Berserk T. 40 - Par Kentaro Miura - Glénat

30 avril 2019 0 commentaire
  • Événement: le tome 40 de la formidable saga "Berserk" sort en France. Et il marque la fin d'une quête entamée il y a des années de cela : celle de la mémoire de Casca. Une sortie accompagnée par la publication d'un roman consacré à l'un des Apôtres de Griffith, Grunbeld.

Les sorties de Berserk se font rares. Moins d’un volume par an, plutôt un tous les deux ans. Nous avions par exemple chroniqué le tome 37 il y a cinq ans et le one-shot parallèle de Kentaro Miura Gigantomachia en 2015. Et la présente publication scande un temps fort du manga : celui des retrouvailles avec la Casca des origines.

C’est donc un petit événement que cette sortie du tome 40, un chiffre rond qui symbolise non seulement la longévité d’un titre débuté il y a 30 ans maintenant, mais aussi sa qualité. Peu d’auteurs peuvent ainsi se permettre, dans le contexte de publication effrénée du manga au japon, de prendre le temps de publier à leur rythme afin de produire des ouvrages à la construction, à la narration et au graphisme aussi aboutis.

Enfin parvenue à Elf Helm, la troupe de Guts se repose tandis que Schierke et Farnèse explorent l’esprit de Casca grâce aux pouvoirs du "roi des pétales virevoltants”. Avec l’espoir de lui faire retrouve sa raison, brisée par Griffith lors de l’Éclipse. L’essentiel du volume se trouve consacré à cette plongée dans l’inconscient de la guerrière, ce qui donne lieu à des planches cauchemardesques absolument magnifiques.

Berserk T. 40 - Par Kentaro Miura - Glénat
Casca, en pantin de bois à réveiller
© Kentaro Miura

On atteint là, indéniablement, l’un des sommets de la saga et les retrouvailles avec Casca, amorcées, constituent un temps fort attendu depuis de longues années par le lecteur. Et Kentaro Miura y répond de manière magistrale, notamment dans le chapitre "Sous la lumière qui passe entre les branches" qui offre une suite de doubles pages splendides.

Le fin du volume nous ramène brutalement à Griffith et à ses guerres. Sa suprématie militaire ne souffre aucune contestation, son assise politique s’avère plus ferme que jamais et ses troupes d’Apôtres semblent œuvrer pour la cause humaine. Mais jusqu’à quand ?

C’est d’ailleurs ce pan de la saga, périphérique, que nous propose d"explorer le roman Le Chevalier du dragon des flammes de Makoto Fukami. Dédié à l’une des figures majeures de la nouvelle troupe de Griffith, l’Apôtre Grunbeld, ce roman retrace la vie de cet ancien héros ayant combattu dix ans durant l’Empire Tudor. Un roman illustré par Kentaro Miura, étoffant un peu plus son déjà si riche univers.

Grunbeld, dans le roman
© Kentaro Miura

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Berserk T40. Par Kentaro Miura. Glénat Manga, collection Seinen. Sortie le 17 avril 2019. 196 pages. 6,90 euros.

  Un commentaire ?