BD d’Asie

Four Knights of the Apocalypse T. 1 & T. 2 - Par Nakaba Suzuki - Pika Édition

Par Guillaume Boutet le 16 février 2022                      Lien  
Suite directe de "The Seven Deadly Sins" et seconde partie du monde de Britannia signé Nakaba Suzuki, une nouvelle aventure mettant en scène Percival, un jeune héros au grand cœur, et l'ombre inquiétante du mystérieux Roi du Chaos, Arthur Pendragon ! Un début déjà plein de fougue et de charme !
Four Knights of the Apocalypse T. 1 & T. 2 - Par Nakaba Suzuki - Pika Édition

Nous sommes 16 ans après la défaite du Roi des Démons et la dissolution des Seven Deadly Sins. Le royaume de Camelot a disparu de la surface de Britannia : aux yeux du monde, il a été détruit lors de la Guerre Sainte et n’est jamais réapparu. Loin de ces préocupations, le jeune Percival vit avec son grand-père dans une petite maison isolée située sur le "Doigt divin", une immense montagne dont le sommet dépasse les nuages.

Leur quotidien paisible est un jour rompu par l’apparition d’un Chevalier Sacré au service du Roi Arthur. Celui-ci est à la recherche des Quatre Chevaliers de l’Apocalypse, un groupe qui selon une prophétie détruira le monde et conduira le roi de Camelot à sa perte. Pour Percival, c’est le début d’une grande aventure qui va l’amener à découvrir les terres de Britannia pour y faire de nombreuses rencontres, certaines amicales, et d’autres beaucoup moins.

Exactement un an après la sortie du dernier tome et de la conclusion de The Seven Deadly Sins, débarque donc la suite directe de cet étonnant univers qui a fait couler beaucoup d’encre. Cette suite n’est pas réellement une surprise puisqu’elle fut annoncée dans les pages bonus du dernier tome des aventures des Sins. Ce qui peut surprendre en revanche, c’est que, contrairement à d’autres suites, celle-ci reste toujours écrite et dessinée par son auteur d’origine, Nakaba Suzuki. En effet, dans l’esprit de ce dernier, davantage qu’une suite commerciale il s’agit en réalité de l’acte II de son grand projet de fantaisie autour de la légende du Roi Arthur.

© Nakaba Suzuki / Kodansha Ltd.

Pour comprendre ce projet, il nous faut revenir sur quelques déclarations de l’auteur. Par exemple, dans l’interview publiée l’an dernier dans un Japan Live hors série dédié à The Seven Deadly Sins, Nakaba Suzuki révéla qu’il avait prévu initialement de faire intervenir Merlin et Arthur bien plus tôt, avec un rôle plus important pour ce dernier. Déjà en 2015 lors d’une séance de questions avec des lecteurs, alors que le succès du titre venait tout juste d’exploser, son éditeur avait confirmé la présence dans l’œuvre de Gawain, mais dans un avenir assez lointain.

Nous n’allons pas reprendre tous les bouts de confession publiés ici et là au cours de ces dernières années : il faut simplement avoir en tête que conter la légende du Roi Arthur a toujours été le grand projet du mangaka. Ainsi le fait que deux de ses héros, Meliodas et Ban, soient nommés d’après les pères de deux fameux Chevaliers de la Table Ronde, à savoir Tristan et Lancelot, n’a rien d’un hasard. Dans l’interview de Japan Live Suzuki admet d’ailleurs que l’histoire des Sins a pris bien plus d’importance que prévu suite à leur succès, allongeant ainsi ce qu’il avait prévu de dessiner à leur sujet (une vingtaine de tomes). C’est pourquoi la partie concernant le Roi Arthur et ses chevaliers a finalement pris la forme d’une série à part entière, reprenant le principe désormais bien connu des aventures des enfants des héros.

Seulement voilà, le mangaka étant fidèle à ses manies, il ne fait pas démarrer ce nouveau récit avec Tristan ou Lancelot, qui font pourtant leur entrée en scène dans le dernier tome des aventures des Sins. Il choisit pour héros Percival, un jeune garçon qui ne semble avoir aucun lien avec la série précédente. Aussi naïf et brave que le chevalier de la légende arthurienne dont il emprunte le patronyme, Percival va découvrir le monde de Britannia d’un œil neuf et émerveillé, accompagnant le nouveau lecteur qui serait tenté par cette aventure sans avoir lu la première série.

© Nakaba Suzuki / Kodansha Ltd.

En effet, les suites sont souvent présentées, à tort ou à raison, comme ne nécessitant pas d’avoir lu l’œuvre d’origine pour les découvrir. Avec Four Knights of the Apocalypse c’est plus que jamais le cas, car outre un héros original, le lien avec The Seven Deadly Sins apparaît pour le moment léger. Les discrètes références paraissent réservées pour l’instant aux lecteurs les plus passionnés de l’univers de Britannia, comme avec ce retour inattendu d’un personnage mineur dès le tome 2.

Et si par essence The Seven Deadly Sins n’était pas un récit initiatique, c’est tout le contraire cette fois-ci avec un héros et une aventure qui reprennent tous les codes de ce type de périple. Un aspect assumé, et même revendiqué par le mangaka, qui souhaite cette fois-ci faire suivre à ses lecteurs les tribulations d’une bande de jeunes héros amenés à grandir et à apprendre au fil de leurs expériences pour se montrer digne des Seven Deadly Sins, dont la légende s’est déjà changée en mythe.

Dans une ambiance "à l’ancienne", placée sous le signe de l’innocence et de l’espoir, à contrecourant des titres souvent sombres de l’époque, ce début d’aventure met également en avant le voyage à pied qui permet de prendre le temps d’admirer la nature et ses plus beaux paysages. Un déroulement là aussi à contre-pied des récits modernes hyper-énergétiques qui ne laissent pas le temps aux héros et aux lecteurs de respirer. Avec Four Knights of the Apocalypse, c’est au voyage initiatique d’un apprenti héros auquel nous invite Nakaba Suzuki, et cela, dans l’univers magique de Britannia qui nous a précédemment enchantés. De ce fait aucune raison de bouder son plaisir et ne pas se jeter sur cette suite qui relève davantage de la continuité d’une grande épopée.

© Nakaba Suzuki / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782811665883

PAR Guillaume Boutet  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD