Radiant T2 - Par Tony Valente - Ankama

23 juillet 2014 0 commentaire
  • Direction Rumble Town pour chasser du Némésis: Seth va pouvoir mettre en pratique son récent entraînement. Volume 2 de {Radiant}, le manga français qui n'a strictement rien à envier aux meilleurs shonen japonais.

Après un premier tome d’exposition, première "mission" pour notre trio de héros, Seth, Mélie et Doc. Et nouveau cadre donc : l’île de Rumble Town, dont l’activité industrielle menace la stabilité même de la cité, certains de ses quartiers pouvant à tout moment sombrer !

Débauche d’action, introduction de nouveaux personnages, élargissement de l’univers via un nouveau lieu et de nouveaux enjeux : ce deuxième volume de Radiant continue d’étoffer un monde et une histoire que l’on soupçonne vastes et particulièrement riches.

Radiant T2 - Par Tony Valente - Ankama
Page d’ouverture couleurs : nouveau cadre et nouvelle menace
Radiant T2 © Valente / Ankama Editions

Surtout, le ton fait la part belle à l’humour, constant, jouissif, s’appuyant sur une galerie de personnages admirablement caractérisés qui alimentent chaque page et chaque situation d’une foule de détails comiques.

L’aberrant phrasé de Doc, la naïveté de Mélie, les postures de Dragunov, la prétention de Konrad, l’emploi de la troisième personne par Grimm : tout densifie la lecture en lui conférant une légèreté remarquable.

D’autant qu’au niveau de l’intrigue, le nœud créé par cette "simple" mission apparaît rapidement assez épais : crise politique et sociale sur Rumble Town, venue de l’inquisition, mystérieux assassin et variante Némésis sur le thème du joueur de flute de Hamelin. On ne perd pas de temps, le récit se montre soigné et le tome 3 se fait désespérément désirer sitôt la lecture achevée.

Double page d’action
Radiant T2 © Valente / Ankama Editions

Tony Valente a tout compris aux codes du shonen d’aventure décomplexé, dans la tradition de Dragon Ball et One Piece, et le démontre ici avec une aisance déconcertante. Avec Radiant, il prouve surtout que nos auteurs français, biberonnés au manga et qui s’inscrivent dans cette narration, rivalisent aisément avec le haut du panier de la production japonaise. Son global manga pourrait être tête d’affiche de nombreux grands magazines de prépublication dans l’Archipel.

L’horizon semble donc dégagé pour ce qui est de la création de type manga en France. Si Ankama a été l’un des précurseurs dans ce domaine en France, après le phénomène Dreamland chez Pika, les récentes initiatives de Kana (Save me Pyhtie), de Delcourt (Urban Rivals), d’Akata (Les Torches d’Arkylon), entre autres, montrent bien la vivacité de ce secteur.

Et quand on voit la réussite de Radiant, on peut légitimement éprouver un certain optimisme.

Instant nekketsu s’il en est !
Radiant T2 © Valente / Ankama Editions
Tony Valente se permet d’aborder par la bande des thématiques sociétales actuelles et de déployer une satire de leur traitement par les pouvoirs politique et médiatique
Radiant T2 © Valente / Ankama Editions
Comique de situation, comique de mots, comique de caractère : tout y est ou presque !
Radiant T2 © Valente / Ankama Editions
Doc et Mélie, duo comique
Radiant T2 © Valente / Ankama Editions

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- Radiant T2. Par Tony Valente. Ankama éditions. Sortie le 6 mars 2014. 192 pages. 7,95 euros.

- Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

- Lire la chronique du tome 1 et l’interview de Tony Valente réalisée en juillet 2013.

  Un commentaire ?