Newsletter ActuaBD

Bruxelles fête la BD pendant tout un mois

  • Pour cause de pandémie, Bruxelles revoit une nouvelle fois le concept de sa « Fête de la BD », en la répartissant dans l'espace et le temps. Les festivaliers pourront donc retrouver leurs expositions, ballons, conférences et dédicaces habituels un peu partout dans la ville, et ceci pendant un mois, du 10 septembre au 10 octobre 2021. Une première ?
Bruxelles fête la BD pendant tout un mois
Noémie Wibail, de Visit Brussels
Photo : DR.

Pour sa douzième édition consécutive (voir nos précédents articles dans les liens ci-dessous), la Fête de la BD est une fois de plus condamnée à se réinventer, mutant comme le virus, se propageant à travers la capitale belge pour porter la bonne parole de la bande dessinée.

Longtemps incertaine, [sa prestation s’était finalement transformée en « Expérience »art26322] en 2020, investissant notamment l’impressionnante Gare maritime de Bruxelles dans un parcours immersif dédié à des héros multigénérationnels, qu’ils soient classiques comme Bob & Bobette, Gaston, Yakari et Ducobu, ou plus récents comme Yasmina.

Mais cette année, ce bel endroit ne sera pas utilisé par l’organisation qui a préféré disséminer ses activités au sein de la ville, comme nous le confirme Noémie Wibail, la coordinatrice presse et éditoriale de Visit Brussels : « Concernant la programmation et la localisation des expositions et animations dans la ville, l’idée est d’éviter les concentrations de personnes en raison de la situation sanitaire. Ceci afin de garantir la sécurité et la sérénité des visiteurs pendant l’événement. »

Affiche et balloon... statiques !

Bastien Vivès signe l’affiche de cette année, mettant évidemment en avant Corto Maltese, mais il fait également allusion d’autres héros, dans leur forme... de ballons gonflables, pour rappeler le retour au caractère populaire de la fête. En effet, l’année dernière, la fameuse parade de ballons géants qui est un des points d’orgue de ces festivités, n’avait pu être organisée.

Cette année, pour les mêmes raisons, les grands rassemblements restent proscrits, mais les Bruxellois ont maintenu leurs gigantesques ballons aux effigies des divers héros de bande dessinée, non plus en les faisant défiler mais dans un parcours statique dans divers endroits stratégiques de la ville.

Habituellement, les ballons paradent en ville, mais cette année, ils seront plus placides.
DoHa Kang et ses personnages de sa série "Catsby" (Casterman)

Car, si bien d’autres événements sont prévus, pas question de tomber dessus par hasard, comme c’était souvent le cas pour les précédentes éditions, ce qui distinguait cette manifestation à l’atmosphère familiale des autres grands festivals. Il faudra cette fois se renseigner via le site de La Fête de la BD, et plus particulièrement sur l’onglet des activités pour découvrir l’impressionnante liste des événements programmés, encore susceptible de s’allonger. Ajoutons que la plupart des expositions sont gratuites.

Invitée d’honneur de cette édition : la Corée du Sud avec deux expositions respectivement intitulées "Manhwa & webtoon. L’envol de la bande dessinée coréenne" au CBBD, et "Parler à travers la bande dessinée" au Musée BELvue. Citons encore la rencontre « Caricatures en direct » avec Park Jae-Dong, dessinateur de presse, le talk-show avec le talent-phénomène Keum Suk Gendry-Kim, la séance de dédicaces avec DoHa Kang pionnier du webtoon, la rencontre avec Kim Yong-cheol auteur de bandes dessinées pour enfants, ainsi que d’autres dédicaces et événements, dont la liste complète se retrouve ici.

Outre les activités liées à la Corée du Sud, voici un florilège des autres activités organisées tout au long de ce mois consacrée à la BD :

- Lucky Luke : une expo pédagogique et ludique entraînera petits et grands dans le cadre typique du western (Galerie Anspach)

- Tanz ! Dans le New York des années 1960 : les visiteurs seront plongés dans l’univers de la grosse pomme et de sa richesse culturelle, au diapason de l’album de Maurane Mazars, lauréate 2018 du Prix Atomium Raymond Leblanc et auréolée du Prix Révélation 2021 d’Angoulême.

- "United Comics of Belgium", une exposition du CBBD

- Olivier Schrauwen présente en avant-première les planches de son prochain album.

L’expo Lucky Luke

- Le Château des Étoiles : pour son dernier album, la célèbre série d’Alex Alice nous emporte dans un voyage au sein de la cosmologie du XIXe siècle.

- Corto Maltese : le personnage d’Hugo Pratt promènera sa reconnaissable silhouette longiforme dans une exposition au cœur du Parc Royal.

- l’exposition consacrée à Blake et Mortimer au CBBD à partir du 30 septembre

- Le Yooma Urban Lodge, un hôtel décoré aux couleurs de la BD, ouvre ses portes à Bruxelles et invite les lecteurs et aux auteurs à une journée spéciale ce 18 septembre : rencontre avec Morgan Di Salvia, le rédacteur en chef du Journal Spirou et découverte des coulisses du journal, dédicaces avec Christian Darasse et Turk, un atelier pour apprendre à dessiner avec Goum, etc.

