Actualité

Joost Swarte, "Grand Boum" 2022 au Festival BD de Blois, Marguerite Abouet, Prix Lob du scénario.

Par Kelian NGUYEN Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 19 novembre 2022                      Lien  
Passage obligé de tout festival qui se respecte, les prix pleuvent à Blois. Entre le Grand Boum, les différents prix et les médailles en chocolat, découvrez avec nous les têtes couronnées de laurier de cette édition 2022. Le Prix Lob du scénario revient à Marguerite Abouet, l'autrice de "Aya de Yopougon" et de "Akissi". Le "Grand Boum" revient au dessinateur hollandais Joost Swarte, le "pape" de la Ligne claire et l'un des meilleurs graphistes au monde. Il sera l'invité d'honneur de la prochaine édition -celle du 40e anniversaire. Miam !

And the Grand Boom goes to ... Joost Swarte.
Il aura 75 ans dans un mois et c’est un des auteurs les plus importants de ce temps. Il est surtout connu pour avoir forgé la concept de "Ligne claire" mais aussi de "Style Atome". Auteur de bandes dessinées, il est le chef de file de la "Ligne claire hollandaise" née dans le fanzine Tante Leny Presenteert. En 1977, avec des amis, il organise une exposition Hergé à Rotterdam. Dans l’un des quatre fascicules accompagnant l’expo et dont il dessine les couvertures, il qualifie le style d’Hergé de "Ligne claire". Le vocable fera florès.

Joost Swarte, "Grand Boum" 2022 au Festival BD de Blois, Marguerite Abouet, Prix Lob du scénario.
Joost Swarte est le Grand Boum 2022
© Kelian Nguyen

Dans son cas, il s’agit d’instiller dans le style rassurant du Maître de Bruxelles les saveurs de la BD Underground mais aussi du design et de l’architecture. Il subjugue New York en illustrant la couverture du magazine Raw de Françoise Mouly et Art Spiegelman, puis celle du New Yorker, tandis qu’à Paris, il publie L’Art moderne dans Métal Hurlant et aux Humanoïdes Associés puis divers ouvrages chez Futuropolis ou Denoël Graphic.

Une illustration caractéristique de Joost Swarte
© Joost Swarte

Pour comprendre l’importance de Joost Swarte, sachez qu’il ouvre une lignée où s’inscrivent Ted Benoît, Yves Chaland ou Chris Ware, son suiveur américain. C’est donc un artiste considérable couronnée par la cité royale de la Loire.

Prix Lob du scénario 2022 : Marguerite Abouet

Marguerite Abouet sacrée par le Prix Lob
© Kelian Nguyen

Au cœur de l’actualité, avec la sortie ces dernières semaines du septième tome, tant attendu, d’Aya de Yopougon (dessin : Clément Oubrerie, chez Gallimard), Marguerite Abouet, reçoit le Prix Jacques Lob récompensant la scénariste pour l’ensemble de sa carrière. Une récompense à la hauteur de l’inventeur de SuperDupont et du Transperceneige.

Pour le Prix Centre - Val de Loire, la région distingue un titre à l’image du festival : social et citoyen. Et cette année, c’est l’avant dernier album de Quentin Zuttion : La Dame blanche (Le Lombard) qui est récompensé. Un album "pas cafardeux" mais qui "arrache une larme", comme le décrivait Didier Pasamonik dans nos colonnes en janvier dernier. Un récit touchant qui suit le quotidien d’une aide-soignante dans une EPHAD. Dieu sait combien le sujet reste d’actualité

Marguerite Abouet et Couetsch Lob, présidente du Prix Lob du scénario
Photo : Kelian NGuyen
Le Prix Centre - Val de Loire récompense Quentin Zuttion et sa "Dame blanche"
© Kelian Nguyen

À Blois on n’oublie jamais réellement l’histoire et le Prix ligue de l’enseignement 41 pour le jeune public dont le jury est composé d’écoles, revient à La Brigade des souvenirs - La lettre de Toinette de Carbone, Cee Cee Mia et Marko (Dupuis.) Une enquête généalogique dans laquelle trois adolescents retrouvent une vieille lettre d’amour et se lancent à la recherche de ses deux amants disparus.

Les collégiens membres du jury du Prix conseil départemental 41 se sont intéressés à une nouvelle série de chez Dupuis : A-Lan - Le secret de Wabisabi par Beka et Labourot. Une série d’aventures qui explore l’immensité de la toile virtuelle contre de méchants pirates informatiques.

Labourot reçoit le Prix conseil départemental 41
© Kelian Nguyen

Un peu de culture avec le Prix Nouvelle République qui récompense Les frontières du Douanier Rousseau par Mathieu Siam et Thibaut Lambert (Michel Lafont.) Dans cet album, découvrez la vie de cet artiste avant-gardiste au travers de son procès pour faux et usage de faux à 64 ans.

Enfin, la Saif aide à hauteur de 1 000 € un jeune talent, chaque année. Pour cette édition, Jeanne Puchol, autrice et administratrice à la Saif et son jury récompensent LK Imany et son projet : Hanout Magic. En plus de la somme colossale pour la jeune autrice qu’elle est, LK Imany s’exposera l’an prochain au BD Boum 40.

On ne peut passer outre, bien sûr, les médailles en chocolats qui comblent les papilles de personnalités proches du festival. Stellina, dessinatrice du collectif Cartooning for Peace, Marine Lannot de Zoo le Mag, la librairie de Tours Brigitte Seguin, Pascale Josserand & Corinne Renard du salon jeunesse de St Gervais-la-Forêt et l’Association Roxette. Une distinction qui se déguste !

(par Kelian NGUYEN)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

En médaillon : Joost Swarte. Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

✍ Marguerite Abouet ✏️ Joost Swarte ✏️ Quentin Zuttion France Le Tour du monde des festivals 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Et voilà !
    Le "pape" de la ligne claire nous le dit sans ambages :
    "La bande dessinée c’est la mère de tous les arts" !
    La Matrice.
    On cherche souvent et de manière confuse la hiérarchie ou le lien entre différents arts ... du cinéma à la littérature en passant par le théâtre, l’architecture, la photographie ou la sculpture...
    Par sa dimension composite la bande dessinée est difficilement définissable de manière stable et satisfaisante. Les variations de l’établissement de son appellation entre, par exemple : Fumetti, comics, bande dessinée... montrent le flou de sa définition.
    Et bien Joost Swarte synthétise, comme à son habitude.
    Et il ose le dire : C’est la Matrice !
    Excellent.

    Répondre à ce message

PAR Kelian NGUYEN,Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD