"Europa", la nouvelle saga SF de Leo, Rodolphe & Janjetov

6 mars 2021 0
  • Oubliez les lointaines exoplanètes ! Le trio d'auteurs de "Centaurus" nous entraîne cette fois dans une nouvelle série de science-fiction bien plus proche de nous, sur Europe, l'une des plus intrigantes lunes de Jupiter. Créatures extra-terrestres, complots religieux et voyages spatiaux se mêlent dans un récit nimbé de mystères : que du plaisir !

Commençons par un petit rappel astronomique (comme quoi, on ne se cultive pas qu’en bande dessinée en lisant ActuaBD) : Europe est l’un des plus gros satellites naturels de Jupiter, ce que l’on appelle dans le langage courant "une lune". Ce qui la rend presque unique dans le système solaire, c’est que sous sa surface de glace se cache un océan d’eau liquide d’environ 100 km de profondeur. Cette présence d’eau associée à sa chaleur interne en fait la source la plus probable d’une vie extraterrestre. Rien que ça !

En attendant que des sondes puissent s’y rendre un jour et nous indiquent s’il y a ou non une trace de vie (rappelons que Jupiter se situe à cinq fois la distance qui nous sépare du soleil, bref une belle trotte), notre imagination peut vagabonder. Et qui peut mieux que Leo, Rodolphe et Janjetov pour nous faire rêver... et trembler ?

"Europa", la nouvelle saga SF de Leo, Rodolphe & Janjetov

Notre récit débute sur Terre, dans un état d’urgence pour les services d’exploration spatiale. Le contact avec la base scientifique installée depuis quelques années sur Europe ne répond plus en raison d’un grave accident. Mais il y a plus sérieux : l’équipe portée à leur secours il y a six semaines a également rencontré des soucis dès qu’ils ont posé le pied sur le satellite de Jupiter. Problèmes techniques, puis dérives psychologiques de leurs membres. Les responsables craignent qu’ils ne s’en soient pris les uns aux autres...

Dans l’urgence, le CESS décide d’envoyer une troisième équipe. Mais afin de profiter du départ d’un porteur russe qui va croiser dans les parages, ils n’ont que quelques jours pour la constituer. Ils ne s’embarrassent dès lors plus de détails et recrutent sans trop y regarder pour former cette mission disparate et très peu soudée : un commandant condamné pour alcoolisme, une pilote asociale rejetée par les autres équipes, un planétologue qui refuse d’embarquer et une clique de gradés. On ferme le sas et en route vers Europe. Mais cette nouvelle mission inquiète le Vatican : des cardinaux sont-ils impliqués ? Jusqu’à commettre des crimes au nom de l’Église ? Et qu’est-ce qui pousse des Amish de l’autre côté du globe à s’en prendre à un producteur d’émissions scientifiques ? Toutes ces questions vont trouver leurs réponses sous la calotte de glace d’Europe...

À la différence de leur précédente série Centaurus, les auteurs font débuter leur nouvelle saga sur Terre, dans l’environnement ordinaire des HLM. Un point de départ moins propice au dépaysement qui offre deux plus-values à cette série : il l’ancre d’emblée dans notre réalité, en laissant supposer au lecteur que ce domaine d’exploration spatiale pourrait faire partie de notre futur proche. Et il construit l’intrigue autour des problèmes qui se déroulent sur Europa, dans un récit alterné qui met en lumière les tensions et les énigmes que cela provoque dans le même temps sur Terre.

On retrouve là tout le talent de Rodolphe, adepte du fantastique et de récits à clef. Comme dans Memphis ou plus récemment Ter, le scénariste compose habilement avec le mystère, composant un page turner des plus addictifs.

Les adeptes de Leo et de ses mondes d’Aldébaran ne seront pas en reste : les explorations spatiales que l’on trouve ici sont passionnantes et rivalisent avec ses précédentes créations, d’autant qu’elles sont "réalistes" et offrent de nouvelles formes de vies qui vont naturellement bousculer notre vision établie de l’univers.

Même si l’idée de la mission de secours spatiale n’est pas nouvelle (on pense entre autres à des films comme Solaris en ce qui concerne les tensions entre les membres d’équipages, ou Alien 2 dans un registre plus guerrier), l’attrait des principaux protagonistes est suffisamment patent pour générer de l’intérêt, voire de l’empathie. Le point d’accroche reste l’héroïne principale, que les auteurs sont parvenus à doter de traits autistiques, sans tomber dans le piège du cliché et de la convenance. On profite ainsi d’une passionnante introduction, très "terre-à-terre" comme on ne pensait pas en disposer dans une saga de Leo.

Bien sûr, les férus d’astronomie ergoteront en disant que la couche de glace évoquée sur Europe est très éloignée de la réalité, mais les auteurs ont pris l’option de modifier ses constantes physiques pour jmieux intriguer le lecteur. Faisons-leur donc confiance et laissons-nous nous prendre au jeu ! d’autant que notre trio démontre sa vraie connaissance du sujet en intégrant dans le logo de la série, la composition physique d’Europe, avec son noyau solide entouré de cette incroyable couche d’eau, et cette surface de glace qui n’est pas attachée au noyau.

Côté dessin, Zoran Janjetov s’en tire une fois de plus avec brio. Certes, son trait stylisé ne confère pas beaucoup de chaleur à la galerie des personnages dans leur première présentation de groupe, et ses scènes de discussions dans les coursives des modules spatiaux restent terriblement statiques. Mais ses planches spatiales sont simplement magnifiques, illuminées par les superbes couleurs dispensées par son fils, et justifient à elles-seules l’achat de l’album même si les vues de Jupiter à partir d’Europe sont plus esthétiques que réalistes.

Se démarquant de Kenya et d’Aldébaran où chaque nouveau cycle marquait une continuité avec les précédents par son changement de nom, Leo et Rodolphe innovent chez Delcourt en maintenant l’équipe du précédent Centaurus tout en débutant une toute nouvelle série. Les lecteurs qui auraient donc fait l’impasse sur cette dernière peuvent sans problème s’émerveiller du voyage interplanétaire et des mystères Terre-Europe de ce nouvel album.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?