Écrans

Le Petit Nicolas : enfin un bon film adapté de l’œuvre-culte de Goscinny et Sempé ?

Par Louis GROULT le 8 novembre 2022                      Lien  
Réunir les générations "Le Petit Nicolas" et "One Piece", c'est le pari audacieux qu'ont fait Amandine Fredon et Benjamin Massoubre en réalisant "Le Petit Nicolas - Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?"

Tout le monde connaît l’œuvre de René Goscinny et de Jean-Jacques Sempé qui met en scène les aventures du Petit Nicolas dans les rues de Paris et de sa banlieue pendant les années 1960. Aventures qui ont été plusieurs fois adaptées au cinéma et en dessins animés avec plus ou moins de réussite jusqu’à maintenant.

Commençons par l’adaptation la plus réussie ou plutôt la moins ratée, le dessin animé Le Petit Nicolas dont les deux saisons sont passées sur M6 de 2009 à 2011. L’ambiance est bien respectée et on retrouve tous les personnages de la série. Malheureusement, le rythme des épisodes n’est pas au niveau et l’animation s’éloigne complètement du trait magique de Sempé. On passe d’un dessin délibérément évanescent qui a permis à Sempé de devenir un dessinateur-phare du New Yorker, à une animation en 3D sans charme. Le projet de cette série semblait être la modernisation d’une œuvre qui n’en avait pas besoin.

Le Petit Nicolas : enfin un bon film adapté de l'œuvre-culte de Goscinny et Sempé ?
"Le Petit Nicolas" d’Arnaud Bouron, série TV de deux saisons sur M6 de 2009 à 2011.
Copyright M6 - FR_tmdb

Il y a ensuite eu deux films Live de Laurent Tirard, Le Petit Nicolas et Les Vacances du Petit Nicolas sortis respectivement en 2010 et en 2014. Petite précision, Laurent Tirard a été par la suite le réalisateur responsable de Astérix au service de sa majesté... Les deux films passent à notre sens à côté du sujet. Leur photographie est terne, les acteurs maladroitement dirigés, le ton inapproprié, bref rien ne va. Cela na pas empêché de remplir les salles, tant mieux pour le producteur !

N’oublions pas non plus Le Trésor du Petit Nicolas, sorti dans l’indifférence totale en 2021 et réalisé par Julien Rappeneau, pourtant un excellent réalisateur. L’équation semble donc difficile à résoudre...

Le Petit Nicolas est donc une œuvre maintes fois adaptées mais toujours en passant à côté de ce qui rend ces petites histoires mémorables. C’est dans ce contexte qu’arrive Le Petit Nicolas - Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?

Dès la bande annonce du long-métrage d’animation, on a senti que, cette fois, c’était la bonne !

Le film est un émerveillement de tous les instants. Déjà, il a fait le pari d’une animation traditionnelle qui reprend le trait si particulier de Sempé. Les animateurs ont même réalisé l’exploit de rendre le tempo croquis de son dessin. On voit donc, un peu à la manière de Isao Takahata dans Mes voisins les Yamada, l’animation apparaître à l’écran comme si le dessin de Sempé s’animait.

Il y a notamment un effet particulièrement réussi lorsque les dessins s’évanouissent à la limite du cadre. On a d’abord la couleur qui s’efface ne laissant que les traits noirs puis l’on revient à la page blanche.

On a aussi l’impression que le long-métrage est traité à l’aquarelle avec une fausse nonchalance, typique de Sempé dont le trait si caractéristique est enfin respecté, et c’est juste magnifique.

Il y a aussi un soin tout particulier apporté à la bande-son du film. C’est un mélange de chansons françaises et de parties instrumentales jazzy. Dès les premières notes, on est projeté dans les années 1960.

L’idée géniale du film, c’est de mélanger trois trames narratives qui sont parfaitement raccordées l’une à l’autre : la vie de Sempé et de Goscinny, la genèse du Petit Nicolas et les aventures classiques du Petit Nicolas. Chaque membre de la famille peut donc, un peu comme dans les films de Pixar, saisir le niveau de lecture qui l’intéresse. Les enfants s’amuseront des bétises de Nicolas et de ses copains, alors que les adultes se souviendront plutôt de l’influence de la guerre et de l’exil sur l’oeuvre des deux auteurs-cultes de la bande dessinée. C’est donc un véritable film familial !

Un dernier petit mot sur le doublage du film qui est assuré par deux grands noms du cinéma français : Alain Chabat et Laurent Lafitte. Ce dernier correspond parfaitement au rôle de Sempé par son flegme, mais c’est surtout le doublage de Alain Chabat qui retient l’attention. En effet, Chabat s’est longtemps rêvé auteur de bandes dessinées avant de faire du cinéma et il a réalisé l’adaptation la plus réussie d’une œuvre de Goscinny avec Astérix. C’était donc un choix très fort de le faire doubler son idole Goscinny et le résultat est à la hauteur de ce choix. Il y aussi un très bon casting pour les enfants qui sont tous très bien doublés !

Le Petit Nicolas - Qu’est ce qu’on attend pour être heureux ? est donc une réussite artistique à tous les niveaux qui, on l’espère, donnera un nouveau souffle à une œuvre qui a encore beaucoup à nous dire sur l’enfance et sa magie.

(par Louis GROULT)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782365901369

Sauf mention contraire, Copyright 2022 Onyx Films – Bidibul Productions – Rectangle Productions – Chapter 2.

Petit Nicolas IMAV éditions ✍ René Goscinny ✏️ Jean-Jacques Sempé tout public Humour 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
Participez à la discussion
3 Messages :
PAR Louis GROULT  
A LIRE AUSSI  
Écrans  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD