Interviews

The Art of Radiant - Par Tony Valente - Ed. Ankama

Par Romain GARNIER le 8 décembre 2023                      Lien  
En 2023, la série manga Radiant fête ses dix années d'existence. Dix années durant lesquelles Tony Valente, quoi qu'on pense de son shōnen, a marqué de son empreinte l'histoire récente du manga. Exploitant le sillon du "manfra" (manga français) creusé par des œuvres comme Dreamland ou Dofus et la maison d'édition Ankama, Tony Valente est parvenu à devenir le premier mangaka français dont la série a été adaptée en animé au Japon par la NHK (première chaîne publique japonaise). Reconnu pour son talent par des auteurs comme Yusuke Murata (One Punch Man) et Hiro Mashima (Fairy Tail), l'auteur reçoit le prix Daruma du meilleur manga international, en 2016, lors de la Japan Expo. Afin de célébrer comme il se doit l'événement, les éditions Ankama publie The Art of Radiant. Un très bel artbook qui, non seulement, est un plaisir pour les yeux, mais également un moyen d'en savoir davantage sur les influences et le processus de création de Tony Valente.

The Artbook of Radiant est un ouvrage bilingue qui s’adresse autant aux francophones qu’aux anglophones. Cet épais volume de 352 pages revient en ouverture sur la genèse de l’univers, puis détaille les processus de création pour chaque arc de la série (Pompo Hills & Artémis, Rumble Town, Chevaliers-Sorciers, Domitors), avant de conclure par diverses illustrations (publicités, festivals, promotion de Radiant) et des invités qui rendent hommage à la série et ses héros.

The Art of Radiant - Par Tony Valente - Ed. Ankama
Illustration pour la sortie au Japon (2015)
© Éditions Ankama

La genèse de l’univers

Ce qui est généralement appréciable et amusant avec les artbooks est de découvrir tout ce à quoi on a pu échapper. Entendre par là que toutes les recherches, tant graphiques que scénaristiques, n’ont pas été inutiles afin de parvenir à un résultat satisfaisant. On y apprend ainsi que le projet initial de Radiant était celui d’un shōnen scolaire. La narration se concentrait sur l’Artémis, une école volante qui, d’îlot en îlot, recueillait à son bord les orphelins "infectés". Seth, un de ces orphelins, y apprend la magie afin de chasser des monstres. A posteriori, il est assez drôle d’imaginer que Master Lord Majesty devait être le directeur de l’école, tandis que Yaga et Doc y auraient été des professeurs...

"Selon Doc, les gens sérieux mettent une cravate. Lui est super sérieux, il en met donc deux..." (Tony Valente - The Art of Radiant)

personnage d’Ocoho, Chevalière-Sorcière
© Éditions Ankama

On y apprend également les détails de la genèse du Pharénos (le monde de Radiant) pour aboutir à un univers médiéval post-apocalyptique. De même, des personnages déjà pensés (narration et design) ont été supprimés comme Kingo Brava qui devait accompagner Ocoho (originellement dénommée Méloko, un changement heureux...). Quant aux recherches graphiques sur Seth, on constate que les premiers croquis sont très influencés par Dofus.

© Éditions Ankama

Les différents arcs de la série

Au cours des pages, et à travers chaque arc, Tony Valente revient sur la création de chaque nouveau personnage et lieu emblématique. Cela lui permet également de revenir sur les différentes couvertures et d’en expliquer les compositions, les regards, les comportements, etc.

Dans l’arc des chevaliers-sorciers - le meilleur selon nous, Tony Valente revient sur son influence majeure qu’est la "matière de Bretagne". À savoir un ensemble de contes et légendes des Îles britanniques et du nord-ouest de la France dont est issu la légende du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde. L’architecture en témoigne avec le style celtique (immenses menhirs), le nom de la cité ("Caislean Merlin" qui signifie en irlandais "Château de Merlin") et évidemment jusqu’au personnage de Merlin.

"Avant de pouvoir synthétiser l’apparence de Dracoon, je voulais comprendre comment était fait un raton-laveur. Ces animaux me fascinent...On dirait de petits humains en pyjama." (Tony Valente - The Art of Radiant)

© Éditions Ankama

"Ullmina est, selon moi, la personne la plus terrifiante de l’Inquisition [...] J’ai décidé de lui donner une allure angélique, presque de sainte. Le tatouage sur son front est un signe de dévotion à l’Inquisition, doctrine gravée dans sa chair." (Tony Valente - The Art of Radiant)

Ullmina Bagliore, inquisitrice
© Éditions Ankama

Illustrations et invités

L’ouvrage se clôt sur un lot d’illustrations réalisées par Tony Valente pour diverses commandes allant du Sidaction (2022) à l’Histoire du manga moderne (1952-2020) (2019) en passant par le journal L’Équipe (Coupe du Monde de Rugby en 2019) ou le festival Polymanga (2014).

Mais également des hommages à Radiant de la part de Reno Lemaire (Dreamland), Hiro Mashima (Fairy Tail), Naokuren (Cyfandir Chronicles), Guillaume Lapeyre (City Hall), Ancestral Z (Dofus manga) ou Yusuke Murata (One Punch Man). Un des hommages les plus réussis est celui rendu par Kenny Ruiz (Team Phoenix) avec Ocoho et Dracoon ou celui de Saïd Sassine (Bonbon Super). De belles choses à découvrir, donc. Un cadeau à faire ou se faire alors que les fêtes de fin d’année se profilent.

Hommage à Astérix - Génération Astérix : l’album hommage (2019)
© Éditions Ankama
Fabula Fantasia (à paraître en 2024)
© Éditions Ankama

Et après ? L’avenir de Radiant

Pour ceux qui apprécient l’univers de Radiant, les années fin 2023 et 2024 s’annoncent riches :

- Le tome 18 de Radiant, qui poursuit le cycle des Domitors, est officiellement publié ce jour, vendredi 08 décembre. Rendez-vous dans votre plus proche librairie.

- Depuis le 1er décembre (et jusqu’au 10 décembre), un Pop-up store Radiant est ouvert à la galerie au Médicis à Paris (6ème arrondissement). Tony Valente y est régulièrement présent pour des séances de dédicaces. C’est également l’occasion de faire le plein de goodies spécialement créés pour l’occasion.

- Un premier spin-off prévu pour 2024, intitulé Fabula Fantasia, explore le passé du monde de Radiant. La mini-série aura pour volonté d’expliquer les origines de l’Inquisition en retraçant l’histoire de son fondateur, le Patrem Inquisiteur Bard.

Cyfandir Chronicles (à paraître en 2024)
© Éditions Ankama

- Un deuxième spin-off intitulé Cyfandir Chronicles, qui ne devrait pas dépasser trois tomes, initialement prévu pour le 1er décembre 2023, est reporté à mars 2024. La trame se situe au terme de la guerre de Cyfandir lors de laquelle se sont affrontés les Chevaliers-Sorciers et l’Inquisition. La forêt magique de Caillte, ravagée lors du conflit, en a perdu son fonctionnement intemporel.

De ces bois sortent d’innombrables "boisés" qui s’y étaient égarés, perdus dans les couloirs du temps. Se posent alors des questions passionnantes, notamment celle de savoir comment accueillir toute cette "immigration", un ensemble de personnes qui partage votre culture et qui réclame votre aide. Beaucoup d’entre eux, des "infectés", vont alors intégrer le cursus scolaire des Chevaliers-Sorciers, dont Aquill, et sur lesquels se concentrera le récit. En d’autres termes, Tony Valente, qui délèguera pour la première fois le dessin à l’auteur Naokuren, revient en quelque sorte à son projet originel de shōnen scolaire dans un monde fantastique.

Longue vie à Radiant !

© Éditions Ankama

(par Romain GARNIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791033517115

The Art of Radiant - Par Tony Valente - Ed. Ankama - 36,90 euros - 352 pages.

Radiant Ankama ✏️ Tony Valente tout public Fantastique Aventure Action Humour France
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Romain GARNIER  
A LIRE AUSSI  
Interviews  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD