BD d’Asie

Blossom - Par D.S. - Éd. Nazca

Par PiAi le 27 septembre 2022                      Lien  
D.S est un(e) auteur(ice) taïwanaise qui retrace avec Blossom, un évènement majeur dans l’évolution de la population et de la communauté LGBTQIA+ de Taïwan : la légalisation en 2019 du mariage pour tous. Prenant racine sur cet évènement majeur, c’est sous l’angle de la fiction et son protagoniste Yu-Fan qu’iel aborde dans ce récit engagé et essentielles thèmes de l’intersexualité, l’homosexualité, la quête et l'acceptation de soi.

“- Je n’arrive pas à comprendre comment on peut s’opposer si activement à ce que d’autres obtiennent des droits ?
Blossom - Par D.S. - Éd. Nazca Peut-être que cela leur fait peur, parce qu’ils ne les connaissent pas assez. Il faut les accoutumer au fait que nous existons.”

Tawain gay pride 2018
Photo DR

Avant de nous focaliser sur l’œuvre, il est important de retracer manière brève l’évolution de la lutte de la communauté LGBTQIA+ à Taïwan. Se déroulant à Taipei depuis 2003, la Taïwan Gay Pride de 2018 fut une cruciale pour le référendum de 2019 sur lequel s’amorce le récit de Blossom.

Bien qu’une montée des égalités de mariages étaient perceptibles en 2017. De nombreux individus restaient encore indifférents ou avait une position trouble sur le sujet. En ce sens, le thème de la marche de 2018 résidait dans la possibilité de permettre aux personnes LGBTQIA+ de raconter leur histoire et d’éveiller les consciences afin de voter contre ces normes répréhensibles pour l’expression et l’identité des genres ainsi que de la diversité dans sa globalité. À l’image de ce que prône Blossom : embrasser la diversité et encourager chacun à s’autoriser le droit d’être soi-même.

© by D.S. / Creative Entertainment

“ - Il faut que je sois bien sage, que je devienne “une des leurs”. Pour être apprécié, et pour me protéger. C’est comme ça que tout le monde s’habitue à porter des costumes. C’est la seule solution pour vivre ensemble. Mais alors, qui va s’intéresser à la personne à l’intérieur du costume ?”

Autrui dictant ce qui est de l’ordre de la normalité, la définition de règles limitant au simple carcan de ce qui doit être “une fille” et “un garçon”, Yu-fan Suffoque des attentes et propos stéréotypés de genres de sa famille, iel tente de combler ces attentes qui s’étendent au-delà du milieu familial, d’atteindre cette forme idéale. Comme si le monde semblait lui faire peser sous ses frêles épaules une double exigences morale et sociale, tel un impératif de porter ce costume en gage de prospérité. S’ajoutant à cela la découverte que ses parents avaient apprise au cours de leur grossesse que Yu-Fan était intersexuel, le corps médical l’ayant présenté comme une anomalie. Sous la pression des traditions taïwanaises, son sexe a été choisi de manière arbitraire.

© by D.S. / Creative Entertainment

En France et partout dans le monde, c’est le cas aussi pour les enfants intersexes. Comment trouver une route qui nous ressemble, rejeter ces asservissements sociaux ? C’est ainsi que D.S. soulève l’importance du besoin des personnes LGBTQIA+. Un besoin qui ne réside ni dans l’admiration qu’on peut éprouver face aux difficultés qu’iels surmontent, ni dans la pitié dans leur moment de fragilité. Mais bien dans notre compréhension et notre sensibilité, notre générosité et de notre aide afin d’éviter ces éternels schémas lancinants.

© by D.S. / Creative Entertainment

Étant particulièrement sensible à un aspect social qu’aborde l’œuvre, la fragilité des traits de l’aut-eur-rice épouse sa vision du système de “passing” ou couramment nommé “la stratégie du “caméléon”. Une stratégie qui consiste à apprivoiser tant bien que mal les codes, les normes sociales et de langages, de façon d’être d’un genre. Le port de ce masque social est particulièrement énergivore. Dans une société encore maladive de la “normalité”, D.S. confronte aussi bien la normalisation du corps et du genre que celle des normalisations sociales taïwanaises en faisant ce parallélisme avec les sentiments de Yu-Fan.

Par la quête d’identité de notre protagoniste, Blossom cherche à éveiller la sensibilité des lecteurs, soulevant l’importance de s’autoriser à prendre soin de soi, de se réinventer pour nous permettre de puiser dans une source d’énergie qui pourrait être mise au service d’une cause. S’autoriser à être soi, l’essentialité de la diversité, la singularité de la sensibilité de chacun qui est capable de nous rassembler…Blossom tente de propager un écho, un propos dont l’importance méritent d’être le plus largement répandu.

© by D.S. / Creative Entertainment

(par PiAi)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782902487684

PAR PiAi  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD