Madeleine Riffaud ou l’art de résister

2 juillet 2021 0
  • C’est une des perles qui nous attendent à la fin de l’été que l’on peut découvrir déjà dans les « Cahiers Madeleine Résistante » dont la troisième livraison (en édition limitée) est sortie en juin, le biopic d’une grande figure féminine : Madeleine Riffaud, résistante, poétesse, journaliste et correspondante de guerre française. Avec à la clé, un exemple de cran et de ténacité et une leçon d’histoire.

Sur les rabats de ces Cahiers Madeleine, un poème de la grande résistante qui rappelle ce qu’est une vraie menace, un vrai désespoir : « … Je suis sortie de là je ne sais trop comment. Et la vie d’autrefois, tu vois, s’est déchirée. Lambeau après lambeau… »

Née en 1924, Madeleine Riffaud a 16 ans quand les bottes nazies foulent les Champs-Élysées. Elle assiste médusée à la débâcle de l’armée française, puis à l’Exode, enfin à l’Occupation. In Fine, à la dissipation d’un temps heureux qu’elle partageait avec son grand-père et ses parents instituteurs.

Mais elle garde un espoir : que tout cela n’est que momentané et que la lutte bientôt effacera la défaite. Elle écrit en 1943 :
Demain.
Demain l’attente et les mots durs.
Demain le combat, le soleil et le sang.
Après-demain, nos regards triomphants.

Madeleine Riffaud ou l'art de résister

Mais comment faire quand on est une adolescente sans contact ni relation, atteinte de tuberculose de surcroît ? Y aller au culot, en prenant des risques insensés. Madeleine Riffaud nous rassemble ses souvenirs par une mémoire sans faille. Et Jean-David Morvan, qui a prouvé, avec Irena (avec David Evrard, six volumes chez Glénat), qu’il sait ce qu’est un travail de mémoire, de s’abreuver aux paroles de ce grand témoin, écrivaine prodige, journaliste engagée, figure de femme exemplaire.

Madeleine Riffaud
Photo DR - Dupuis

On sent dans ce récit le souffle de l’histoire, la force du verbe et l’acuité de l’esprit. Mais il y a aussi le dessin formidable de Dominique Bertail et son camaïeu de teintes bleutées. C’est sensible dans l’expression, précis dans la documentation, émouvant dans le geste.

Fin août, nous aurons dans la collection Aire Libre le premier volume d’une trilogie qui promet d’être marquante. Un été dans l’attente.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?