Serge Perrotin : « Lynx nous permet d’aborder certaines thématiques écologiques omniprésentes dans notre quotidien »

6 juin 2020 0 commentaire
  • Nouvelle série chez Paquet, "Lynx" mêle habilement space-opera, écologie et enquête policière. Beau démarrage avec un premier tome auto-conclusif où des personnages charismatiques nous conduisent d'une planète à l'autre pour pallier aux déséquilibres artificiels impactant leur biotope.

Serge Perrotin : « Lynx nous permet d'aborder certaines thématiques écologiques omniprésentes dans notre quotidien »Vous avez déjà traité de la science-fiction dans d’autres de vos séries (dont L’Autre Terre), mais comment vous est venue l’idée de traiter d’écologie par le biais de la SF ?

L’idée est venue d’Alexandre Eremine, le dessinateur. J’avais découvert son travail à l’époque où, justement, j’écrivais la série l’Autre Terre pour Beno, chez Joker. Alexandre réalisait la trilogie de SF Hacker chez ce même éditeur. J’avais feuilleté ses albums et trouvé que les personnages dégageaient une vraie séduction. Cela en était resté là ; Alexandre habitant Moscou et moi la côte vendéenne, une rencontre et une collaboration étaient plus qu’improbables.

Et puis, il y a un an, un certain Eremine est venu liker un post sur ma page Facebook. Je lui ai demandé s’il avait un lien avec l’auteur de Hacker. Il m’a répondu que c’était bien lui. Nous avons commencé à échanger sur notre passion commune, la science-fiction.

Lynx T1 - Par Alexandre Emerine & Serge Perrotin - Ed. Paquet.

Cela a donc donné lieu à de premiers échanges ?

En effet, de fil en aiguille, Alexandre m’a envoyé un rough rapide représentant un homme d’une cinquantaine d’années, un peu ventripotent - le parfait antihéros - et une adolescente flamboyante aux cheveux roux ; les deux portant le même uniforme. Il précisait juste qu’ils étaient des agents envoyés sur des planètes victimes de dérèglements écologiques. À moi de rebondir !

J’ai donc imaginé le DIPCE (Département Interplanétaire de Prévention des Catastrophes Écologiques) qui envoie ses agents enquêter aux quatre coins de la galaxie. J’ai tout de suite été emballé par la proposition d’Alexandre car elle nous permettait d’aborder certaines thématiques écologiques omniprésentes dans notre quotidien. Mais sous le couvert d’une grande aventure futuriste. Il était hors de question de rédiger un pensum militant, austère.

Lynx T1 - Par Alexandre Emerine & Serge Perrotin - Ed. Paquet.

Comment avez-vous fait le lien entre la thématique de votre série et la réacclimatation du lynx pour rétablir certains déséquilibres ?

Lorsqu’il a fallu trouver un titre à la série, j’ai repensé aux Lynx qui ont été réintroduits dans certaines zones – comme d’autres grands prédateurs - pour rétablir certains équilibres des écosystèmes. C’est d’autant plus paradoxal qu’ils sont menacés : 75% des espèces de grands carnivores voient leur population se réduire.

À Yellowstone, la baisse du nombre de loups et de pumas a entraîné une hausse des populations de cervidés qui se nourrissent de feuilles et de jeunes pousses d’arbre. Cela perturbe la croissance des arbres et des végétaux ce qui affecte les oiseaux comme les petits mammifères. On sait aussi que limiter la surpopulation d’herbivores permet à la flore forestière de se développer davantage et de stocker plus de dioxyde de carbone, le principal gaz agent de l’effet de serre, ce qui permet de lutter davantage contre le réchauffement climatique. Concernant le lynx en Europe, sa disparition a entraîné une surpopulation de chevreuils et de lièvres…

Lynx T1 - Par Alexandre Emerine & Serge Perrotin - Ed. Paquet.

On perçoit quelques références dans ce premier tome (Aquablue, Les Mondes d’Aldébaran...

Les premiers lecteurs de l’album ont effectivement souligné une parenté avec Les Mondes d’Aldébaran. Je pense que c’est lié au thème abordé et au trait d’Alexandre, très élégant, épuré, qui magnifie les personnages comme le fait si bien Leo. Et puis, qui dit planètes visitées dit bestiaires et flores étonnants…

La psychologie des personnages est très travaillée.

Dès le départ, nous voulions réaliser une suite d’albums de SF indépendants dont chacun traiterait d’une thématique écologique sur une planète différente. Mais le rough initial envoyé par Alexandre en a décidé autrement. Particulièrement le dessin de Bor, le quinquagénaire.

Je me suis abîmé les yeux sur ce petit croquis en essayant de comprendre pourquoi l’homme affichait un visage triste, mélancolique. J’ai supposé que cet agent expérimenté portait en lui une blessure intime, un traumatisme profond qui avait bouleversé sa vie. Sa femme et sa fille étaient mortes. Et voilà que son supérieur lui imposait la présence d’une nouvelle coéquipière en la personne d’Annet, une jeune fille bien née, arrogante. Une jeune fille qui a l’âge de Liu, la fille de Bor.

Lynx T1 - Par Alexandre Emerine & Serge Perrotin - Ed. Paquet.

Vous avez également dopé votre intrigue avec un suspense quasi policier.

Oui, il y a donc, en parallèle, une double enquête : celle, écologique, que mènent les agents du DIPCE sur les mondes visités, et celle, plus intime, conduite par Bor qui refuse la mort de sa fille. Notre suite d’albums indépendants s’est donc retrouvée reliée par le fil rouge de la quête du père. En tant que lecteur, j’aime bien ces différents arcs narratifs qui se chevauchent, s’entrecroisent. Ils apportent de la densité et donnent envie de prolonger le compagnonnage avec les personnages…

Même s’ils sont auto-conclusifs, il vaudra alors mieux lire les albums dans l’ordre pour en profiter pleinement… Autre potentiel fil rouge, les nubées, créatures étranges et fascinantes dont on sait peu de choses, reviendront-elles également dans le futur ?

On peut lire les albums dans le désordre puisque que chacun met en scène une mission indépendante. Mais l’idéal serait effectivement de lire les albums dans l’ordre de parution afin de mieux cerner l’évolution psychologique des personnages et prendre ainsi le fil rouge par le bon bout.

L’un des atouts formidables de la SF est de pouvoir créer des mondes et des créatures imaginaires. Les nubées ont un rôle prépondérant dans le tome 1. Mais, on sait peu de choses sur elles à la fin de l’album. Ce qui ajoute à leur mystère. Vu leur pouvoir, la tentation est grande de les utiliser à nouveau. Peut-être dans le futur si l’accueil de la série est positif…

Lynx T1 - Par Alexandre Emerine & Serge Perrotin - Ed. Paquet.

Revenons sur vos deux personnages principaux : ce quinqua qui a perdu sa femme et recherche sa fille, et cette jeune aristo plutôt revêche. Vouliez-vous créer un tandem transgénérationnel ?

Je me rends compte que le thème de la filiation est présent dans plusieurs de mes récits (Au nom du fils, Lance Crow Dog…) Peut-être cette idée de la transmission est-elle liée à ma triple casquette de fils, de père et de prof... Même si leur collaboration commence sous les pires auspices, il est clair que Bor va jouer un rôle de mentor pour Annet. Mais la jeune fille au caractère volcanique va également, par sa fougue, ses utopies, rudoyer cet homme au caractère ombrageux, le déstabiliser dans ses certitudes et l’obliger à reconsidérer le monde qui l’entoure.

Le monde de référence où vivent les humains s’appellent Ter3. En saurons-nous plus sur cette Terre d’accueil ?

A la fin de ce premier album, on sait peu de chose sur Ter3 et son organisation politique et sociétale. On devine cependant que les humains ont migré de Ter1, leur planète d’origine, jusqu’à Ter3 en passant par Ter2. Au fil des albums, nous aimerions revenir par petites touches sur ces migrations forcées car elles sont liées à la thématique écologique de la série. C’est le non-respect de leur environnement sur Ter1, l’épuisement de ses ressources, qui ont poussé les hommes vers d’autres horizons. L’Homme ayant une capacité d’oubli abyssale, il a malheureusement répété les mêmes erreurs sur Ter2. Il semblerait cependant que les choses aillent mieux de ce point de vue sur Ter3 puisqu’ils ont créé le DIPCE…

Lynx T1 - Par Alexandre Emerine & Serge Perrotin - Ed. Paquet.

J’imagine qu’un second tome de Lynx est déjà en chantier. Pouvez-vous nous donner une idée du pitch ? Et une idée du nombre de tomes qui pourraient composer ce premier arc ?

Nous travaillons effectivement sur le tome 2. Le scénario est écrit et Alexandre a dessiné et mis en couleurs une douzaine de planches. Dans cet album, nous abordons le thème du réchauffement climatique d’une planète provoqué par la folie mercantile de ses habitants. Un thème qui a engendré de passionnants échanges avec Alexandre. Il serait plutôt un tenant du « changement climatique » (des épisodes de réchauffement ou de refroidissement d’origine naturelle) pour expliquer les dérèglements que nous vivons actuellement sur notre planète alors que je pense que le « réchauffement climatique » de la Terre est de nature anthropique (provoqué par l’activité humaine).

Nos deux agents vont donc se retrouver sur la planète glacée Sylezia2 pour essayer de comprendre pourquoi la température de cette planète s’est élevée de 6°C au cours des cent dernières années. Mais là encore, la mission écologique va être perturbée par le souvenir, la présence (?) de la fille de Bor… Si les lecteurs nous suivent, ce premier arc sera bouclé en trois tomes. À moins que je fasse comme Makyo qui boucle ses trilogies en quatre tomes. (rires)

Lynx T1 - Par Alexandre Emerine & Serge Perrotin - Ed. Paquet.
Big Sky

Sur sa précédente série Hacker, Alexandre Emerine jonglait encore entre les cours qu’il donnait, et la réalisation de sa série, ce qui générait parfois un peu d’attente dans la réalisation des albums. Sera-ce aussi le cas sur Lynx ?

Ce ne sera pas le cas pour Lynx, car Alexandre travaille à temps plein sur la série. L’idée est de sortir un album tous les ans. Voire plus rapidement car, à cause du confinement, la sortie du tome 1 a été décalée au 3 Juin. Le tome 2 devrait donc sortir dans moins de douze mois.

Hormis Lynx, quels sont les autres projets sur lesquels vous travaillez ?

Toujours pour le compte des éditions Paquet, nous sommes en train de finaliser Home Exchange avec Christian Maucler. C’est un roman graphique qui voit un couple d’artistes français échanger sa maison pendant un an avec celle d’un couple australien. En arrivant au Queensland, ils apprennent que le mari australien n’a pas pu partir en France pour d’obscures raisons professionnelles. Seule sa femme a fait le déplacement. L’homme est, en fait, planqué chez un voisin et observe les nouveaux arrivants. Particulièrement la femme française. Une femme qu’il connait…

croquis des héros d’Home Exchange - Par Perrotin & Maucler (Paquet)

Sont aussi en chantier :
- Big Sky, un beau et grand western crépusculaire dessiné par Marc Bourgne et mis en couleurs par la talentueuse Bérengère Marquebreucq (Glénat),

Avant-première de Big Sky par Perrotin, Marc Bourgne & Bérengère Marquebreucq (Glénat)


- le tome 8 de Lance Crow Dog dessiné par Jean-Marc Allais et Gaël Séjourné qui clôturera la série bientôt rééditée dans son intégralité par les éditions BDMust,

Avant-première de Lance Crow Dog T8 - Par Perrotin, Jean-Marc Allais et Gaël Séjourné - BDMust.

- le tome 5 de la série Terra incognita dont le dessin et la couleurs sont repris avec brio par Bry qui signe là son premier album (éditions Monkey Verde).

Avant-première de Terra Incognita, T5 - par Perrotin & Bry - Editions Monkey Verde

Vient également de paraître Le Trésor de Compostelle, tome 4 de ma série de romans jeunesse Les Voyages-enquêtes d’Alex et Taïs qui met en scène deux adolescents voyageurs confrontés à des mystères.

Propos recueillis par Charles-Louis Detournay.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Lynx T1 - Par Alexandre Emerine & Serge Perrotin - Ed. Paquet.

Du même dessinateur Alexandre Emerine, lire notre chronique de Hacker

A propos de Serge Perrotin, lire :
- Au Nom du fils (Ciudad Perdida) : 1e partie et 2e partie - Par Clément Belin & Serge Perrotin - Futuropolis.
- l’interview de Beno sur leur série L’Autre Terre
- Il Pennello - Par Jean-Marc Allais et Serge Perrotin - Sandawe : la chronique et l’interview des auteurs
- Frank Lincoln - T4 : Kodiak - Par Bourgne & Perrotin - Glénat
- Terra Incognita - T2 : Horzo - Perrottin & Chami - Theloma
- Lance Crow Dog - T5 : Taïna - Perrotin & Séjourné - Soleil

Photo en médaillon : Nicolas Anspach.

  Un commentaire ?