Actualité

Spirou au Mémorial de la Shoah

Par Kelian NGUYEN le 20 octobre 2022                      Lien  
Quel rapport y a-t-il entre Spirou, le personnage de bande dessinée bien connu et le peintre juif allemand Felix Nussbaum, assassiné à Auschwitz ? Le dessinateur Émile Bravo, dans sa tétralogie Spirou : "L’Espoir malgré tout", fait se rencontrer son personnage de fiction, groom à l’Hôtel Moustic, avec cette figure réelle, victime de la Shoah. C'est le sujet de la grande exposition "Spirou dans la tourmente de la Shoah" qui va avoir lieu au Mémorial de la Shoah à Paris à partir du 9 décembre 2022.

L’exposition explore les inspirations et les sources d’Émile Bravo qui permettent de mieux comprendre à la fois l’occupation de la Belgique, son administration, sa vie quotidienne, l’attitude de sa population à la fois résistante, opportuniste, collaboratrice ou encore résignée et les persécutions contre les Juifs en Belgique, mais également de découvrir le peintre allemand Felix Nussbaum et de son épouse Felka, assassinés à Auschwitz en 1944.

Mais derrière cette histoire, s’en cache une autre : celle de la véritable histoire du Journal de Spirou sous l’Occupation. Créé en 1938, c’est alors un tout jeune organe de presse dont le rédacteur-en-chef est Georges Evrard, alias Jean Doisy. Doisy va jouer pour les éditions Dupuis (qui fêtent leur centième anniversaire cette année-ci) et pour la Résistance un rôle capital.

Le méconnu créateur de Valhardi et du personnage de Fantasio, né en 1900 et mort en 1955 à l’âge de 55 ans, est un organisateur hors pair : il fonde pour Dupuis le Club des Amis de Spirou qui sera non seulement sous l’Occupation le salutaire public du théâtre de marionnettes du Farfadet auquel Bravo fait allusion, activité qui permet au journal de survivre à son interdiction par l’occupant dans l’imaginaire de ses lecteurs, mais aussi une couverture à des actions clandestines du Front de l’Indépendance.

Ainsi, Doisy recrute pour le Comité de défense des Juifs, membre du Front, Victor Martin, « l’espion d’Auschwitz », puis Suzanne Moons, alias « Brigitte », qui contribua au sauvetage de centaines d’enfants juifs belges.

Ce sont ces incroyables histoires qui vous seront racontées dans cette exposition dont le commissaire scientifique est un certain Didier Pasamonik, en binôme avec Caroline François, commissaire générale de l’exposition au Mémorial de la Shoah de Paris.

(par Kelian NGUYEN)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Exposition Spirou dans la tourmente de la Shoah
Du 9 décembre 2022 au 30 août 2023
Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy–l’Asnier
Paris 4e
Tél. : 01 42 77 44 72
contact@memorialdelashoah.org
www.memorialdelashoah.org

Spirou Dupuis ✏️ Emile Bravo tout public Shoah 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Kelian NGUYEN  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD