Seven Deadly Sins : Original Sin - Par Nakaba Suzuki - Pika Édition

3 mars 2020 0 commentaire
  • Ce recueil spécial propose une histoire inédite, « Les Vampires d’Édimbourg », accompagnée de deux autres petites histoires et de quelques anecdotes amusantes. Un complément simple mais extrêmement sympathique à la série principale.

D’une longueur de 86 pages, « Les Vampires d’Édimbourg » constitue indéniablement l’atout majeur de ce volume. À noter qu’historiquement, cette histoire avait déjà été publiée dans le second Data Book de la série japonaise, mais comme aucun d’eux n’ayant jamais été édités en France, ce récit s’avère donc inédit chez nous et par conséquent relativement attendu.

Il se déroule douze ans avant les événements du manga principal et narre une mission, presque classique, des Seven Deadly Sins du temps où ils étaient encore la troupe d’élite du royaume de Liones. Et c’est l’un des charmes de cette aventure : retrouver les Sins dans leur formation, et armures, d’origine.

Le royaume d’Édimbourg a été envahi par le Clan des Vampires : Meliodas et ses compagnons sont donc envoyés faire le ménage. Entre la nonchalance de Ban, l’irresponsabilité de Meliodas ou encore le goût de Merlin pour les cobayes, la bataille contre les vampires s’avère un joyeux chaos. Comme souvent dans la série, les enjeux ne sont pas forcément ceux qu’ils semblent être au départ.

Seven Deadly Sins : Original Sin - Par Nakaba Suzuki - Pika Édition

L’histoire a également d’autres particularités intéressantes. Tout d’abord elle a été publiée initialement au Japon en 2015 comme bonus des Box DVD/Blu-ray de la première saison de l’animé, c’est-à-dire peu après l’entrée en scène des Ten Commandments. Il s’agit donc de la première apparition d’Escanor, avant même son introduction dans l’histoire principale. Cela explique son rôle privilégié dans ce récit, ce qui devrait ravir ses fans.

Enfin, c’est également la première apparition de Gerda, la bien-aimée de Zeldris, ce qui fera la joie d’une autre catégorie d’amateurs du manga. Seul bémol de cette aventure en fin de compte : sa longueur trop courte. Mais c’est inévitable avec ce genre d’histoires-bonus et il n’y a pas à bouder son plaisir.

Le reste de l’ouvrage n’est pas en reste avec une autre petite histoire-bonus inédite en France Dangereuses Emplettes, de nature comique, ainsi que la présence du pilote du manga, déjà publié dans le recueil d’histoires courtes Seven Short Stories.

L’ensemble est complété par quelques sketchs en quatre cases de Hawk, par les résultats du premier sondage de popularité, par la retranscription d’une réunion de travail de Nakaba Suzuki avec ses éditeurs (où l’alcool et les réflexions étranges coulent à flot), ainsi que par quelques anecdotes sur la création de l’histoire.

L’ensemble se révèle riche, avec un contenu conséquent en terme d’éléments inédits, ce volume spécial apparaissant comme un indispensable pour les amateurs de l’œuvre de Nakaba Suzuki. De l’action, du fantastique et une bonne dose d’attitudes décontractées constituent un programme somme toute classique mais terriblement efficace.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?