Albums

Le Bossu de MontFaucon - Par Pelaez et Stalner - Grand Angle-Bamboo

Par Patrice Gentilhomme le 5 mars 2022                      Lien  
Quasimodo est de retour ! En ressuscitant le célèbre bossu du roman de Victor Hugo, les auteurs nous livrent une histoire romanesque au style flamboyant.

En cette fin du XVe siècle, Louis XI vient de mourir et le royaume de France est en proie à de sévères querelles intestines. Manipulé par sa sœur, Anne de Beaujeu, Louis d’Orléans, s’est vu refuser la tutelle du futur roi, le jeune Charles VIII. Réfugié en Bretagne, Louis prépare la défense de Nantes lorsque Pierre le Bâtard épris d’un grand désir de vengeance propose ses services. Il est accompagné d’un bossu difforme recueilli des caves du gibet de Montfaucon et il détient de précieuses informations. Anne de Beaujeu et son homme de main, Axel Lochlain, ont en leur possession deux documents que lui, le Bâtard, est le seul à pouvoir récupérer : deux lettres qui remettraient en question la légitimité de Louis au trône de France.

Le Bossu de MontFaucon - Par Pelaez et Stalner - Grand Angle-Bamboo

Vengeance et quête du pouvoir sont au cœur de ce récit épique et palpitant où le romanesque se dispute à une vérité historique fortement revendiquée par les auteurs.

À partir de cette trame dont les principaux événements historiques sont exacts, Philippe Pelaez nous propose un récit d’aventures, plein de rebondissements et d’action inspiré des romans d’Alexandre Dumas et de Victor Hugo.

De ce dernier, il reprend le célèbre bossu auquel il attribue une seconde vie. Quasimodo se retrouve donc à reprendre du service, utilisé par ce noble spolié de ses biens décidé à se venger de la monarchie française.

Après une arrivée remarquée chez Grand Angle avec Puisqu’il faut des hommes, puis le très sombre Dans mon village on mangeait des chats, cet ancien prof d’anglais est en voie de s’affirmer comme l’un des meilleurs scénaristes de sa génération avec des histoires fortes en émotion et en rebondissements qui ont pour toile de fond un contexte historique bien précis.

Les itinéraires de vie décrits se conjuguent avec différents genres ; chroniques familiales, récits de guerre ou historiques. C’est ce dernier genre qu’il explore ici avec une volonté de respecter scrupuleusement les faits historiques au sein d’un récit imaginaire. Reprenant à son compte la célèbre formule de Dumas : « On peut violer l’histoire à condition de lui faire de beaux enfants  », il développe un récit riche et foisonnant mêlant aussi bien des personnages réels que d’autres issus de son imagination.

Le graphisme parfaitement maîtrisé d’Eric Stalner apporte une solide caution à cette épopée médiévale. Au-delà d’une mise en page efficace et d’un rythme narratif très soutenu, l’ensemble se révèle crédible et haletant. On ne présente plus ce dessinateur talentueux à la production riche et variée du Boche (Glénat) à la série Voyageurs (Dargaud) il a rejoint les éditions Bamboo avec L’Oiseau rare, un diptyque ayant pour cadre le Paris du début du XXe siècle. Il apporte au récit à la fois de la crédibilité et de l’émotion. Ajoutons que la mise en couleurs assurée par Florence Fantini contribue à donner beaucoup de force dans ce récit à l’ambiance crépusculaire.

En fin d’ouvrage, on trouvera une chronologie détaillée de la période concernée ainsi qu’une généalogie, deux outils bien utiles pour resituer les différents protagonistes de cet album dense.

Si les qualités artistiques et narratives ne sont pas en cause, nul doute qu’au regard de la vérité historique, les auteurs seront attendus au tournant par les spécialistes de tout poil. Quoi qu’il en soit le virage semble particulièrement bien pris !
On attend la suite et la fin avec impatience !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782818976326

PAR Patrice Gentilhomme  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD