O
Les tristement célèbres V2
© Walter / Des ronds dans l’O

Wernher von Braun est un homme intelligent, calculateur et ambitieux. Un arriviste. Il ne s’embarrasse pas de contraintes humanistes ou éthiques : l’essentiel est d’arriver à ses fins. Il adhère au Parti nazi en 1937 pour avoir davantage de moyens pour ses recherches. Il rencontre plusieurs fois Hitler pour lui présenter l’avancée de ses recherches et accroître son équipe et ses moyens de production. C’est la part la plus sombre du personnage. Le Führer met à sa disposition une main d’œuvre bon marché, nombreuse et corvéable à merci : les déportés. C’est le camp de Dora, qu’il ne dirigera pas mais où il va superviser tous les aspects techniques et de production. 60 000 déportés (dont 9 000 Français [1]) vont y travailler, un peu plus de 25 000 n’en reviendront pas : pour augmenter les cadences, la violence est quotidienne, les exécutions publiques également pour dissuader toute tentative de sabotage.

Sentant le vent tourner, von Braun prendra contact avec les Américains et négociera son transfert ainsi que celui de tous les ingénieurs ayant travaillé à Dora. Aux États-Unis, ils vont d’abord travailler sur les missiles balistiques, de plus en plus puissants, avant d’être finalement associés au projet spatial, le vieux rêve de Wernher. Dont il permettra l’aboutissement.

Wernher Von Braun se livrant aux Américains, le bras dans le plâtre
© Photographie libre de droits

Cette part d’ombre dans la politique scientifique américaine a longtemps été cachée. Entendu à plusieurs reprises, y compris par le Congrès, von Braun a toujours minimisé son rôle dans le fonctionnement du système concentrationnaire nazi et n’a jamais été inquiété.

L’album de Robin Walter a le grand mérite de faire un point précis et complet sur la question. Le style graphique n’est pas toujours à la hauteur de l’ambition portée par cet ouvrage et la narration, mêlant épisodes américains et flashbacks sur la période allemande, est parfois un peu confuse. Mais l’auteur, qui a précédemment réalisé un album sur le camp de concentration de Dora, fait un réel travail d’historien en croisant les sources et en présentant tous les aspects de ce personnage complexe, lui permettant d’apporter un éclairage nouveau sur un épisode historique passionnant.

La face sombre de von Braun : le camp de concentration de Dora
© Walter / Des ronds dans l’O
21 juillet 1969 : un jour historique
© Walter / Des ronds dans l’O

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Von Braun. Par Robin Walter (scénario et dessin). Des ronds dans l’O. Sortie le 27 janvier 2021. 17 x 24 cm. 169 pages couleur. 22 €.

[1Une cérémonie commémorative est organisée le 3 novembre 2021 à la Cité de l’Espace, à Toulouse, où sera remis aux descendants des déportés un dictionnaire bibliographique des 9000 déportés français. Robin Walter sera présent.

 
Newsletter ActuaBD