Newsletter ActuaBD

Bob Morane débarque chez Soleil : L’Aventurier renoue avec ses racines

  • Cette semaine s'annonce comme celle des reprises de grandes séries de la bande dessinée d'aventure : après Corto Maltese, c'est Bob Morane qui profite d'un retour sur le devant de la scène, dans une mouture plus proche du canevas d'origine.

Nous vous l’expliquions en détail il y a deux ans : après bien des péripéties éditoriales, les aventures de Bob Morane en bande dessinée changeaient encore d’éditeur et allaient connaître une nouvelle déclinaison chez Soleil, sous l’impulsion du scénariste Christophe Bec, fan de cet univers depuis son enfance, et qui tentait depuis dix ans de « ressusciter Bob Morane », comme il nous l’expliquait à l’époque.

Afin de mieux comprendre comment s’est déroulé ce passage du Lombard à Soleil, nous avons interrogé Claude Decnop, responsable de la librairie L’Âge d’or à Charleroi (Belgique) et co-fondateur de la société d’édition Bob Morane Inc.

« En 2010, Claude Lefrancq et moi avons racheté les droits de Bob Morane à Henri Vernes, pour en assurer la gestion via la société que nous avons créée, "Bob Morane Inc.". Après la fin de la série dessinée par Coria en 2012, Le Lombard a souhaité lancer une nouvelle série intitulée Bob Morane - Renaissance, qu’ils ont décidé d’interrompre après deux tomes. Lorsque Christel Hoolans a pris ses fonctions de directrice générale de Dargaud-Lombard en 2017, elle a décidé d’arrêter l’édition de nouveaux titres de Bob Morane, même si les maisons d’édition continuent bien entendu d’assurer le suivi des titres précédemment parus, notamment par les diverses intégrales qui continuent à paraître. »

Bob Morane débarque chez Soleil : L'Aventurier renoue avec ses racines
Novembre 2015 : l’équipe des repreneurs de "Bob Morane - Renaissance" : Luc Brunschwig, Aurélien Ducoudray et Dimitri Armand.
Photo : Charles-Louis Detournay

Et de continuer : « Par la suite, nous avons été contactés par Soleil-Delcourt, pour cette nouvelle série scénarisée par Christophe Bec et Eric Corbeyran, et dessinée par Paolo Grella, dont nous avons trouvé les dessins superbes. Cette nouvelle série vient compléter l’offre littéraire actuelle qui continue à s’étendre dans l’univers de Bob Morane. En effet, depuis 2010, une centaine de nouveautés et de rééditions ont été publiées par Ananké et L’Âge d’or. On retrouve des adaptations dont certaines ont été relues par Henri Vernes, ainsi que des éditions limitées ou plus spécifiques. Nous venons d’ailleurs de lancer une nouvelle collection de nouvelles dédiées à L’Ombre Jaune, une série de onze titres qui sera réunie dans l’un des coffrets que nous manquerons pas de publier en 2023 pour célébrer les 70 ans de Bob Morane. »

La nouveauté chez Soleil

« Aprèsl’arrêt du reboot "Bob Morane - Renaissance", nous expliquait Christophe Bec en 2019 à propos de cette nouvelle adaptation en bande dessinée qui est parue ce 1er septembre chez Soleil, Je me suis dit que le public et l’éditeur seraient peut-être plus favorables à un projet vintage, tel que celui que j’avais proposé avec Philippe Tome, avant qu’il ne soit détourné par ce diptyque contemporain. Surtout, je voulais revenir sur l’idée de contextualiser le récit dans une époque donnée, un contexte historique fort. Dans les bandes dessinées qui ont été éditées, l’époque n’a jamais été balisée, car les romans d’origine ont été écrits sur plusieurs décennies. Or, je voulais gommer ce flottement pour générer un vrai récit inscrit dans son temps, une ouverture vers l’aventure et l’étrange, ce qui est d’ailleurs la définition-même du fantastique. »

Christophe Bec a parfaitement résumé les ingrédients de cet album qui vient de paraître et qui est intitulé Les 100 Démons de l’Ombre Jaune. Le récit commence en 1954, en Indochine, en pleine guérilla entre le Vietminh et les forces françaises. Bob Morane et Bill Ballantine sont parachutés en compagnie de soldats d’élite et d’un mystérieux scientifique. Sous couvert d’aider les troupes françaises à combattre les sympathisants d’Ho Chi Minh, nos héros sont pourtant là pour une toute autre raison : de mystérieuses combattantes ont été signalées dans les parages, massacrant allégrement les soldats français. Apparemment invincibles et dénuées de tout remord, ces guerrières possèdent également l’étrange disposition d’être toutes identiques. Bob Morane et ses amis veulent tirer cela au clair.

Les citées perdues font partie intégrante de l'univers de Bob Morane

Que vaut ce nouveau Bob Morane ?

N’en déplaisent à ceux qui apprécient les transpositions dans le futur, ou la métamorphose complète de personnages, cette nouvelle série de Bob Morane revient aux sources de cet univers emblématique. Chronologiquement proche des premiers romans écrit par Henri Vernes, Les 100 Démons de l’Ombre Jaune rassemble surtout une bonne partie des éléments des thématiques abordées dans les romans originaux : les conflits armés, les cités perdues, l’exotisme, les marais, le fantastique et les extra-terrestres. Il ne manque presque que le voyage dans le temps, mais cela arrivera dans le tome 2.

Tout cela dans un album, cela peut sembler beaucoup, oui, mais ce n’est heureusement pas trop. En 54 planches, le tandem de scénariste livre certes un album dense, mais l’ensemble est suffisamment bien découpé, avec çà et là de grandes respirations, pour éviter toute saturation du lecteur. De plus, le récit ne cumule pas ces diverses thématiques, il les enchaîne, comme si les différents chapitres se suivaient sans se ressembler, formant un tout homogène grâce à l’intrigue et les personnages.

Et pour ces derniers, les auteurs ont su également doser leurs efforts. Fidèle à lui-même, Bob Morane affronte tous les dangers, mais il n’est pas solitaire comme le répète la chanson d’Indochine, car il est entouré par autant de mythiques comparses (amis et ennemis) que de personnages créés pour l’occasion. Ce qui permet de non seulement faire avancer l’intrigue à pas de géant, mais aussi de donner beaucoup de personnalité à ce récit.

Quelques esprits chagrins vont sans doute relever l’aspect humoristique incarné par Bill Ballantine, qui joue moins des muscles qu’à l’accoutumée, révélant plus de faiblesses. Nous préférons y voir un nouvel équilibre installé avec Bob himself qui remplit très bien son rôle de héros inoxydable. Rajoutons d’ailleurs que les lecteurs qui ne connaîtraient pas bien l’univers de base ne doivent surtout pas craindre d’être largués en cours de route. Les auteurs ont patiemment repositionné tous les repères nécessaires pour que les nouveaux lecteurs embrayent directement dans cette nouvelle série.

Les lecteurs de la première heure verront également leurs attentes comblées. Dès les pages de garde et le 4e de couverture, le dessinateur Paolo Grella rend hommage à William Vance qui reste sans doute le meilleur adaptateur graphique de l’univers en bande dessinée. Grella ne se limite heureusement pas à cela : son graphisme apporte un ton résolument moderne à l’univers qui convient particulièrement à une action menée tambour battant.

Après quelques pages de discussion où il a parfois plus de mal à stabiliser les visages de nos héros, le dessinateur de Libertalia et de Galkiddek trouve ses marques, notamment dans ces fantastiques guerrières, habitées et presque terrifiantes. Les décors exotiques ou archéologiques donnent également l’occasion au coloriste Sébastian Gérard de jouer avec les couleurs qui, conjuguées avec les détails de Grella, se rapprochent d’une qualité de planches que Vance aurait certainement adoubées. Le plaisir de lecture est alors bien présent, et se prolonge lorsque l’Ombre Jaune apparaît, dans une posture inquiétante qui n’est pas sans rappeler le Fantômas dans l’adaptation cinématographique de cet autre univers littéraire.

Comme l’écrit Henri Vernes dans la préface de ce premier album : « Ces trois gaillard motivés, en plus d’être de talentueux auteurs, connaissent très bien leur sujet. Étant de vrais lecteurs de Bob Morane, ils savent de quoi ils parlent. C’est donc l’esprit tranquille que je leur confie les rênes, sachant que mon œuvre et mes personnages seront respectés. »

Pour notre part, nous avons également passé un très bon moment en lisant cette première aventure complète qui ne souffre d’aucun temps mort, et nous sommes déjà impatients de découvrir la seconde, prévue pour début 2022, dont le titre confirme encore une fois le respect de l’univers originel : Les Prisonniers du temps.

Propos recueillis par Charles-Louis Detournay.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Bob Morane T. 1 : Les 100 Démons de l’Ombre jaune. Par Éric Corbeyran et Christophe Bec (scénario), Paolo Grella (dessin). Editions Soleil. Collection Aventure. Sortie le 1 septembre 2021. 23 x 32 cm. 56 pages couleur. 14,95 €.

Sur le même sujet, lire Au bout de tumultueuses aventures éditoriales, le retour annoncé de Bob Morane ! et l’interview de Christophe Bec : Christophe Bec : « Dix ans consacrés à ressusciter Bob Morane »

Visiter le site de L’Âge d’or

Lire nos interviews de Christophe Bec :
- « Je voulais réaliser un Tarzan sombre, crépusculaire, naturaliste, violent et sauvage. » (avril 2021)
- « Aujourd’hui, il faut savoir s’adapter au marché » (Août 2014)
- « Pour moi, il est capital de terminer les séries ! » (Août 2013)
- « Prométhée est un récit ambitieux. J’ai pris le pli de révéler des choses, quitte à décevoir. » (Août 2013)
- « Vingt ans après notre album commun, je reprends du service avec Corbeyran sur "Doppelgänger" » (Janv 2011)
- « Je ne me serais jamais lancé dans "Ténèbres" sans un grand dessinateur ! » (Janv 2011)
- "Pour éviter de m’ennuyer, je change souvent d’univers " (Décembre 2008)

Lire quelques-unes des chroniques des autres albums de Christophe Bec :
- Death Mountains, tomes 1&2
- Les intégrales de l’été : "Bunker", l’uchronie en mode SF
- Concernant Prométhée, lire nos chroniques des tomes 1, 2 et 3 ainsi que notre dossier : Les abysses de Christophe Bec
- Carthago tomes 1 et 2, ainsi que Carthago Adventures tomes 2 et 3
- Wadlow
- Rédemption
- Fontainebleau avec Alessandro Bocci
- Ténèbres tomes 1 et 4 ainsi que notre dossier Entre Ange et Ténèbres, Soleil continue de privilégier l’Héroïc-Fantasy
- Under tome 1
- Bunker tomes 1, 2 et 3
- Sara tomes 1 et 2 avec Raffaele
- Pandémonium tome 1, 2 et 3.

Illustrations : © Éditions Soleil, 2021 —Corbeyran, Bec, Grella
Bob Morane et tous les personnages distinctifs © Sprl Bob Morane Inc.

 
Participez à la discussion
1 Message :
Newsletter ActuaBD