Albums

Les Pigments sauvages - Par Alex Chauvel - The Hoochie Coochie

Par Thomas FIGUERES le 7 septembre 2022                      Lien  
De la difficile marche de l’histoire à l’inéluctable évolution, Alex Chauvel bâtit un récit microscopique qui a tout d’un grand. Les trois lémures Pyrite, Topaze et Corail parviendront-ils à s’accomplir en fuyant la colonie dont ils étaient les parias ? Petits êtres pour grande Histoire !

Les lémures sont de petits êtres sociaux constitués en royaume. Celui-ci prend place au cœur d’un cailloux-montagne - tout dépend du point de vue. Avec leur allure de microbes parasitaires, les lémures perpétuent une société de castes régie par la couleur. La royauté est rouge, les nobles sont verts, les moines blanc cassé, les ouvriers vert-clair, etc. Ils se nourrissent de champignons et perpétuent un ordre social quasi-immuable. Les pigmenteurs assignent une couleur, donc un rôle, aux lémures tout juste nés. La reproduction est quant à elle assurée grâce aux ondines, organismes bleus à mi-chemin entre le haricot plat et le ver de terre, asservies par les lémures.

Le royaume est fragile et entouré de menaces. À l’extérieur des frontières règnent les "sauvages", êtres un poil plus grands que les lémures, colorés également, mais dotés de cornes (ou tubules). Ce peuple vit de chasse, contrairement aux lémures dont l’alimentation caverneuse repose sur la culture de champignons. De régulières attaques de géants rythment la vie de la colonie et dictent les changements dynastiques. Enfin, un mystérieux personnage noir, revêtant une sorte d’armure médiévale, erre aux alentours et semble en savoir bien plus qu’il n’y paraît.

Les Pigments sauvages - Par Alex Chauvel - The Hoochie Coochie
© éd. The Hoochie Coochie

Mais la plus grande des menaces émane du royaume lui-même. Une guerre de succession éclate dès le début de l’album et Copal prend la tête d’une révolte pour s’emparer du trône. Béryl, fidèle serviteur du roi déchu et intriguant professionnel aux nombreuses heures de vol, tente de maintenir l’ordre de succession établi et soutient Sardoine V. Une guerre civile aux conséquences désastreuses s’ensuit.

Les bas-fonds existent bien évidemment aussi. On les appelle les égouts. Ils abritent les ondines "usagées", les opposants politiques, et de manière générale toute personne ayant dérangé un lémure en mesure d’y envoyer quelqu’un. C’est précisément là que les trois héros de cette histoire, Pyrite, Topaze et Corail se sont rencontrés. Si fougueux est le premier, peureux est le second. Le troisième est, quant à lui, le mystérieux détenteur d’un secret qui pourrait bien bouleverser la face du monde, ou tout au moins celui des lémures.

En nous contant leur histoire, et celle de la déliquescence de leur colonie, Alex Chauvel mêle anthropologie (le titre est une référence à La Pensée sauvage de C. Lévi-Strauss), histoire, étude du récit mythologique commun, à une parfaite utilisation des codes de la bande dessinée.

Quels mécanismes peuvent mener à la chute d’un Empire ? Quelle est la fonction des mythes fondateurs dans l’acte de faire société ? Et comment se transmettent-ils ? La potentielle existence d’une source commune aux dits mythes ou même la notion de « sauvage » et le traitement de l’étranger dans sa reproductibilité, sont autant de thèmes qu’aborde l’auteur sans jamais oublier de proposer une bande dessinée drôle et accessible au plus grand nombre, même aux plus jeunes.

© éd. The Hoochie Coochie

En véritable bâtisseur d’univers, le père du micro-pavé Todd - Le géant s’est fait voler son slip (The Hoochie Coochie), réédité juste avant l’été, dessine un monde aux traits faussement simplistes, animé par un découpage à la fluidité à toute épreuve. Action, variations temporelles, scènes de foules et de batailles ou encore révélation de mystères immémoriaux, les mises en scène proposées sont assez variées pour que nous saisissions l’immensité de l’univers dont il nous est donné à contempler un épiphénomène, sans jamais s’ennuyer ni reposer l’ouvrage.

Un récit épique proposé dans un écrin soigné avec signet et dos toilé orangé. Une page en fin d’album fait également office de guide des personnages et permet de ne pas s’égarer dans le vaste casting composé par Alex Chauvel. Après Les Quatre détours de Song Jiang (Éditions de la Cerise), ce nouveau récit-fleuve prouve l’inventivité du co-créateur des Éditions Polystyrène qui parvient à jongler avec maestria entre différentes époques, cultures et mythologies, philosophies et formats.

(par Thomas FIGUERES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782916049892

PAR Thomas FIGUERES  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD