Collectors

Les "Astérix Art Strips" entrent en force sur le marché de l’art

Par Charles-Louis Detournay le 12 janvier 2023                      Lien  
Voilà certainement l’une des surprises de ce début d’année ! Après Michel Vaillant et Largo Winch, c’est au tour d’Astérix, Obélix et tous leurs amis de se décliner en très grand format couleur, par le biais de reproductions méticuleuses et conformes au travail d’Albert Uderzo. Une exposition se tient d’ailleurs à Paris aujourd'hui jusqu’au 15 janvier pour présenter cette innovation picturale, à l’intersection entre le marché de l’art et le caractère populaire de la bande dessinée.
UN PUBLIRÉDACTIONNEL DE Les "Astérix Art Strips" entrent en force sur le marché de l'art

Grâce à la complicité et au travail de René Goscinny et Albert Uderzo, Astérix reste la série de bande dessinée la plus connue et vendue en Europe. Un succès qui se décline en albums, mais aussi en films, en dessins animés… et depuis peu en reproductions très limitées de grandes tailles !

À qui doit-on ce nouvel ingrédient au sein de la potion magique de nos irréductibles Gaulois ? À Jean-Louis Dauger, déjà aux manettes lorsque Michel Vaillant avait fait une entrée remarquée dans ce domaine très fermé, entraînant dans la foulée le rachat de Graton Éditeur par Dupuis. Le responsable de la marque Michel Vaillant ne s’est ensuite pas arrêté là, car il a également travaillé avec Philippe Francq pour transposer l’univers de Largo Winch sur ces magnifiques « Art Strips. »

Jean-Louis Dauger
Photo : © Germain Hazard

« Tout est effectivement parti de Michel Vaillant, confirme Jean-Louis Dauger, Et du travail en commun que nous avons réalisé à trois avec Philippe Graton et Dominique Chantrenne. Notre objectif en lançant les Art Strips était d’avant tout respecter le travail de l’artiste, tout en valorisant son talent au-delà du support des bandes dessinées. Lorsque Julien Papelier, le directeur général adjoint de Média-Participations, m’a demandé de réaliser une collection autour de Largo Winch, je me suis rendu compte que le format horizontal des Michel Vaillant laissait cette fois la place à des cases plus verticales, empreintes de sérénité et souvent d’ambiances urbaines. »

Exposition « Les XII Art Strips d’Astérix » à la galerie L’Oeil Bleu du 12 au 15 janvier

Et de continuer : « Pour ma part, ce sont souvent des rencontres qui génèrent de grands événements. Dans le cas d’Astérix, j’entretenais déjà d’excellentes relations avec Céleste Surugue, le directeur général des Éditions Albert René. Quant à Isabelle Magnac, directrice générale d’Hachette Livre, nous faisions partie de la même promotion à l’ESCP, ce qui renforce des liens. Même si j’étais positivement surpris lorsqu’ils sont venus tous deux me voir, nous nous connaissions déjà bien. Ce qui nous a permis d’étudier rapidement l’idée des Astérix Art Strips, parce que tant Hachette que les Éditions Albert-René étaient intéressés par les développements que nous avions précédemment réalisés avec Largo Winch et Michel Vaillant. J’ai tout de même demandé l’aval de Julien Papelier, avant de me lancer dans cette belle aventure, car travailler sur de tels personnages à la fois aussi illustres que populaires est un réel plaisir pour moi. »

"L’Amitié" - Plexiglas 100 x 200 cm
Uderzo & Goscinny
© Albert René

« Une fois de plus, j’ai souhaité comprendre ce qui incarnait le mieux la magie d’Astérix, analyse Jean-Louis Dauger. Pour Michel Vaillant, j’avais cerné un âge d’or entre 1957 et 1975 ; et pour Largo Winch, l’évolution du dessin de Philippe Francq imposait de puiser tout au long de la série. Quant à Astérix, sa plus grande spécificité est qu’elle est animée par un véritable tandem. Le dessin d’Uderzo n’aurait pas été le même sans la magie de Goscinny, les indications de son scénario et la force de ses dialogues. Tout cela a aidé Albert Uderzo à réaliser cette réussite graphique, incarnant sur le papier cette amitié si forte qui les animait. Nous avons donc restreint notre sélection à une période de dix ans, entre 1963 et 1973, pour honorer ces deux génies de la bande dessinée. En lien avec les douze travaux d’Astérix, nous avons donc cherché ensemble les XII représentations de cette alchimie entre les deux auteurs. Il y a des cases incontournables, comme celle de l’Alexandrin, une attaque de romains, un banquet, l’incarnation de l’amitié entre nos amis sans oublier les pirates au raz de l’eau dont les têtes interloquées m’ont toujours beaucoup fait rire. J’ai aussi voulu opter pour un triptyque de cases issues d’"Astérix en Corse" car l’évolution entre chacune d’entre elle est simplement superbe. Ce qui donne toute sa force aux Art Strips, c’est que l’on peut ne pas se contenter uniquement de cases, mais aussi de profiter d’un strip complet lorsque c’est nécessaire. »

Dans la vingtaine de proposition soumises par Jean-Louis Dauger, Céleste Surugue et Isabelle Magnac ont en choisi douze pour composer cette première sélection. Horizontale ou de format carré, chaque case ou strip est proposé en divers formats, mais toujours limité à trente réalisations sur un support plexiglas et trente autres au format papier Hahnemühle, tous formats confondus. En effet, comme pour Michel Vaillant et Largo Winch, Jean-Louis Dauger vise un public d’amateurs qui apprécie autant la popularité de la série que la rareté de la pièce. Chaque Art Strip est limité à 30 exemplaires par finition, sans réédition possible. Chaque exemplaire est accompagné de son certificat d’authenticité signé par Céleste Surugue ainsi que par Florence Mittnacht, sa directrice juridique.

Enfin, pour les collectionneurs qui ne pourraient arrêter leur choix sur une seule pièce, la totalité des douze Astérix Art Strips ont été rassemblés dans une « Box ». Limitée à 300 exemplaires et toujours complété de son certificat d’authenticité, cette Box reprend la sélection dans un format 30 x 20 cm sur Papier Fine Art, le tout accompagné d’un livret de 16 pages qui relate l’aventure de cette réalisation. De quoi permettre aux acquéreurs de modifier régulièrement leur décoration tout en conservant le même encadrement.

Le contenu de la "Box"
Exposition « Les XII Art Strips d’Astérix » à la galerie L’Oeil Bleu du 12 au 15 janvier

« Voir ou détenir une planche originale est naturellement sacré, car on perçoit le travail de bénédictin réalisé par ces artistes. Toutefois, je ressens parfois une frustration en exposant un original : c’est beau, mais cela reste une affaire de spécialiste. Et puis, sans les couleurs qui confèrent lisibilité et dynamisme à l’ensemble, cela n’en fait pas un bel objet de déco. Je pense que c’est pour cela que les Art Strips fonctionnent si bien depuis leur lancement, car on apporte l’aspect énergisant et enthousiasmant de la BD chez soi. D’ailleurs, je pensais qu’un marché de la seconde main se mettrait progressivement en place, avec des cotes ou des échanges pour chaque Art Strip. Or en huit ans, je n’ai pas vu un acheteur en revendre un seul. Non seulement, les passionnés les conservent, mais ils viennent souvent en racheter d’autres pour déployer une harmonie entre différentes pièces. »

"Rotomagus" - Plexiglas 100 x 200 cm

« C’est pour cela que nous avons voulu poser un choix des couleurs qui reflètent le style de la série tout en permettant d’associer différentes pièces d’Astérix, afin de les assembler, comme dans un strip. Quant à la puissance du trait, les dessins d’Uderzo ont été reproduits à la fibre près, en s’appuyant sur les planches originales. Je pense que la meilleure façon de se rendre compte de leur impact visuel conjugué est de visiter l’exposition qui se tient à la galerie de l’Œil bleu (Paris 3e) jusqu’au dimanche 15 janvier inclus. Pour plusieurs raisons, nous ne pouvons pas exposer les originaux face aux Art Strips, mais la présence d’un fac-simile permet de se rendre compte du travail réalisé pour reproduire le trait d’Uderzo et l’énergie de Goscinny. »

Pour ceux qui ne pourraient malheureusement pas se déplacer jusqu’à Paris ce week-end, les Astérix Art Strips seront aussi présents au festival d’Angoulême, dans l’espace Para-BD, auprès d’autres Art Strips de Michel Vaillant et de Largo Winch. Enfin, ces réalisations orneront également un stand du salon Rétromobile qui se tiendra du 1er au 5 février à la Porte de Versailles. « Les amateurs d’anciennes automobiles sont des épicuriens qui apprécient les belles choses et donc les bandes dessinées, conclut Jean-Louis Dauger. Par définition, ce public apprécie donc particulièrement les Art Strips et sera certainement conquis par les représentations d’Astérix. »

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Exposition « Les XII Art Strips d’Astérix »

Du jeudi 12 janvier au dimanche 15 janvier 2023
Heures d’ouverture : de 10h à 19h
Lieu : Galerie d’Art L’Oeil Bleu
Adresse : 32 Rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris, France

Plus d’infos sur le site des Astérix Art Strips

Téléchargez le catalogue contenant tous les Astérix Art Strips (en format PDF)

Asterix ✍ René Goscinny ✏️ Albert Uderzo tout public France 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
1 Message :
PAR Charles-Louis Detournay  
A LIRE AUSSI  
Collectors  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD