Actualité

La rentrée des éditions Akata

Par Pierre GARRIGUES le 2 septembre 2021                      Lien  
Relations père-fille compliquées, statues de la Renaissance en proie aux affres des amours adolescentes et sorcières mal-aimées : les éditions Akata débutent la publication de plusieurs mangas à suivre en cette rentrée.
La rentrée des éditions Akata

Le menu de cette rentrée devrait faire saliver les amateurs de mangas romantiques ! Mais avant cela, dès le 26 août, une nouvelle série au parfum de fin d’été, Le Goût des Retrouvailles T. 1 de Nozo Itoi, raconte la relation compliquée de Rutsubo, 9 ans, avec un père qui tente de renouer avec elle après l’avoir abandonnée à la naissance. Le temps d’un été, la jeune fille, élevée par ses grands-parents, devra apprendre à supporter cet éternel coureur de jupons… réussira-t-il à lui faire oublier sa rancœur ? Un récit mélancolique et poétique, parfait pour la dernière semaine d’août.

Pas question toutefois d’éclipser l’autre nouveauté de ce 26 août : dans Maux-mêlés, Tohru Tagura et Meguru Izawa explorent les amours naissantes de Tsukasa Ayase. La lycéenne fuit les garçons, encore traumatisée par un de ses camarades d’école… Mais face à la baisse du tourisme dans sa région, ses grands-parents, chez lesquels elle habite, décident de faire de leur pension familiale une auberge pour lycéens. Ayase va devoir cohabiter avec deux garçons… Le dessin est doux, et distille une belle atmosphère de rentrée.

Scénarii un peu trop classiques à votre goût ? Vous allez être servis : Teenage Renaissance, dont le premier tome paraît le 16 septembre, s’intéresse aux élucubrations amoureuses de David. Enfin, DU David : la statue de Michel-Ange, chef-d’œuvre de la Renaissance, transformée par Yûshin Kuroki en un lycéen japonais que la superbe Vénus de Milo (également lycéenne) ne laisse pas de marbre (pardon). Parviendra-t-il à séduire l’élue de son cœur ? Un nouvel ajout à la bien-nommée collection WTF ?! d’Akata.

Le même jour paraît le premier tome de Share, un petit bijou de douceur signé Yuu Mitsuha qui suit la jeune Haru, seize ans et déjà dégoûtée par la vie… avant de rencontrer Rio dans le café où elle travaille. Le jeune homme l’intrigue, et elle s’entiche rapidement de lui au point de lui demander de venir vivre avec lui. Problème : Rio est gay, mais il accepte néanmoins sa proposition, à une condition : Haru ne doit pas tomber amoureuse de lui…

La semaine suivante, Akata débute la publication des Sorcières de la fin du monde, de Kujira : un Harry Potter à la sauce shônen, où les Sorcières, trop longtemps réduites en servitude par les humains, s’entraînent en secret pour renverser l’ordre établi ! Au milieu de tout cela, Mari apprend qu’elle est une sorcière… et rejoint une prestigieuse académie de sorcellerie, où son enfance passée auprès des hommes lui attire de nombreuses inimitiés. Situation compliquée par les sentiments qu’éprouve pour elle sa tutrice… ce qui est interdit dans le monde des Sorcières, et même sanctionné par la perte instantanée des pouvoirs !

Après septembre, Akata garde quelques atouts dans sa manche : à commencer par l’étonnant Good Night World d’Uru Okabe, qui raconte l’histoire d’un jeune otaku qui s’est recréé une famille virtuelle dans un jeu vidéo. Et, bien sûr, la suite de toutes les séries débutées en septembre.

(par Pierre GARRIGUES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

PAR Pierre GARRIGUES  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD