Actualité

Âgé de 66 ans, Tim Sale, l’un de plus brillants interprètes de Batman, s’est éteint à New York.

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 17 juin 2022                      Lien  
On lui devait les « runs » parmi les plus fameux de la période contemporaine de Batman, mais aussi de Superman ou encore, chez Marvel de Spider-Man. Primé aux Eisner Awards, il a imprimé à ces univers un trait clair, quoiqu’expressionniste, qui constitue une habile synthèse entre le dessin classique des grands stylistes de des années 1970 (John Byrne, John Buscema, John Romita Sr, dont certains disparaissent en même temps que lui : George Pérez, Neal Adams…) et les avancées modernistes radicales de graphistes issus de l’édition indépendante, comme Frank Miller. Son empreinte sur le monde du comic book se résume en un mot : l’élégance.

Il était né le 1er mai 1956 à Ithaca, dans l’Etat de New York. Fils d’un critique littéraire, il passe sa jeunesse à Seattle, entre en fac à l’université de Washington pendant deux ans, avant de switcher pour New York City où tout commence pour lui : il y suit les cours de la fameuse School of Visual Arts tout en participant à des stages dans l’atelier de John Buscema, dans des workshops conjoints avec Marie Severin, graphiste et coloriste de génie, et John Romita Sr, excusez du peu !

Il est mis en relation par une éditrice de DC Comics avec le scénariste Jeph Loeb, déjà très capé à Hollywood, qui l’embarque sur le premier projet que le scénariste écrit pour DC : Challengers of the Unknown. Un saut dans l’inconnu qui propulse le duo d’emblée aux premières places. Nos complices se font la main sur plusieurs Halloween Specials pour le personnage de Batman, avant de réaliser trois runs qui marquent l’histoire du comic book : Batman : A Long Halloween (1996) et Batman : Dark Victory (1999) et un Superman For All Seasons (1998), une suite sur la jeunesse de Superman en couleurs directes.

Âgé de 66 ans, Tim Sale, l'un de plus brillants interprètes de Batman, s'est éteint à New York.
Sa version de Batman...


© DC Comics

À l’instar d’un Darwyn Cooke, autre fin styliste comme lui trop tôt disparu, il tourne le dos à la tendance des super-héros du moment, des héros m’as-tu-vu aux poses prétentieuses dont les muscles saillants sont mis en valeur de façon clinquante par des coloristes qui découvrent les frissons des effets spéciaux numériques au cinéma et qui tentent de les transposer sur Photoshop. Sa facture est classique, apaisée, inspirée notamment par la BD européenne, parfaitement au service des scénarios efficaces en diable de Loeb.

... de Superman
© DC Comics

On leur doit aussi, notamment, une version mémorable de Catwoman (When in Rome…, 2004) inspirée par l’affichiste français René Gruau, une tétralogie des couleurs avec Daredevil : Yellow (2001), Spider-Man : Blue (2002), Hulk : Gray (2003), Captain America : White (2015) et, avec Darwyn Cooke, un Superman Confidential (2007) tout à fait marquant.

... de Spider-Man
© Marvel Comics

Jim Lee avait annoncé sur Twitter son hospitalisation. C’est un grand artiste qui disparaît. Il aura traversé l’époque avec une singulière élégance.

... et de Hulk.
© Marvel Comics

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791026828280

Batman Superman Urban Comics Panini Comics ✏️ Tim Sale à partir de 13 ans Etats-Unis Décès 2022 🏆 Prix Eisner 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
Participez à la discussion
4 Messages :
PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD