"Demain", la nouvelle saga de Rodolphe et Leo avec Louis Alloing

  • Marquant une pause dans leur série "Robert Sax", Louis Alloing et Rodolphe retrouvent le fidèle compère de ce dernier, à savoir Leo, pour une nouvelle série pleine de mystères, d'anticipation et de fantastique. Les amateurs de "Kenya", "Namibia" et même de "Centaurus" apprécieront ce nouveau mélange de styles.

Deux mondes se croisent, si différents.

Le premier se situe dans l’insouciance des fifties américaines : ciel bleu, belles voitures aux couleurs acidulées, jupes plissées et blousons de cuir. Avec ses amis, Joe fait la bringue dans une vieille maison abandonnée. Jusqu’au moment où il découvre une étrange porte sous un escalier. Pas de petit réduit derrière celle-ci, ni de cave, mais une énorme "pièce" dont il ne peut pas distinguer les murs, ni même le plafond. Lorsqu’il y revient pour examiner de nouveau ce passage, la Police les embarque, sans ménagement.

"Demain", la nouvelle saga de Rodolphe et Leo avec Louis Alloing

L’autre pan se déroule chez nous, mais "demain". Dans 25 ou 50 ans ? Difficile à dire, car notre civilisation n’est plus que l’ombre d’elle-même. Des bandes de pillards sillonnent les routes et imposent une dictature sur les petites communautés qui vivent de manière autarcique. Plus de téléphone, à peine l’électricité. Il reste quelques véhicules, et surtout des armes. Cette férocité, la jeune Fleur peine à l’accepter. En fuite avec son père, elle doit tout réapprendre... et elle a décidé de ne pas se laisser faire, quitte à elle-même utiliser une arme si besoin.

Mais la nuit, Fleur rêve. Elle rêve de Joe.
Et dans son Amérique de carton-pâte, Joe rêve également.
De la jolie Fleur, bien évidemment.

Rodolphe et Leo collaborent depuis plus de trente ans. Et après Trent, ils ont frappé fort avec la série Kenya qu’ils ont coscénarisée, mêlant ainsi leurs envies respectives de fantastique, de créatures, et d’ambiance rétro. Ils n’ont cessé depuis lors de continuer à écrire à quatre mains : Namibia, Amazonie, Centaurus et Europa. Si vous avez apprécié ces précédentes séries et l’univers respectif de ces deux auteurs, vous allez alors certainement craquer pour Demain.

Tout d’abord car le qualitatif qui convient le mieux pour décrire ce premier tome est : intriguant. Les scénaristes jouent avec le lecteur... et on en redemande ! Les séquences s’entre-mêlent, et l’on prend autant de plaisir à comprendre ce qui se passe, qu’à se demander comment les deux se rejoignent.

De manière globale, on peut presque distinguer la patte de chacun des deux scénaristes : la partie fifties correspond à Rodolphe, avec une intrigue qui semble s’approcher de celle de Memphis, tandis que la seconde rappelle d’autres univers de Leo, avec cette héroïne jeune mais volontaire, ce western anticipatif qui rappelle Terres lointaines, des séquences proches des Survivants, etc.

Le ciment qui relie parfaitement ses deux mondes est le très beau dessin de Louis Alloing. Délaissant pour un temps la série Robert Sax qu’il réalise avec Rodolphe et dont nous vous parlons régulièrement, il semble aussi à l’aise avec les années 1950 qu’avec l’anticipation. Le soin d’ailleurs apporté à ses grands espaces auraient bien mérité un plus grand format d’album. Mais on se console avec un cahier graphique en fin de premier tome, qui appelle bien entendu une suite.

Louis Alloing et Rodolphe
Photo : CL Detournay.

Les amateurs de Rodolphe et Leo ne s’y tromperont pas, ce mystérieux récit de Demain les entraînera bien loin de leur quotidien. Et l’actualité de Leo ne s’arrête pas là, car il vient de commencer une nouvelle série au sein des Mondes d’Aldébaran : nous vous en parlerons dans quelques jours...

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD