Angoulême 2006 : renouvellement et éclectisme

16 novembre 2005 0 commentaire
  • Le compte à rebours est lancé : plus que 71 jours avant l'ouverture de la 33e édition du Festival International d'Angoulême. Les organisateurs commencent à communiquer sur cet événement et nous présentent ces jours-ci la prochaine affiche.

L’affiche signée -logiquement- par Wolinski vient d’être dévoilée. Il a choisi de se représenter, attablé à sa table à dessin, sous les yeux de ses confrères auteurs. On reconnaît Fred, Pétillon, Cestac, et les autres...

On notera également l’hommage appuyé à Charlie Mensuel, le journal dont il fut le rédacteur en chef pendant une décennie. Dubout et Cavanna pointent leur nez à travers une fenêtre. Comme il est de coutume, une exposition est consacrée au Président du Festival. Une occasion unique pour parcourir une carrière riche et multiforme.

Le Festival a également dévoilé l’avant-programme de cette édition 2006 :

Les concerts de dessins

Ces performances furent incontestablement l’une des heureuses surprises de l’édition précédente. Ce spectacle graphique, accompagné par un concert musical, avait même été repris avec succès lors du premier festival de Lausanne. Le public pouvait assister à la naissance d’une BD réalisée par plusieurs dessinateurs en temps réel, sur grand écran, alors que des musiciens les accompagnaient en exerçant leur art. Mais cet effet de nouveauté risque de se dissiper quand les festivaliers découvriront que c’est le même artiste que l’année dernière, Areski Belkacem, qui a été sélectionné pour accompagner les auteurs de BD cette année. N’aurait-il pas été intéressant d’étendre le registre à autre style musical (rock-alternatif-, électro, etc.) ?

Angoulême 2006 : renouvellement et éclectisme

La Finlande et l’Afrique à l’honneur

Le Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême (FIBD) consacrera une exposition à la BD Finlandaise. Dans une interview parue sur le site du Festival, Benoît Mouchart, directeur artistique du FIBD, souligne à quel point la vitalité créative est grande dans ce petit pays, où le tirage de certaines bandes dessinées avoisine les trois cent mille exemplaires. Il ajoute qu’une exposition consacrée à la jeune bande dessinée finlandaise figurera au programme de la prochaine édition. Pas moins de quarante-cinq planches originales seront accrochées aux cimaises.

La bande dessinée africaine subsaharienne sera également sous la lumière des projecteurs. D’une part grâce à quelques débats, mais également grâce à une exposition des auteurs africains.

De "Pilote" à "Poisson Pilote"

Guy Vidal, aujourd’hui décédé, fut une figure marquante du petit monde de la BD. Scénariste, ancien collaborateur de Goscinny, peu connu du grand public, il avait initié une collection en hommage à l’hebdomadaire qui lui avait permis de faire ses armes dans ce métier : Poisson Pilote. Angoulême lui rend hommage. De Joann Sfar à Manu Larcenet, en passant par Fabien Vehlmann ou Riad Sattouf, une exposition établira la filiation de cette génération avec celle du journal qui s’amusait à réfléchir.

Images et Imaginaire de Jules Verne

Nous avons consacré un article à l’exposition hommage à Jules Verne organisée conjointement par le FIBD et la ville de Nantes. Elle sera présentée à Angoulême durant le Festival. Elle comporte un certain nombre de dessins inédits réalisés par les plus grands auteurs en hommage au romancier visionnaire dont le travail a marqué profondément les créateurs de BD du 20ème siècle.

Kotobuki et l’Art Contemporain

Comme il nous en avait déjà précédemment réservé la surprise, le FIBD nous fait découvrir de nouveaux talents de la scène internationale. Cette fois, c’est Kotobuki, un artiste influencé par l’art contemporain, qui est à l’honneur. La plupart d’entre nous découvrirons son travail hors normes.

Capsule Cosmique, l’expo pour les 8 à 12 ans

Les jeunes ne sont pas non plus oubliés. Une expo Capsule Cosmique, réalisée par l’équipe du journal publié par les éditions Milan, ravira les 8 à 12 ans. Marionnettes, spectacles et autres surprises prendront place au milieu de planches et de dessins animés réalisés pour la circonstance. Les plus grands, quant à eux, seront heureux de découvrir les travaux de signatures qui ont déjà leurs fans : Riad Sattouf, Hervé Tanquerelle, Lucie Durbiano, Lisa Mandel, Matthieu Bonhomme, Jean-Luc et Philippe Coudray... Rien que du bon !

Renouvellement de l’Espace Manga

Pour la deuxième année consécutive, un espace "Manga" prendra place au cœur du festival, correspondant ainsi à l’engouement du public pour un secteur qui représente près de 30% de la production de la bande dessinée en 2004 et sans doute 40% cette année.

Au niveau de l’annonce, ce pré-programme est sans grosse surprise, à charge pour les organisateurs de nous en dire un peu plus le moment venu sur leur festival. Ouvert et éclectique, celui-ci aura cependant à souffrir des travaux qui vont perturber la cité charentaise cette année.

Un cap insurmontable ? Pour le savoir, rendez-vous à Angoulême en janvier prochain.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?