Des intégrales sous le sapin

21 décembre 2010 24 commentaires
  • Les fêtes sont là, accompagnées de leur cortège d’intégrales. Cette période propice est devenue la traditionnelle occasion de sortie de ces récits regroupés. C'est le moment de faire un petit florilège de leurs caractéristiques respectives.

Les intégrales peuvent se catégoriser suivant plusieurs critères. Si certaines sont agrémentées de simples croquis pour faire craquer le mordu de la série, d’autres se contentent de compiler simplement les différents récits, belle occasion pour les redécouvrir dans une pagination plus abondante ou pour les offrir à un tiers.

Des intégrales sous le sapin
D’autres encore visent le petit format, facile à balader et moins onéreux, tandis que d’autres remettent au goût du jour des séries qui avaient disparu des catalogues, faute de réédition régulière.

Dans le lot, certaines d’entre elles rivalisent cependant d’agréments : papier de qualité, très gros dossier de présentation avec des dessins et des récits inédits en albums. Florilège.

Les plus savantes

Gil Jourdan : Évidemment, on ne peut rêver mieux comme préfacier : José-Louis Bocquet éditeur chez Dupuis, scénariste (Le Privé d’Hollywood avec Berthet, Dupuis ; Kiki de Montparnasse avec Catel, Casterman), écrivain de romans policiers pour La Série noire, Le Masque ou Le Poulpe, auteur de plusieurs essais sur le film noir (Clouzot, Lautner..) et biographe d’Hergé, de Goscinny, de Franquin, de Chaland, de Margerin… L’édition est magnifique, truffée de documents inédits et magnifiquement mis en page par Philippe –Dugenou- Ghielmetti.


Tif & Tondu : Le barbu et le chauve en sont à leur huitième volume, l’air de rien. Cette année a vu paraître les épisodes scénarisés par Tillieux, une garantie de suspense et de drôlerie. Ces épisodes réédités à peu près dans l’ordre chronologique (contrairement aux précédents volumes qui procédaient par thème) succèdent très harmonieusement à la séquence fantastique qui était la marque de fabrique de Maurice Rosy. La complicité entre Will et le scénariste de Gil Jourdan est palpable. En prime, comme souvent chez chez Dupuis, un dossier plutôt fouillé farci d’inédits.

Théodore Poussin : dans le rayon des intégrales de qualité, Dupuis n’a donc pas son pareil car, comme l’écrivait Morgan Di Salvia : « Avec délice, on retrouve dans cette première intégrale [de Théodore Poussin], la quintessence de la bande dessinée d’aventure, mystérieuse, profonde et passionnante. Une réédition de toute beauté, qui bénéfice en outre d’une judicieuse restauration des couleurs. »

Natacha : On la chance avec Walthéry d’avoir affaire à un homme à la mémoire précise qui a rencontré tous les grands noms de la BD belge classique. Cela nous vaut une relecture inédite des aventures de l’hôtesse de l‘air la plus sexy du journal de Spirou.

Et Last but not least dirait Jean-Michel Charlier, le scénariste de Buck Danny dessiné par Victor Hubinon dont le tome 1 de l’Intégrale vient de sortir chez Dupuis. Là encore, Philippe Ghielmetti est à la manœuvre pour la maquette et l’introduction, assurée par Patrick Gaumer, l’auteur du Larousse de la bande dessinée, est d’une impressionnante érudition et surtout dotée d’une incroyable quantité de documents introuvables, sans compter une reproduction en fac-similé des belles couvertures de Hubinon et de Jijé, notamment celle de l’album mythique Les Japs attaquent ! Indispensable.

Rareté

Carl Barks : Inspirée des publications danoises et allemandes sur le sujet, cette intégrale annoncé en 24 tome au prix de 29 euros le volume de près de 400 pages permettra de compiler des épisodes jamais réunis en volume en France, ici offertes avec un accompagnement critique traduit par l’expert Jean-Paul Jennequin.

Métal Hurlant, version Moebius : malgré sa cruelle absence d’introduction et son prix prohibitif, ce recueil des histoires courtes est exceptionnel par l’intégralité des bandes présentées et leurs influences décisives sur le neuvième art.


Plus belle que l’original

Le Sommet des Dieux : Cette édition en cinq volumes agrémentés de préfaces et de postfaces est tout simplement magnifique et rend justice au dessin proprement minéral de l’auteur de Quartier lointain.

Monster :Plus compact, dans un format davantage « roman » que « manga », voici l’un des thrillers les plus passionnants de la décennie. [1].

Les plus inattendues

Wolinski est l’un des auteurs-phare du dessin humoristique en France de ces cinquante dernières années. Retrouver un tel aperçu de sa carrière, avec une telle abondance de traits d’humour, est tout simplement exceptionnel.

Sabu & Ichi : Ce chef d’œuvre de Shôtaro Ishinomori comporte quatre volume de plus de 1000 pages chacun. C’est somptueux, épique et cela rivalise graphiquement comme scénaristiquement avec les plus grandes œuvres de Tezuka. A découvrir !

Les introuvables


Attila : Cette création de Derib et Rosy parue dans Spirou entre 1967 et 1973, a permis à Derib de s’émanciper de la tutelle de Peyo au service d’un scénariste chevronné , Rosy, le principal pourvoyeur d’histoires de Tif et Tondu. La préface est bourrée de documents inédits qui donnent un éclairage passionnant sur le magazine de la bonne humeur, juste avant que Rosy ne le quitte en 1974. Les albums étant devenus introuvables, cette réédition permet de retrouver cette série peu connue de Derib.

Docteur Poche : Difficile de trouver une autre série au ton aussi décalé, mais qui imprima un tel souvenir chez ses lecteurs. En repartant de l’ordre chronologique, cette collection est surtout précieuses pour les dessins et récits inédits réalisés uniquement pour le magazine de Spirou. Une intégrale qui nous renvoie dans le passé, aux côtés d’un auteur talentueux dont le trait et le propos n’ont pourtant pas pris une ride.

Pour lire différemment


Le Chat du Rabbin : En recevant d’un coup, d’un seul, les cinq volumes du Chat du Rabbin de Joann Sfar, on est encore plus séduit par la cohérence de son univers et par la force de ses personnages. Cette cohérence est renforcée par les couleurs de Brigitte Findakly. Une intégrale qui tombe à pic pour la sortie du film Le Chat du Rabbin en juin 2011.

Jerry Spring en noir et blanc : Pour beaucoup, Jijé est avant tout un maître du noir et blanc. Cette édition le prouve, en ajoutant par ailleurs des documents d’une qualité exceptionnelle dans l’introduction, notamment le scénario original de René Goscinny pour L’Or du vieux Lender. Un must !

Le Rêve de Jérusalem : Là encore, le noir est blanc est de mise. L’occasion de relire autrement cette revisitation fantastique des croisades.

Les Nombrils : Le succès massif de la série imposait cette intégrale des quatre premiers tomes, cadeau de rêve pour nombre d’ados. Delaf & Dubuc ont trouvé le juste équilibre entre humour vitriolé et finesse psychologique. Les auteurs ne se contentent pas de moquer les travers de ces mini-bimbos stupides et de leur faire-valoir. C’est l’ensemble de la petite société des ados qui passe à la moulinette, garçons compris, avec toujours la même leçon : c’est le fond qui compte, pas la forme...

En petit format

Louis la guigne : à ses débuts, Frank Giroud se plongeait déjà dans les méandres des passions humaines, surtout lorsque ses protagonistes étaient confrontés aux affres de l’Histoire. Ce premier volume de Louis la Guigne nous offre une terrible et authentique vision de l’entre-deux guerres, époque unique pour un héros au destin particulier.

Le Vent des dieux : Toujours dopé par le magazine Vécu, la collection historique de Glénat n’en finit plus d’aller gratter derrière les parchemins de l’Histoire. Cette vision des Shogun et des samouraïs n’a rien à envier aux romans de James Clavell, si ce n’est un mélange de romantisme, d’érotisme au cœur d’une épopée sans pareille. Un des meilleurs récits de Patrick Cothias, emporté par le trait baroque d’Adamov.


Monsieur Jean : Le héros le plus populaire de présidence bicéphale d’Angoulême retrouve une jeunesse dans ce petit format publié chez les Humanos. Il s’agit d’ailleurs plus d’une réédition que d’une intégrale. C’est pourtant l’occasion de profiter de petits récits réunis en un dense ouvrage de 128 pages, et dont l’action se situe entre les tomes 3 et 4 de la série originale. Pour la peine, cette Théorie des gens seuls joue sur une bichromie bleue/noire sur fond blanc, de quoi redécouvrir l’humour décalé de cette « bande à part » !

Le Legs de l’alchimiste : Dans la foulée du Triangle secret, la collection Loge noire a accouché de divers récits ésotériques. Les cinq tomes du Legs de l’Alchimiste, ici réunis dans cette petite intégrale, sont sans doute les plus intéressants du lot : un trait osé mais vivant, un récit prenant et plein de surprises. Pour les amateurs des sentiers détournés, voilà une direction à ne pas manquer !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

(par David TAUGIS)

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander :
- Les intégrales de Gil Jourdan : tomes 1, 2, 3 et 4 chez Amazon ; ou à la Fnac : tomes 1, 2, 3 et 4
- Les intégrales de Tif et Tondu : tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 chez Amazon ; ou à la Fnac : tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8
- La première intégrale de Théodore Poussin chez Amazon ou à la Fnac
- Les intégrales de Natacha : tomes 1, 2, 3 et 4 chez Amazon ; ou à la Fnac : tomes 1, 2, 3 et 4
- Les intégrales de Carl Barks : tomes 1 et 2 chez Amazon ; ou à la Fnac : tomes 1 et 2
- L‘intégrale’ des courts récits de Moebius chez Amazon ou à la Fnac
- Les intégrales ‘luxes’ de Monster : tomes 1 et 2 chez Amazon ; ou à la Fnac : tomes 1 et 2
- Le recueil de Wolinski chez Amazon ou à la FNAC
- L’intégrale de Buck Danny T1 - 1946-1948 chez Amazon ou à la FNAC
- Les intégrales de Docteur Poche : tomes 1 et 2 chez Amazon ; ou à la Fnac : tome 1
- La première intégrale de Sabu & Ichi chez Amazon ou à la FNAC
- Le Chat du rabbin chez Amazon ou à la FNAC
- Les intégrales de Jerry Spring : tomes 1 et 2 chez Amazon ; ou tomes 1 et 2 à la FNAC.
- Le rêve de Jérusalem chez Amazon ou à la Fnac
- L’intégrale des Nombrils chez Amazon ou à la FNAC
- La première intégrale de Louis la guigne chez Amazon ou à la FNAC
- La première intégrale du Vent des dieux chez Amazon ou à la FNAC

- Monsieur Jean : la théorie des gens seuls chez Amazon ou à la FNAC
- Le Legs de l’alchimiste en intégrale chez Amazon ou à la FNAC

Lire notre précédent article consacré aux intégrales

[1À son propos, on peut lire une étude sur Mundo-BD.fr.

 
Participez à la discussion
24 Messages :
  • Des intégrales sous le sapin
    22 décembre 2010 09:50, par Lionel Boy

    Ce n’est pas pour faire encore plus de pub à Dupuis mais les intégrales de Seuls et Messire Guillaume sont aussi excellentes.
    Et côté comics aussi, panini sort des intégrales au format cartonné (certes assez chères) mais vous ne les mentionnez jamais...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 22 décembre 2010 à  10:33 :

      Il faudrait que Pannini soit un peu moins handicapé dans sa relation avec la presse. Savez-vous qu’ils n’ont adressé aucun livre au jury de présélection d’Angoulême ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Lionel Boy le 22 décembre 2010 à  14:10 :

        Je comprends, mais les livres existent tout de même, non ?
        Et certaines séries sont de qualité. Les journalistes n’ont-ils pas d’argent ou de curiosité ? Je sais que les sorties mensuelles sont énormes mais cette attitude ne fait que conforter les fans de comics dans leur fanatisme.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 22 décembre 2010 à  14:30 :

          Je comprends, mais les livres existent tout de même, non ? Et certaines séries sont de qualité. Les journalistes n’ont-ils pas d’argent ou de curiosité ?

          Ah, mais nous chroniquons des comics, figurez-vous. Mais nous ne sommes pas tenus à l’exhaustivité.

          Je sais que les sorties mensuelles sont énormes mais cette attitude ne fait que conforter les fans de comics dans leur fanatisme.

          N’exagérons rien, les amateurs de comics sont en général des gens très bien.

          Répondre à ce message

        • Répondu le 22 décembre 2010 à  15:22 :

          pas de service presse, on ignore ?

          Répondre à ce message

          • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 22 décembre 2010 à  16:36 :

            Peut-être pas, non.

            Disons que la chronique repose entièrement sur l’appétence et le budget (restreint, forcément) du chroniqueur qui se fait de toute façon une raison : on ne peut pas parler de tout. Donc, si le titre n’est pas incontournable (pour nos lecteurs, bien entendu), s’il n’apporte rien de bien neuf, il risque bien en effet de sombrer dans l’indifférence.

            Bon nombre d’albums chroniqués sur ActuaBD ont été achetés par le chroniqueur.

            Mais il est clair que les éditeurs qui disposent d’un bon bureau de presse ont incontestablement un avantage.

            Répondre à ce message

          • Répondu le 23 décembre 2010 à  00:55 :

            On comprend mieux pourquoi les petits éditeurs qui n’ont pas les moyens d’envoyer plein d’albums gratuits aux "journalistes" sont la plupart du temps ignorés, au profit du conglomérat Dargaud/lombart/dupuis.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 23 décembre 2010 à  09:39 :

              Oui, et le conglomérat qui publie 60% des nouveautés pour 6 éditeurs a pas mal de titres discriminés lui aussi. Ils souffrent face aux plus de 200 "petits" éditeurs qui sont sur le marché. Le monde est mal fait...

              Répondre à ce message

    • Répondu par Frenchoïd le 22 décembre 2010 à  11:14 :

      En quoi l’intégrale de "Seuls" est-elle "excellente" ? C’est juste une compilation, sans aucun appareil, les couvertures initiales sont reproduites en miniatures à la fin, les crédits et remerciements de chaque tome ont disparu (alors que certaines intégrales reprennent ces informations, par exemple celle du "Troisième testament"). Par ailleurs elle est vendue comme constituant un tirage limité, ce qui laisse un peu songeur (qui peut croire que ce volume ne sera jamais réédité, cf. "Le sursis") ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Lionel Boy le 22 décembre 2010 à  14:11 :

        Oui, bon, j’avoue que je me suis un peu emballé pour cette intégrale-ci. Disons qu’elle est de bonne facture.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Frenchoïd le 22 décembre 2010 à  14:49 :

          Allez, emballement avoué est totalement pardonné ;-). Vœux saisonniers.

          Répondre à ce message

  • Des intégrales sous le sapin
    22 décembre 2010 10:01, par Géraud

    C’est un plaisir de constater que les intégrales "Dupuis" se complètent (Dr Poche, Gil Jourdan...) ; Mais qu’en est-il de "Théodore Poussin" ? Rien ne semble annoncé ...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Icecool le 22 décembre 2010 à  10:22 :

      Patience, le volume 2 est annoncé pour 1er avril 2011 ; d’autres intégrales surgiront d’ici là, dont celle de La Patrouille des castors en mars prochain.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Thomas le 22 décembre 2010 à  11:16 :

        Chez Dargaud, il y a aussi la jolie integrale du Combat ordinaire de Larcenet

        Répondre à ce message

  • Des intégrales sous le sapin
    22 décembre 2010 12:09, par Joël

    Louis la Gigne et Vent des dieux ? Génial, j’hésitais justement à me lancer dans ces deux collections.
    Messire guillaume (rebaptisée l’esprit perdu) est magnifique aussi, c’est vrai.

    Répondre à ce message

  • Des intégrales sous le sapin
    22 décembre 2010 13:04, par Jean-Alain Moë s

    Sans vouloir étouffer l’enthousiasme général, si on est heureux de pouvoir enfin (re)lire Attila, quelle couverture bâclée ! Ca ressemble aux moches tirages de tête que faisait Dupuis dans les années 80

    Répondre à ce message

    • Répondu par Frenchoïd le 22 décembre 2010 à  14:52 :

      Apparemment vous n’avez pas encore vu celle du premier volume de la totale de Spaghetti qui sort dans quelques jours au Lombard. Préparez-vous !

      Répondre à ce message

  • Des intégrales sous le sapin
    22 décembre 2010 21:41

    ...à quand une integrale du "Vieux Nick"..!!?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 22 décembre 2010 à  22:24 :

      A quand une intégrale de Sam et L’ours, de la Ford T, des truffineux, de Tom Carbone, des Zorilles, de Mister ploplop, de Louison Cresson !!!

      Répondre à ce message

      • Répondu le 22 décembre 2010 à  23:21 :

        ... et Bidouille et Violette...

        Répondre à ce message

        • Répondu le 23 décembre 2010 à  00:52 :

          Déja faite l’intégrale Bidouille et Violette, chez Glénat.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 23 décembre 2010 à  13:40 :

            Epuisée...introuvable...

            Répondre à ce message

            • Répondu par jojo le 24 décembre 2010 à  09:04 :

              surtout une intégrale sophie a venir pour 2011 ! j’aimerais bien jess Long aussi ! et Bobo mais chez dupuis pas chez Hibou ou rien n’arrive a pare du retard !

              Répondre à ce message

      • Répondu par Frenchoïd le 24 décembre 2010 à  09:11 :

        On saura que les éditeurs ont touché le fond (du catalogue, du désespoir et de la crédibilité éditoriale) quand Dupuis sortira « enfin » une intégrale de Poussy...

        Répondre à ce message