The Killer Inside T. 3 - Par Hajime Inoryu & Shota Ito - Ki-oon

29 octobre 2020 0 commentaire
  • Eiji & Kyota sont kidnappés et malmenés par le leader des Skall cherchant à se débarrasser définitivement du fils de LL - le célèbre tueur en série. Un polar précis, soigné, qui monte graduellement en puissance, à l'instar de Noise ou de Museum.

Tombant malencontreusement dans le piège installé par Sai, chef des Skall, Eiji ainsi que sa petite amie Kyota sont emmenés de force par leur bourreau. En dépit de ses précautions, s’assurant que le GPS de son portable soit activé, son adversaire démasque ses intentions utilisant la violence vu l’énorme différence de gabarit des deux hommes.

Qui plus est, Eiji s’est volontairement blessé afin d’éviter que son double, le véritable psychopathe enfoui en lui, n’apparaisse. Un mauvais calcul de sa part vu les circonstances aggravant ses chances de salut. Car les intentions de Sai sont claires : Bien que profondément endoctriné par le culte qu’il voue à LL, le père d’Eiji, son désir d’assassiner quiconque étant lié de près à ce dernier tourne à l’obsession.

Par quel stratagème Eiji, destiné à succomber à la pire des tortures, celle du scaphisme (enduit de lait et de miel, servant d’appât aux insectes) parviendra-t-il à s’extraire d’une mort atroce ?

Brillant en tout point, The Killer Inside continue sur sa lancée à tambours battants. Une atmosphère pesante et accablante accompagne le lecteur tout du long de ce polar noirâtre. Une trame soignée, qui sonne juste, à l’instar de nombreuses autres séries modernes du même acabit. Citons par exemple Museum de Ryôsuke Tomoe, Route End de Kaiji Nakagawa, Doppelganger de Tamaki Vanessa ou encore Noise de Tetsuya Tsutsui... d’excellents Seinen efficaces, provocateurs, remarquablement scénarisés, qui n’ont rien à envier aux thrillers américains cinématographiques. Nous pourrions même oser dire qu’ils sont un cran au dessus du gratin proposé, c’est peu dire.

L’évolution de la trame tissée par Hajime Inoryu s’apparente à celle de My Home Hero conçue par le duo d’auteurs Naoki Yamakawa & Masashi Asaki aux éditions Kurokawa. Une maîtrise de style épatante comprenant de nombreux turn overs à couper le souffle. D’ailleurs la touche graphique signée Shota Ito n’est pas en reste, appuyant davantage la trame oppressante, voire par moment claustrophobique.

The Killer Inside T. 3 - Par Hajime Inoryu & Shota Ito - Ki-oon
©Shota Ito / Ki-oon

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

The Killer Inside T.3. Scénario : Hajime Inoryu. Dessin : Shota Ito. Editeur : Ki-oon. Traduction : Alex Ponthaut. 132 pges. Sortie : le 1er octobre 2020. Prix : 7,90 euros.

- Lire la chronique The Killer Inside T.1 - Par Hajime Inoryu & Shota Ito - Ki-oon
- Lire la chronique Swimming Ace T. 1 - Par Renji Hoshi et Hajime Inoryu - Pika Edition
- Lire la chronique Museum T1 - Par Ryôsuke Tomoe - Pika
- Lire la chronique Noise T1 - Par Tetsuya Tsutsui - Ki-oon
- Lire la chronique My Home Hero T. 2 - Par Naoki Yamakawa & Masashi Asaki - Kurokawa

  Un commentaire ?