- des chasses au trésor seront organisées le 12 septembre et le 10 octobre.

- sans oublier des rencontres, des dédicaces et des débats avec parmi d’autres, Bastien Vivès et Martin Quenehen, Catel Muller et José-Louis Bocquet, Alix Garin, Quentin Zuttion, Martin Winckler et Aude Mermilliod, Maurane Mazars, Joris Mertens, Alex Alice, Alain Ayroles, Etienne Jung, etc.

Les Prix Atomium

Cette pandémie ne refroidit en tout cas pas les partenaires des activités, qui se sont une nouvelle fois rassemblés pour faire des des Prix Atomium les récompenses encore et toujours les mieux dotés de la bande dessinée. Ces onze prix, complétés de 100.000 € de dotations diverses, seront distribués entre les lauréats.

Sur les onze prix à décerner, cinq reprennent des nominés :

Prix Atomium de la BD citoyenne :

- Dessiner encore, de Coco (Les Arènes)
- Le Plongeon, de Vidal &t Pinel, (Bamboo)
- Déracinée de Tiffanie Vande Ghinste (Boîte à bulles)
- Chez Toi de Sandrine Martin (Casterman)
- En toute conscience de Olivier Peyon & Livio Bernardo (Delcourt)
- Triso Tornado de Camille Royer & Violette Bernard (Futuropolis)
- Radium Girls de Cy (Glénat)
- Ne m’oublie pas de Alix Garin (Le Lombard)
- Seidou de Virginie Vidal & Xavier Bétaucourt (Steinkis)
- Piments Zoisos de Tehem (Steinkis)

Prix Atomium des Enfants :

- Yasmina, Tome 1 de Wauter Mannaert (Dargaud)
- Waluk, Tome 1 de Emilio Ruiz & Ana Miralles (Dargaud)
- La peste, histoire d’une pandémie de Fabrice Erre & Savoia (Dupuis)
- Les Enfants de la Résistance, Tome 5 de Vincent Dugomier & Benoît Ers (Le Lombard)
- Miss Charity, Tome 1 de Marie-Aude Murail, Loïc Clément & Anne Montel (Rue de Sèvres)

Prix Première du Roman Graphique :

- Quitter la Baie de Bérénice Motais de Narbonne (Acte Sud)
- Le Chanteur perdu de Didier Tronchet (Air Libre)
- Carbone & Silicium de Mathieu Bablet (Ankama)
- Anaïs Nin - sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff (Casterman)
- Incroyable de Zabus & Hippolyte (Dargaud)
- Les Amants d’Hérouville de Yann Le Queffelec & Romain Ronzeau
(Delcourt/Mirages)
- Le Jardin - Paris de Gaëlle Geniller (Delcourt/Mirages)
- Fake Story de Jean-Denis Pendanx & Laurent Galandon (Futuropolis)
- Radium Girls de Cy (Glénat)
- Ne m’oublie pas d’Alix Garin (Le Lombard)

Prix Cognito de la BD historique :

- Anaïs Nin - sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff (Casterman)
- China Li - 1. Shanghai et 2. L’honorable Monsieur Zhang de Maryse & J.F. Charles (Casterman)
- Charlotte Impératrice - II. L’empire de Nury & Bonhomme (Dargaud)
- La Patrie des frères Werner de Philippe Collin & Sébastien Goethals (Futuropolis)
- La Bombe de Alcante, Bollée & Rodier (Glénat)
- Vann Nath - Le peintre des Khmers Rouges de Matteo Mastragostino & Paolo
Castaldi
(La Boite à Bulles)
- À mains nues de Leïla Slimani & Clément Oubrerie (Les Arènes BD)

Prix Atomium de Bruxelles :

- La Bête, Le Marsupilami de Frank Pé & Zidrou (Dupuis)
- Fondation Z T. 13 de Filippi & Lebeault (Dupuis)
- Supergroom T. 1 de Vehlmann & Yoann (Dupuis)
- Bruxelles 43 de Weber & Deville (Anspach)
- Béatrice de Joris Mertens (Rue de Sèvres)

Nous ne manquerons pas de vous informer des lauréats qui seront proclamés lors de la cérémonie (enregistrée) qui sera diffusée à 16h ce vendredi 10 septembre sur Youtube, en guise de cérémonie d’ouverture de ce mois consacré à la bande dessinée. Mais vous pouvez également visionner la remise des prix via ce lien

La capitale devrait donc vibrer au rythme des activités jusqu’au 10 octobre, surtout pendant les week-ends. Et pour 2022 ? « L’édition habituelle de la Fête de la BD devrait se tenir à la Gare Maritime, l’année prochaine, nous confirme Noémie Wibail, Si la situation sanitaire le permet... »

Propos recueillis par Charles-Louis Detournay.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD