Le Beau Voyage – Par Springer & Zidrou – Dargaud

9 janvier 2013 4 commentaires
  • Emouvant récit à propos du sens que l'on donne à sa vie, «{Le beau voyage}» de Springer & Zidrou explore les thèmes du deuil et de l'amour de manière très sensible.

Léa n’a jamais vraiment trouvé ce qui donnerait un sens à sa vie. Elle a été petite fille aimante dans l’indifférence, adolescente rebelle comme il se doit, jeune adulte extravagante. Le jour où son père décède d’une maladie foudroyante, elle décide de faire le tri dans son existence. De reprendre le fil, en faisant faisant face aux blessures de son passé. Cette disparition sonne comme un réveil pour la jeune femme de vingt-cinq ans et des poussières qui semble avoir dix vies derrière elle. Elle repense à ce disque de Boby Lapointe que ses parents écoutaient souvent, et comme Boby, elle débute un bien beau voyage...

Le Beau Voyage – Par Springer & Zidrou – Dargaud
Un extrait du" Beau Voyage"
© Springer - Zidrou - Dargaud

Dans une autre vie, Zidrou était instituteur. Il gardait en mémoire de ce passé d’enseignant, un dessin d’enfant. Ce dessin représentait une « maison qui pleure », un négatif parfait du cliché du dessin d’enfant jovial et fleuri tel qu’il le concevait. Il apprit, plus tard, que la souffrance psychologique n’attendait pas forcément l’adolescence ou l’âge adulte. C’est de ce souvenir qu’il est parti pour imaginer « Le Beau Voyage », un drame rempli d’espoir.

Depuis son « envie de traverse », matérialisée par le recueil La Vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis & autres nouvelles qui font du bien, Zidrou ne cesse de briller dans un registre réaliste où il enchaîne les excellents albums. Lydie, Folies Bergères, La Peau de l’ours,... Autant d’albums qui se démarquent par la finesse de leur propos et par la justesse de ton de leurs dialogues.

À nouveau, il faut souligner à quel point les personnages de Zidrou sont vrais. On ressent une véritable empathie pour Léa, personnage clé de cette histoire, qui est incarnée à merveille par le trait délicat de Benoît Springer. Une foule de qualités qui font du « Beau Voyage » un album poignant.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Le Beau Voyage – Par Springer & Zidrou – Dargaud
    10 janvier 2013 02:10, par Patrick

    Zidrou ne cesse de briller dans un registre réaliste

    On n’a pas dû lire les livres ! Je le trouve au contraire, au mieux quelconque, mais le plus souvent lourd, même vulgaire, caricatural. Son écriture, je parle du style, n’a pas de tyle justement, c’est assez mal écrit, et psychologiquement les personnages ne sont jamais crédibles. Il a les mêmes défauts quand il fait de l’humour, mais ça se voit moins parce que c’est moins grave.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 10 janvier 2013 à  13:29 :

      En même temps, vous non plus "ce n’est pas super bien écrit".

      Répondre à ce message

  • Zidrou est décidémment quelqu’un d’étonnant qui construit peu à peu une carrière atypique et est en passe de devenir un très grand scénariste.
    Cet album est une petite merveille, peut-être le meilleur de sa production dite "réaliste". C’est intelligent, structuré, fin et poignant.
    Le dessin de Springer est également très réussi. Il est parvenu à se fondre parfaitement dans le récit concocté par Zidrou.
    Bravo aux auteurs.

    Répondre à ce message

  • Le Beau Voyage – Par Springer & Zidrou – Dargaud
    13 janvier 2013 12:48, par Michel Dartay

    Beaucoup de pathos dans l’histoire de Lea, heureusement l’histoire se termine par la reconstruction du personnage. Un très beau scénario écrit avec sensibilité, délicatesse et intelligence. Le trait épuré de Benoit Springer contribue à la qualité de l’ensemble.

    On est vraiment très loin des gags de l’élève Ducobu. N’hésitez pas à donner une chance à cet album, dont la lecture ne peut qu’apporter émotions de diverses natures.

    Répondre à ce message