Newsletter ActuaBD

La dernière aventure des Tuniques Bleues signée Lambil et Cauvin publiée dans le journal de Spirou. Mais aussi une très triste nouvelle...

  • BLEUS AU CŒUR. Il est encore temps pour les inconditionnels, assez nombreux semble-t-il, d'humour sur fond de Guerre de Sécession : le journal Spirou a commencé la prépublication du tome 64 des Tuniques Bleues ! La dernière des aventures de Blutch et Chesterfield scénarisée par Raoul Cauvin. Fin d'une époque au cœur de l'histoire de la BD franco-belge, même si une nouvelle commence. Tandis que de bien mauvaises nouvelles s'annoncent...

Depuis cette semaine, l’hebdomadaire de bande dessinée Spirou publie "Où est donc Arabesque ?".

Bien sûr, de ce dernier album de Raoul Cauvin qui a choisi de prendre du recul, on vous a déjà largement parlé. Mais l’évènement est à marquer d’une pierre blanche, ou bleue, puisque c’est l’au revoir d’un des plus retentissants scénaristes de la BD franco-belge, sur une des plus mythiques séries de toute la bande dessinée.

Sur son blog, le scénariste, 82 ans, explique à propos de cette prépublication qui lui serre le cœur : "Ben oui ! Le dernier... J’espère qu’il vous plaira autant que les autres. J’aimerais tellement que vous gardiez de moi une bonne impression concernant toute la série. Je vais vous avouer que savoir que c’est mon dernier album m’attriste aussi mais que, quand on commence à douter de soi, il vaut mieux laisser tomber..."

La dernière aventure des Tuniques Bleues signée Lambil et Cauvin publiée dans le journal de Spirou. Mais aussi une très triste nouvelle...
La "der des ders" pour le duo Raoul Cauvin et Willy Lambil.
© Dupuis, Lambil, Cauvin.

À court d’idées, un scénariste aussi prolifique que Cauvin, le créateur aux mille scénarios ? Au site du journal Spirou, hebdo qui compte donner à l’évènement le poids qu’il mérite, vu l’importance, historiquement, de l’humoriste à moustaches dans ses pages, Raoul en dit plus : "J’aurais voulu que ça continue... Mes neurones en ont décidé autrement. Je ne leur en veux pas. Ils ont beaucoup travaillé, les pauvres. Ils peuvent se reposer aussi, non ?"

La fin aussi pour Arabesque, la maligne jument amie et complice de Blutch ?
© Dupuis, Lambil, Cauvin.

Mais toujours sur son blog, le divin Raoul puisqu’il faut garder le sourire, quand on est un aussi grand monsieur de l’humour, déclame également, plus primesautier que jamais : "J’ai été inaugurer le square Raoul Cauvin, hier. Je ne me serais jamais imaginé avoir un square à mon nom dans ma ville natale. Une petite cérémonie des plus sympas." Une cérémonie on ne peut plus méritée, pour ce géant de la BD qui a su amener des millions de lecteurs à la BD, à voir ici.

Au revoir, donc, Raoul, même s’il te reste encore les histoires de la série Cédric avec le dessinateur Laudec , pour garder en forme tes neurones, pas si fatigués.

Raoul Cauvin peut garder les mains aux poches, ses neurones bouillonnants ont assez donné.
© DR.

Si Raoul Cauvin arrête, Willy Lambil, le dessinateur, continue Les Tuniques Bleues. C’est pourquoi le scénariste n’a pas prononcé d’adieu spécial à l’occasion de ce départ. Pour ce clap de fin, il a signé une histoire comme les autres, pour ne pas contrarier la suite. Toutefois un 64e et pour lui dernier album, "Où est donc Arabesque ?", qui comme de coutume paraîtra chez Dupuis en octobre ou novembre 2021. 

Arabesque et Blutch, un autre duo mythique de la série Les Tuniques Bleues.
© Dupuis, Lambil, Cauvin.

On l’a dit Willy Lambil continue, plus déterminé que jamais à 85 ans, le 14 mai prochain, lui qui a souvent déclaré qu’il continuerait à dessiner les Tuniques Bleues jusqu’à la fin. Il a le dessin et la BD dans le sang et ça se voit, un très grand de la bande dessinée également qui, encore une fois fait la leçon question narration et lisibilité. Largement de quoi en prendre de la graine, pour les aligneurs de cases qui ces dernières années n’ont pas économisé leur ironie contre ce duo de créateurs de choc.

Infatigable, Lambil travaille actuellement sur le tome 66, une histoire écrite par le scénariste Kris (Christophe Goret), qui sortira en 2022. Un récit qui s’appelle "Irish Melody".

Kris et Lambil le nouveau duo pour sonner la charge. Duo pérenne ou provisoire, puisque Lambil choisira à chaque fois parmi des propositions de divers scénaristes.
© DR.
Raoul Cauvin dessine ses scénarios, Kris ne dessine pas. Pour ne pas contrarier les habitudes de Lambil, il a fait appel au dessinateur Michalak pour réaliser le story-board de "Irish Melody", dont voici la planche 6.
© Dupuis, Lambil, Kris, Michalak.

Le site Les Amis de Spirou nous propose une interview exclusive de Kris ? qui s’épanche au sujet de cette difficile reprise pour une série chère à son coeur. Décidément, Blutch et Chesterfield n’en ont pas fini avec cette guerre de Sécession qui n’a pourtant duré que quatre ans !

Photo : Jean-Jacques Procureur

La très, très, triste nouvelle, maintenant, pour une révélation de dernière minute faite par le grand Raoul Cauvin sur son blog, alors que cet article était déjà écrit et gardé tel quel : "À vous tous et toutes, je souhaite un bon WE. Ceci dit, je ne sais pas comment vous l’annoncer... Disons simplement que je m’apprête bientôt à rejoindre les grands parents de Greg et Leslie. L’oncologue est formel. Encore quelque mois à vivre avant d’aller, là-haut, rejoindre tous ceux qui m’ont précédé. Fallait bien que ça m’arrive aussi un jour.
Contrairement à certains, je n’ai pas voulu partir cash, créer la surprise... J’ai préféré prendre un peu de temps pour vous avertir. Voilà qui est fait... J’espère m’en être bien tiré...
Bien à vous et, tant que je peux encore le faire...vous dire... A+
"

Puis Raoul rajoute par la suite, face aux premières réactions forcément atterrées :
"Eh ! Oh ! Il me reste sans doute un ou deux mois à profiter encore un peu de la vie. Peut-être plus, peut-être moins comme disait l’oncologue. Et si pendant ce temps qui me reste on faisait comme si de rien n’était... À continuer de parler de tout et de rien... À faire comme avant...
Quand je serai parti, alors vous pourrez y aller franchement, mais pour le moment, si on faisait comme si... Vous voulez bien ? Ce serait déjà moins tristounet...
Alors...à + ?
"

Alors, faisons comme si, Raoul, mais faisons-le bien !

(par Pascal AGGABI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

a

 
Participez à la discussion
9 Messages :
Newsletter ActuaBD