Newsletter ActuaBD

Ralph Meyer et Xavier Dorison bouclent le troisième cycle d’Undertaker [PODCAST]

  • Près de six cents mille exemplaires vendus rien que sur les cinq premiers albums de la série : nul doute qu' "Undertaker" est devenu la nouvelle référence du western réaliste de la bande dessinée franco-belge. Mais cette réussite n'est pas uniquement populaire, elle est également critique, car le tandem est parvenu à réaliser une nouvelle prouesse : maintenir voire dépasser la qualité du précédent cycle, qui avait pourtant atteint des sommets. La fin du troisième diptyque intervient alors qu'une expo Undertaker s'inaugure à la Galerie Daniel Maghen à Paris, du 19 octobre au 6 novembre 2021. L'occasion d'admirer de près le formidable travail de Ralph Meyer !
Ralph Meyer et Xavier Dorison bouclent le troisième cycle d'Undertaker [PODCAST]

Depuis le lancement d’Undertaker en 2015, le western créé par Xavier Dorison et Ralph Meyer ne cesse de faire des émules et de relever de nouveaux défis. La série se construisant en diptyque, le premier cycle avait déjà emballé les lecteurs, tandis que le second avait surpassé le premier dans la construction des personnages, surtout le méchant de l’histoire, et sa conclusion qui laissait notre héros bien mal en point.

Il nous semblait compliqué d’imaginer un troisième cycle qui puisse rivaliser graphiquement et scénaristiquement avec le précédent. Et pourtant, les deux auteurs démontrent qu’ils sont en pleine possession de leurs moyens, ne s’autorisant aucune concession sur leur travail, tout en continuant à innover.

Les deux tomes de ce troisième diptyque en sont le parfait exemple. Comme les deux faces d’une même pièce, ils se différencient et se répondent.

Scénaristiquement, Xavier Dorison joue tout d’abord sur la renaissance symbolique de leur anti-héros, tout en marquant un intérêt pour les coutumes amérindiennes. Ce qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’album Blueberry : Nez cassé.

Dans le second tome de ce diptyque (donc le sixième de la série), le scénariste retrace l’évolution de cette Amérique en marche que rien ne semble arrêter... ou presque. Il n’oublie pas de renforcer encore le caractère du personnage central, par de petites et adéquates touches successives de flashbacks bien dosés.

Le graphisme du Belge Ralph Meyer est au niveau de cette intrigue et de ses nombreux rebondissements. Lignes de force et petits traits, aplats de noirs généreux et minutieuses compositions urbaines, découpage virtuose, caractérisent ce nouvel opus.

Du découpage à la création des nouveaux personnages, rien n’est laissé au hasard, comme on le découvre dans l’interview des auteurs que nous vous proposons ici sous forme de podcast. Bonne chevauchée à leurs côtés !

Une production d’ActuaBD. Interview de Charles-Louis Detournay. Montage : Auxence Delion.


(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Undertaker T. 6 : Salvaje - Par Xavier Dorison, Ralph Meyer & Caroline Delabie - Dargaud. Sortie le 27 août 2021. 24 x 32 cm. 64 pages couleur. 15 €.

Lire également :
- "Undertaker", sur la piste de Blueberry
- Ralph Meyer & Xavier Dorison : « Avec "Undertaker", nous voulions réaliser un western classique, tout en modifiant l’approche et la mise en scène »}
- Undertaker T. 3 : L’Ogre de Sutter Camp - Par Xavier Dorison, Ralph Meyer & Caroline Delabie - Dargaud
- Undertaker : Lorsque le passé vous rattrape...
- Undertaker : une fin de cycle très attendue

© Editions Dargaud.
Photo : Charles-Louis Detournay.

ABONNEZ-VOUS À NOS PODCASTS :

- Découvrir sur Spotify
- Découvrir sur Anchor
- Découvrir sur Breaker
- Découvrir sur Google Podcasts
- Découvrir sur Apple Podcasts
- Découvrir sur Pocket Casts
- Découvrir sur Radio Public

 
Newsletter ActuaBD