Comics

La Nuit de la goule - Par Scott Snyder & Francesco Francavilla - Delcourt Comics

Par Marc Vandermeer le 17 août 2023                      Lien  
Sans doute un des meilleurs films d’horreur jamais réalisés, pourtant "La Nuit de la goule" n’a pu être projeté à cause d’un incendie qui a ravagé les studios ainsi que la quasi intégralité des bobines de ce chef-d’œuvre. Jusqu’au jour où un passionné décide de remonter la trace de son réalisateur…

Dans un patelin reculé du désert californien se dresse un auspice mystérieux et lugubre. C’est là que Forest Innman s’apprête à rencontrer un bien énigmatique patient. Monsieur Patrick serait en réalité le réalisateur de "La Nuit de la goule", ce film dont il a découvert des extraits calcinés en travaillant au studio d’enregistrement. Un chef-d’œuvre selon lui qui mérite d’être connu, de même que son auteur !

Avec ce titre, Scott Snyder reprend les classiques des films d’horreur mettant en scène des créatures d’un autre âge. Une goule qui serait plus ancienne encore que vampires et consorts ; une légende des temps anciens se nourrissant de chair humaine depuis l’aube de l’humanité, à l’origine même des autres monstres de légende ! Un scénario sombre et percutant à la recherche de la vérité…

La Nuit de la goule - Par Scott Snyder & Francesco Francavilla - Delcourt Comics
©Francesco Francavilla / Urban Comics

Son protagoniste principal, accompagné de son fils, en sont à ce point de leurs recherches : ils ont retrouvé le réalisateur, détenu sous une fausse identité, dans un hospice des plus lugubres. Chaque personnage rencontré, que ce soit le corps médical ou les patients, a l’air suspect, inquiétant comme le regard d’un démon prêt à se fondre sur sa proie. Monsieur T.F. Merrit serait donc prisonnier des adorateurs de la goule dans l’attente que celle-ci renaisse des entrailles de son dernier hôte en date, le directeur des lieux.

Le fil conducteur n’est autre que ce film brûlé. Francesco Francavilla aux commandes de la réalisation graphique, jongle habilement entre les scènes contemporaines, aux teintes glauques et sombres, et les passages calcinés du long métrage en sépia. On se penche sur la biographie de Merrit, aussi monstrueuse qu’improbable. Son père aurait été possédé par la goule à son retour de la guerre, l’obligeant à se repaître de chair fraîche pour que la créature croisse en son sein.

Le récit se déroule alors que Merrit est encore adolescent et, avec la complicité d’un ancien compagnon d’armes de son père, il cherche par tous les moyens à sauver son géniteur. C’est ainsi qu’il découvre le combat éternel entre l’Ordre de la mouche et la Compagnie des scarabées – les uns adorateurs de la goule, les autres bien déterminés à éradiquer ce monstre.

Rapidement, le lecteur ne manque pas de faire le rapprochement entre ce gamin prêt à tout pour sauver son père et les protagonistes récents, Forest et son fils Orson. Un parallèle qui tient en haleine de bout en bout, sans temps mort, pour un réel plaisir à lire pour les passionnés du genre.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782413049760

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Marc Vandermeer  
A LIRE AUSSI  
Comics  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD