Actualité

Angoulême 2023 : les nominés de la Sélection officielle

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 29 novembre 2022                      Lien  
85 titres, livres et publications, publiés entre le 1er décembre 2021 et le 30 novembre 2022, forment une compétition ventilée en six catégories et douze prix -les Fauves d’Angoulême- avec à l’arrivée : Le Fauve d’or qui récompense le meilleur album, le Prix Spécial du jury, le Prix Révélation, Le Prix de la Série, le Fauve des Lycéens, le Prix du patrimoine, le Prix Jeunesse, le Prix Spécial jeunesse du grand jury, le prix de la BD alternative et les prix des sponsors et partenaires : le Prix du Public France TV, le Prix du Polar-SNCF et l’Eco-Fauve Raja. Telle est la sélection officielle la plus courue du 9e art en France. Les nominés ont été proclamés hier dans la prestigieuse salle de lecture ovale du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France située rue Vivienne dans le centre de Paris.

Dans l’assemblée, le ban et l’arrière-ban des journalistes de la BD, des attachés de presse et des personnalités du microcosme du 9e art. Une grand-messe un peu appliquée. Mais pour toutes les personnes présentes, l’occasion de retrouvailles reportées pour cause de pandémie.

Dans les personnalités, on reconnaissait, outre l’équipe du FIBD cornaquée par Franck Bondoux, le maire d’Angoulême Xavier Bonnefont, le président de la Cité de la Bande Dessinée et de l’Image d’Angoulême, Patrick Mardikian, Pascal Ory de l’Académie Française, Benoît Peeters qui vient d’entamer son cycle de Leçons au Collège de France, ou encore Dominique Brechoteau, le fondateur du concours de la BD scolaire, créé il y a… 49 ans, soit un an après la fondation du Festival international de la BD qui fête quant à lui ses 50 ans en janvier prochain. Dans les conversations, des « hauts le cœur » et des inquiétudes, nous en reparlerons...

Angoulême 2023 : les nominés de la Sélection officielle
Franck Bondoux, directeur du FIBD, sous la coupole du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France.
Photo : D. pasamonik (L’Agence BD)

Alors que penser de cette sélection ? Pas grand-chose, il n’y a pas de révolution copernicienne par rapport à une ligne éditoriale entamée il y a dix ans. Mais avec des questions quand même : pourquoi un Prix révélation alors que la plupart des titres sélectionnés n’avaient pas été lus parmi les personnes présentes ? Une attachée de presse présente nous témoigne qu’elle a acheté "pour le bureau" près de 50 albums (sur 85) l’année dernière "parce que personne ne les connaissait".

Nous, chez ActuaBD.com, nous sommes attentifs à ces albums émergents et, malgré cela, il y a des trous dans la raquette. Heureusement, on a quelques semaines pour nous rattraper…

Autre question : quel est l’intérêt d’un prix de la BD alternative quand la plupart des éditeurs nommés sortent du giron de la BD dite « indépendante » ?

Quelle est votre attitude, vous lecteurs, vous qui êtes auteurs, libraires, bibliothécaires et autres professionels du livre, devant un tel afflux de découvertes ? Ce choix est-il réellement prescripteur ? Donnez-nous votre sentiment.

La fine équipe qui a bâti la programmation du festival 2023.

Plus généralement, attention au danger de l’« entre-soi » disions-nous voici quelques mois. Il est clair qu’il y a un hiatus quand on compare cette sélection à la liste des meilleures ventes que nous affichons sur nos pages (vous avez remarqué ? Elles sont remises à jour quotidiennement). Peu de points communs, sauf peut-être dans les mangas, et encore… Bref, Angoulême est chaque année un sujet, et nous nous manquerons pas de vous le chroniquer comme il se doit !

Le dossier « Angoulême 2023 » est ouvert ! Avec aujourd’hui le commentaire de l’éditeur de Ca et Là, Serge Ewenczyk , sur la pertinence de cette sélection.

Enjoy !

LA SÉLECTION OFFICIELLE

-  A JOURNEY BEYOND HEAVEN T.6 – Par MASAKAZU ISHIGURO – Ed. PIKA
-  ANIMAN – Par ANOUK RICARD – Ed. EXEMPLAIRE
-  LA CENDRE ET L’ÉCUME – Par LUDOVIC DEBEURME – Ed. CORNÉLIUS
-  DARWIN’S INCIDENT T.1 – Par SHUN UMEZAWA – Ed. KANA
-  L’ARABE DU FUTUR T.6 – Par RIAD SATTOUF – Ed. ALLARY
-  AU-DESSUS L’ODYSSÉE – Par JASON – Ed. ATRABILE
-  [DEPLASMÃ] 2 – Par JOSHUA COTTER – Ed. ÇÀ ET LÀ
-  LA COULEUR DES CHOSES – Par MARTIN PANCHAUD – Ed. ÇÀ ET LÀ
-  L’ARTISTE À MI-TEMPS – Par TIMOTHÉE OSTERMANN – Ed. SARBACANE
-  BETA… CIVILISATIONS VOLUME II – Par JENS HARDER – Ed. ACTES SUD –
L’AN 2

-  HOKA HEY ! – Par NEYEF – Ed. LABEL 619 – RUE DE SÈVRES
-  ILS BRÛLENT T.1 – Par ANISS EL HAMOURI – Ed. 6 PIEDS SOUS TERRE
-  L’INSTITUT DES BENJAMINES – Par ANNE SIMON – Ed. MISMA
-  INTRAITABLE T.6 – Par CHOI KYU-SOK – Ed. RUE DE L’ÉCHIQUIER
-  LA DERNIÈRE REINE – Par JEAN-MARC ROCHETTE – Ed. CASTERMAN
-  FOOL NIGHT T.2 – Par KASUMI YASUDA – Ed. GLÉNAT
-  EDEN – Par SOPHIE GUERRIVE – Ed. 2024
-  GANNIBAL T.10 – Par MASAAKI NINOMIYA – Ed. MEIAN
-  LE MANOIR DE CHARTWELL – Par GLENN HEAD – Ed. DELCOURT
-  LA MER À BOIRE – Par BLUTCH – Ed. 2024
-  MEREL – Par CLARA LODEWICK – Ed. DUPUIS
-  METAX – Par ANTOINE COSSÉ – Ed. CORNÉLIUS
-  JE VIENS DE LOIN MAIS JE REPARS BIENTÔT – Par WARD ZWART & ENZO
SMITS – Ed. MÊME PAS MAL

-  KHAT – Par XIMO ABADÍA, TRADUCTION – Ed. LA JOIE DE LIRE
-  LA MAISON NUE – Par MARION FAYOLLE – Ed. MAGNANI
-  LES LIENS DU SANG T.11 – Par SHUZO OSHIMI – Ed. KI-OON
-  PETAR ET LIZA – Par MIROSLAV SEKULIC-STRUJA – Ed. ACTES SUD
-  LES PIZZLYS – Par JÉRÉMIE MOREAU – Ed. DELCOURT
-  POISSON À PATTES – Par BLONK – POW POW
-  LA PRINCESSE DU CHÂTEAU SANS FIN – Par SHINTARO KAGO – HUBER
-  MICHEL, LA FIN, LES MOYENS, TOUT ÇA… – Par PIERRE MAUREL – L’EMPLOYÉ DU MOI
-  NAPHTALINE – Par SOLE OTERO – Ed. ÇÀ ET LÀ
-  PEAU – Par SABIEN CLEMENT & MIEKE VERSYP – Ed. ÇÀ ET LÀ
-  PELELIU - GUERNICA OF PARADISE T.11 – Par KAZUYOSHI TAKEDA – Ed.
VEGA DUPUIS

-  SE RÉTABLIR T.1 – Par LISA MANDEL – Ed. EXEMPLAIRE
-  SPA – Par ERIK SVETOFT – Ed. L’EMPLOYÉ DU MOI
-  LA TERRE, LE CIEL, LES CORBEAUX – Par STEFANO TURCONI & TERESA
RADICE – Ed. GLÉNAT

-  T’ZÉE, UNE TRAGÉDIE AFRICAINE – Par BRÜNO & APPOLLO – Ed. DARGAUD
-  UNE RAINETTE EN AUTOMNE – Par LINNEA STERTE – Ed. LA CERISE
-  LA REVANCHE DES BIBLIOTHÉCAIRES – Par TOM GAULD, - Ed. 2024
-  ROXANE VEND SES CULOTTES – Par MAYBELLINE SKVORTZOFF – Ed. TANIBIS
-  LE SECRET DE LA FORCE SURHUMAINE – Par ALISON BECHDEL – Ed. DENOËL GRAPHIC
-  LA VOIX DE ZAZAR – Par GEOFFROY MONDE – Ed. ATRABILE
-  THE DEPARTMENT OF TRUTH T.2 – Par MARTIN SIMMONDS – JAMES TYNION IV – Ed. URBAN COMICS
-  UNDER EARTH – Par CHRIS GOOCH – Ed. HUBER
-  WORK-LIFE BALANCE – Par AISHA FRANZ – Ed. L’EMPLOYÉ DU MOI

LE FAUVE DES LYCÉENS

-  LES PIZZLYS – Par JÉRÉMIE MOREAU – Ed. DELCOURT
-  ILS BRÛLENT T.1 – Par ANISS EL HAMOURI – Ed. 6 PIEDS SOUS TERRE
-  ANIMAN – Par ANOUK RICARD – Ed. EXEMPLAIRE
-  T’ZÉE, UNE TRAGÉDIE AFRICAINE – Par BRÜNO & APPOLLO – Ed. DARGAUD
-  NAPHTALINE – Par SOLE OTERO – Ed. ÇÀ ET LÀ
-  LA TERRE, LE CIEL, LES CORBEAUX – Par STEFANO TURCONI & TERESA
RADICE – Ed. GLÉNAT

-  KHAT – Par XIMO ABADÍA – Ed. LA JOIE DE LIRE
-  HOKA HEY ! – Par NEYEF – Ed. LABEL 619 – RUE DE SÈVRES
-  EDEN – Par SOPHIE GUERRIVE – Ed. 2024
-  POISSON À PATTES – Par BLONK – Ed. POW POW

LA SÉLECTION ÉCO-FAUVE RAJA

-  ÊTRE MONTAGNE – Par JACOPO STARACE – Ed. SARBACANE
-  LA FORÊT, UNE ENQUÊTE BUISSONNIÈRE – Par CLAIRE BRAUD – Ed.
CASTERMAN
-  IMMONDE ! – Par ELIZABETH HOLLEVILLE – Ed. GLÉNAT
-  LES TROMPETTES DE LA MORT – Par SIMON BOURNEL-BOSSON – Ed.
L’AGRUME

-  PLANÈTES T.1 – Par MAKOTO YUKIMURA – Ed. PANINI
-  SOUS LE SOLEIL – Par ANA PENYAS – Ed. ACTES SUD L’AN 2
-  VEGA – Par SERGE LEHMAN & YANN LEGENDRE – Ed. ALBIN MICHEL

LA SÉLECTION FAUVE POLAR SNCF

-  COLORADO TRAIN – Par ALEX W. INKER – Ed. SARBACANE
-  LE DORMEUR – Par CARLOS AÓN & RODOLFO SANTULLO – ILATINA
-  GAULOISES – Par ANDREA SERIO & IGORT – FUTUROPOLIS
-  HOUND DOG – Par NICOLAS PEGON – Ed. DENOËL GRAPHIC
-  RECKLESS : ÉLIMINER LES MONSTRES – Par SEAN PHILLIPS & ED BRUBAKER
– Ed. DELCOURT

-  LOST LAD LONDON – Par SHINYA SHIMA – Par KI-OON
-  MEURTRE TÉLÉCOMMANDÉ – Par PAUL KIRCHNER & JAN WILLEM VAN
DE WETERING – Ed. TANIBIS

LA SÉLECTION PATRIMOINE

-  FABULOSAS – Par NAZARIO – Ed. MISMA
-  FLEURS DE PIERRE – Par HISASHI SAKAGUCHI – Ed. REVIVAL
-  JOURNAL 1 & 2 – Par FABRICE NEAUD – Ed. DELCOURT
-  RAS LE BOL – Par CARDON – Ed. LES REQUINS MARTEAUX/SUPER LOTO
ÉDITIONS
-  LÀ-HAUT, NON ! – Par FILIPPO SCÒZZARI – Ed. PRESQUE LUNE
-  WHITE BOY – Par GARRETT PRICE – Ed. 2024
-  LOVE & ROCKETS – Par JAIME HERNANDEZ & GILBERT HERNANDEZ – Ed.
KOMICS INITIATIVE

LA SÉLECTION JEUNESSE

-  ANA ET L’ENTREMONDE T.1 – Par CY - MARC DUBUISSON – Ed. GLÉNAT
-  BOUBOU ET SES AMIS – Par YOON-SUN PARK – Ed. BISCOTO
-  AUJOURD’HUI – Par LOÏC FROISSART – Ed. L’ARTICHO
-  HORIMIYA T.6 – Par DAISUKE HAGIWARA & HERO – Ed. NOBI NOBI
-  DERRIÈRE LE RIDEAU – Par SARA DEL GIUDICE – Ed. DARGAUD
-  LA LONGUE MARCHE DES DINDES – Par LEONIE BISCHOFF & KATHLEEN KARR - Ed. Rue de Sèvres
-  FÉLIXE ET LA MAISON QUI MARCHAIT LA NUIT – Par SOPHIE BÉDARD – Ed.
LA VILLE BRÛLE
-  BOYS RUN THE RIOT – Par KEITO GAKU – Ed. AKATA
-  LES CONTRÉES SALÉES – Par REBECCA MOCK & HOPE LARSON – Ed. RUE DE
SÈVRES

-  LA CONCIERGE DU GRAND MAGASIN – Par TSUCHIKA NISHIMURA – Ed.
LÉZARD NOIR
-  DE CAPE ET DE MOTS – Par FLORE VESCO & KERASCOËT – Ed. DARGAUD
-  TOUTES LES PRINCESSES MEURENT APRÈS MINUIT – Par QUENTIN ZUTTION
– Ed. LE LOMBARD

-  VOLEUSE – Par LUCIE BRYON – Ed. SARBACANE
-  VIOLETTE CONTRE DIABLO T. 1 – Par ÉMILIE CLARKE – Ed. BISCOTO
-  LE SUPER WEEK-END DE L’OCÉAN – Par GAËLLE ALMÉRAS – Ed. MAISON GEORGES
-  RANKING OF KINGS T.1 – Par SOSUKE TOKA – Ed. KI-OON
-  RÉCRÉATION – Par VICTOR HUSSENOT – Ed. LA JOIE DE LIRE
- THE MAGIC FISH – TRUNG LE NGUYEN – Ed. ANKAMA

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Angoulême 2023 Le Tour du monde des festivals Marché de la BD : Faits & chiffres 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
20 Messages :
  • Angoulême 2023 : les nominés de la Sélection officielle
    29 novembre 2022 10:17, par un auteur

    "Bref, Angoulême est chaque année un sujet," Non, année après année, cette sélection devient un non sujet puisque l’angle choisi est toujours le même.

    Répondre à ce message

  • C’était Riad Sattouf le Grand Prix ? Je ne m’en souvenais pas, mais il le mérite.

    Répondre à ce message

  • Le prix de la bd alternative est l’ancien prix (Alfred, Alph-Art) fanzine, il est censé récompenser un périodique à la diffusion restreinte (parfois professionnelle néanmoins), sur soumission libre des collectifs ou éditeurs, avec un horizon très international. Est-ce que c’est toujours Philippe Morin qui s’en occupe ? En tout cas ce prix a sa spécificité, comment Bien Monsieur, par exemple, aurait autrement été mis en avant par ce festival ? Ou alors il ne s’agit que de la recherche journalistique de vaine polémique...

    Répondre à ce message

  • Pourquoi une affiche par Riad Sattouf ? C’est pas Julie Doucet le Grand Prix ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Phildar le 30 novembre 2022 à  14:24 :

      Si, mais ils préfèrent mettre en avant l’affiche claire et sympathique de Riad Sattouf, c’est bien plus efficace.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 1er décembre 2022 à  20:47 :

        C’est lamentable si c’est ça, c’est pas lui le Grand Prix ! Ce festival tourne à la mascarade année après année. C’est pas malin quand on a vu la désaffection dans les allées et dans les rues lors de la dernière édition.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Milles Sabords le 2 décembre 2022 à  06:28 :

          L’affiche de Doucet est illisible avec son côté "pub de catalogue années 60", l’affiche d’Isayama aussi avec son côté "festival du film fantastique de Gérardmer", reste celle de Sattouf, basique mais qui ne casse rien.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 2 décembre 2022 à  08:27 :

            L’affiche de Doucet contrevient à la loi Evin et à l’interdiction de faire la promotion du tabagisme, avec son petit bonhomme qui fume.

            Répondre à ce message

          • Répondu le 2 décembre 2022 à  08:42 :

            L’affiche de Riad est très réussie. On l’identifie immédiatement et son message répond à l’orientation que souhaite prendre le Festival d’Angoulême pour sa cinquantième édition : la jeunesse.
            S’il y a une seule affiche à retenir, c’est bien la sienne. Et Didier Pasamonik ne se montre pas en commençant son article en l’illustrant par elle.

            Pourquoi en faire trois ? Niveau communication, c’est absurde.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Milles Sabords le 2 décembre 2022 à  11:13 :

              Se complaire à « photocopier » sa patte n’en fait pas une réussite à chaque coup.

              Répondre à ce message

              • Répondu le 2 décembre 2022 à  14:52 :

                L’affiche de Riad Sattouf est réussie et peu importe qu’il photocopie sa patte. Le festival a demandé à Riad Sattouf de faire une affiche et il attendait sa signature graphique, pas une expérimentation pour brouiller les pistes afin de faire plaisir à Milles Sabords.

                Répondre à ce message

                • Répondu le 3 décembre 2022 à  14:33 :

                  C’est vrai que l’affiche de Riad n’est pas une réussite. Elle manque de quelque chose. Elle n’est pas généreuse. Quant on a la chance de faire une affiche pour un tel festival, on se donne du mal. L’affiche de Julie n’est pas mieux, tous ces collages, c’est très scolaire.

                  Répondre à ce message

                  • Répondu le 4 décembre 2022 à  11:31 :

                    Les dessinateurs de BD ne font pas forcément de bons graphistes. Surtout en ce moment. A la base, ce sont deux métiers très différents.

                    Répondre à ce message

                  • Répondu le 8 décembre 2022 à  15:52 :

                    C’est vrai que l’affiche de Riad Sattouf est une réussite parce qu’elle ne manque de rien et qu’elle est généreuse.

                    Répondre à ce message

        • Répondu le 2 décembre 2022 à  08:58 :

          Ça fait déjà quelques années que le FIBD propose trois affiches (dont une dessinée par le Grand Prix), justement pour toucher des lectorats variés....

          Répondre à ce message

          • Répondu par Milles Sabords le 2 décembre 2022 à  10:15 :

            Toucher des lectorats variés est une chose, réussir une affiche en est une autre.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 2 décembre 2022 à  10:50 :

              Ça n’était pas le sujet du commentaire auquel cette réponse s’adressait.

              Répondre à ce message

            • Répondu par Olive le 2 décembre 2022 à  11:22 :

              Riad Sattouf est un très bon graphiste, pas Julie Doucet, c’est tout. Les auteurs choisis devraient collaborer avec quelqu’un dont c’est le métier de faire une affiche.

              Répondre à ce message

          • Répondu le 2 décembre 2022 à  16:20 :

            Parce qu’une seule affiche bien pensée ne suffirait pas pour toucher plusieurs lectorats ?
            Ils devraient peut-être aussi faire le festival dans trois villes (La capitale, la banlieue et la province) pour toucher plusieurs lectorats.
            Dans la même logique, on sélectionne 85 titres pour embrouiller tout le monde. Ça, c’est de la com’ !

            Répondre à ce message

            • Répondu le 3 décembre 2022 à  10:52 :

              rassurez vous ils sélectionnent 85 titres quasi tous dans la même veine, pour ne pas trop perturber les lecteurs.

              Répondre à ce message

PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD