Made in Abyss T8 - Par Akihito Tsukushi - Ototo

17 mars 2020 0 commentaire
  • Avec les origines du village d'IIbru, le mangaka nous propose une histoire dans l'histoire : Une expédition vers une cité d'or qui sombre dans la folie et l'horreur pour une réalisation tordue des rêves. Saisissant.

Parvenus au sixième niveau de l’Abysse, Rico, Légu et Nanachi ont découvert le village des Ombres : IIbru. Peuplé d’êtres étranges et régi par une force régulant les échanges de valeurs, il s’est révélé être un piège pour Nanachi qui s’est laissé acheter pour rester à jamais avec son trésor.

Et tandis que Légu a été approché par Faputa, la princesse du village, Rico trouve au fond d’un gouffre l’énigmatique Veko, une femme normale mais retenue prisonnière. Contre la promesse de sauver Nanachi, elle accepte de la libérer. Après quelques péripéties, Veko décide de lui compter les origines de la princesse et du village.

Débute alors un récit qui date d’avant la découverte officielle de l’Abysse. Une flotte constituée de parias, dont Veko, suit les rumeurs sur une cité d’or qui se trouverait sur une île perdue. Un unique navire atteint la destination tant recherchée, et sur place Veko et ses compagnons font face à l’Abysse, et s’y engouffrent !

Made in Abyss T8 - Par Akihito Tsukushi - Ototo
MADE IN ABYSS © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013

Et bien évidemment tout ne va pas bien se passer. L’intrigue se noue autour de la relation de Veko avec une jeune native de l’île. Cette dernière abandonnée par les siens car ne pouvant pas enfanter trouve en Veko une mère de substitution. Entre les questions de confiance et les désirs maternels, leur histoire trouve une chute terrible comme toujours dans le manga.

Les autres personnages de l’expédition ne sont pas en reste : entre le chef prophète, qui guide les siens avec la foi et l’optimisme, et son second qui recherche la véritable beauté, celle dépassant les apparences, les choses se présentent comme complexes complexe, malmenant les questions morales et éthiques.

Construit comme toujours autour des thèmes du sacrifice et de la recherche de son "trésor", la façon dont l’aventure de cette expédition se termine fait écho à celle de Rigo et des siens. L’Abysse peut réaliser n’importe quel vœu, et si leurs formes peuvent se révéler aliénantes, ces vœux peuvent surtout inciter les gens à stopper leur aventure, et c’est sans doute là le plus grand danger pour les explorateurs !

MADE IN ABYSS © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?