Jeunesse

J’ai oublié comment ça s’appelle - Par Gérald Auclin & Daniil Harms - The Hoochie Coochie

Par Frédéric HOJLO le 1er juin 2022                      Lien  
Pour la seconde fois, Gérald Auclin adapte pour The Hoochie Coochie des textes du poète russe Daniil Harms. Comme dans "Incidents", il privilégie la technique du papier découpé, avec humour et malice. Il a choisi cette fois des écrits plutôt destinés à la jeunesse, souvent drôles, décalés, voire absurdes. Une curiosité !

Qu’est-ce qui peut réunir un poète russe de la première moitié du XXe siècle et un dessinateur français bibliophile ? Alors que le premier est né en 1905 à Saint-Pétersbourg et décédé en 1942 dans une prison du NKVD, et que le second est né presque quarante ans plus tard, la rencontre paraît improbable. Mais un trait d’union puissant les relie, par-delà les années et d’un bout du continent européen à l’autre : l’amour des mots et, en particulier, des mots russes.

J'ai oublié comment ça s'appelle - Par Gérald Auclin & Daniil Harms - The Hoochie Coochie
© Gérald Auclin / The Hoochie Coochie 2022

Dannil Harms, de son vrai nom Daniil Ivanovitch Iouvatchev, est un poète virtuose, aimant jongler avec les formes littéraires. Maniant aussi bien la satire que l’absurde, il fait partie des fondateurs du modernisme russe et l’une des figures des avant-gardes russes. Son ironie et son goût pour le drame masque une réelle empathie pour l’humain, dont il semble apprécier l’illogisme et l’imprévisibilité.

© Gérald Auclin / The Hoochie Coochie 2022

Son humour et ses inventions langagières ne pouvaient que déplaire au pouvoir soviétique : arrêté une première fois en 1931, il meurt en hôpital psychiatrique - où il avait été interné, se faisant passer pour fou afin d’échapper à la peine de mort - en 1942. Il n’a publié de son vivant que deux textes en URSS, mais son influence, en Russie et au-delà, est profonde, dépassant le cercle des spécialistes de la littérature russe. La brièveté tragique de sa vie est à l’image de ses textes : fulgurante, pointant l’absurdité de la destinée humaine, mais pas exempte de plaisir, d’amusements et de malice.

Une courte, chaotique, mais brillante carrière donc, un humour très moderne mais ancré dans la tradition littéraire russe, des textes variés formant par leur ton une réelle unité : de quoi séduire Gérald Auclin, dessinateur, collagiste et fin connaisseur du russe, langue qu’il chérit et traduit pour The Hoochie Coochie notamment. Et on le comprend aisément à la lecture des écrits de Daniil Harms, si vifs et étonnants.

© Gérald Auclin / The Hoochie Coochie 2022

Après Incidents, déjà édité par The Hoochie Coochie en 2011 et consacré à des textes plus adultes, J’ai oublié comment ça s’appelle est composé d’œuvres davantage conçues pour la jeunesse. Souvent très courts, relevant de la poésie, de la comptine, du conte, ces textes - dix-huit au total - sont souvent déconcertants, toujours amusants, jamais ennuyeux. Se déroulant dans une Russie intemporelle, ils mettent en scène aussi bien des êtres humains que des animaux, mais l’intelligence et la bêtise y sont équitablement partagées.

Comme pour Incidents, Gérald Auclin a opté pour la technique du papier découpé. Rien de spectaculaire ! Pas de pop-up mirifique ou d’origami à faire soi-même. Et c’est tant mieux. La simplicité des découpes, la clarté des couleurs, la variété des compositions font directement écho au style de Daniil Harms. Mots et images se répondent parfaitement, dans un ouvrage hybride entre bande dessinée, poésie illustrée et album jeunesse. Une jolie réussite !

© Gérald Auclin / The Hoochie Coochie 2022
© Gérald Auclin / The Hoochie Coochie 2022
© Gérald Auclin / The Hoochie Coochie 2022

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782916049878

J’ai oublié comment ça s’appelle - Par Gérald Auclin (illustrations, traduction du russe & conception graphique) & Daniil Harms (textes) - The Hoochie Coochie - 20 x 28,5 cm - 48 pages couleurs avec découpes intérieures - couverture cartonnée en trois tons directs - parution le 13 mai 2022 - 20 €.

Lire également sur ActuaBD :
- Colomiers 2011 - Incidents, petites farces russes !
- "D’Autres Russies" de Victoria Lomasko : l’envers du décor de la Russie poutinienne

The Hoochie Coochie ✍ Daniil Harms ✏️ Gérald Auclin tout public Adaptation littéraire Humour Illustration Jeunesse France Russie 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Frédéric HOJLO  
A LIRE AUSSI  
Jeunesse  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD