Albums

Grott & Brott, T. 1 : Nous venons en pet - Par Janry, Gihef & Tanco - Kamiti

Par Charles-Louis Detournay le 1er décembre 2022                      Lien  
À la fois drôle, inattendue, ulta-efficace et un poil critique envers notre société, "Grott & Brott" est certainement la nouveauté humoristique de cette fin d'année à absolument essayer. Les Sakapussiens n'ont qu'à bien se tenir !

Nous avions certainement été parmi les premiers à vous parler de Grott et Brott en février dernier, par le biais de l’interview de Janry pour le lancement du crowfunding de la série. Le pitch paraissait pourtant assez rocambolesque : deux extraterrestres en cavale viennent se cacher incognito sur Terre, et tentent de se faire passer pour de paisibles tenanciers de night shop, histoire de dissimuler leur méconnaissance de notre société.

Grott & Brott, T. 1 : Nous venons en pet - Par Janry, Gihef & Tanco - Kamiti

Intrigués, nous avons donc sauté sur cette nouveauté dès sa parution. Et franchement, l’album fonctionne bien au-delà de nos attentes !! Plusieurs raisons à cette réussite. Même s’il n’est pas neuf, le regard décalé des extra-terrestres nous permet de rire de nous-mêmes et de certaines habitudes qui ont la peau dure, sans que l’on sache vraiment pourquoi on les applique. Puis, le tandem formé par nos deux ET est très bien équilibré : un cérébral et le second enclin à se laisser porter par ses sentiments, ce qui provoque des gags, ainsi que de pittoresques petites disputes entre les deux.

De plus, le cadre formé par ces extra-terrestres est vraiment drôle : les délits pour lesquels ils sont poursuivis, le bête inspecteur Krouton (qui en rappelle un autre), leurs animaux de compagnie, et surtout les redoutables Sakapussiens qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à nos chiens domestiques, de quoi provoquer d’autres savoureux quiproquos.

Enfin, le cadre de ces petits magasins de quartier se prête à des milliers de petites situations du quotidien, auxquelles on s’identifie tout en rigolant des dérapages incontrôlés que cela peut générer.

Le grand avantage de ce conglomérat d’idées, qui nous semblait premièrement assez hétérogène, est d’apporter beaucoup de variation sur les idées de gags qui sont travaillés. De plus, les types d’humour sont aussi assez divers, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas une seule minute en découvrant ce premier album.

Un des grands atouts réside aussi dans le traitement graphique. On reconnaît le style de Janry qui storyboarde les gags, comme ces chutes en une dernière case allongée, couramment utilisée dans Le Petit Spirou. Et le dessin de Morgann Tanco sert parfaitement le propos : une mise en page très claire, des expressions bien senties, une grande lisibilité globale et de l’innovation. Le tout porté par de belles couleurs narratives.

Même s’il prend les atours d’une série jeunesse, ce premier album s’adresse sans doute plus aux ados et aux adultes. Tel que dans Le Petit Spirou, on parle de sexualité de manière déguisée, mais aussi de religion comme dans Passe moi l’ciel, sans oublier d’autres thématiques d’adultes sans doute originaires de Gihef (la chimiothérapie par exemple).

L’ensemble est porté avec tact et beaucoup d’humour, ce qui en fait certainement l’une des nouveautés du genre les plus intéressantes de l’année. À ne pas rater pour les amateurs de gags !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791097477240

PAR Charles-Louis Detournay  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD